Est-ce péché de partager, télécharger ou pirater (musique, films, logiciels) du contenu soumis à des droits d'auteur ?


Question : « Est-ce péché de partager, télécharger ou pirater (musique, films, logiciels) du contenu soumis à des droits d'auteur ? »

Réponse :
Télécharger du contenu n'a jamais été aussi simple. En un clic ou en appuyant sur un bouton de photocopieuse ou de scanner, nous pouvons copier et distribuer du contenu électronique ou imprimé. Copier et utiliser du contenu appartenant à quelqu'un d'autre est une pratique courante, mais nous ne devons pas le faire sans la permission du propriétaire.

La Bible dit que nous devons obéir aux lois des autorités qui nous gouvernent (Romains 13.1-7). C'est le premier élément à prendre en compte ici : Dieu nous demande de nous soumettre aux autorités, à la seule exception des cas où ce qu'ils exigent est contraire aux commandements de Dieu (Actes 5.29). Or, il y a des lois sur les droits d'auteur, si bien qu'il est illégal de télécharger, pirater ou partager du contenu soumis à des droits d'auteur sans l'autorisation de l'artiste / de l'auteur / de l'éditeur. Le piratage numérique en ligne est donc péché, car illégal. Vers l'an 2000, Napster a ouvert le débat sur les droits d'auteur en ligne et s'est retrouvé face à une série de procès qui ont mené à la faillite et à la fermeture du site. Les conséquences du piratage en ligne sont très claires, mais il y a toujours d'innombrables sites de partage de fichiers qui permettent de continuer à pirater du contenu soumis à des droits d'auteur. Suite à plusieurs procès, beaucoup d'entre eux ont rendu payants les téléchargements de musique et de films et restreignent le partage des téléchargements.

Mais la question des droits d'auteur dépasse le cadre légal : il y a des éléments éthiques à prendre en compte. Utiliser la propriété de quelqu'un d'autre sans sa permission, c'est du vol. La propriété intellectuelle reste une forme de propriété. Un compositeur qui a travaillé à la production d'un chant mérite sa récompense, car « l'ouvrier mérite son salaire » (Luc 10.7). Une chanson copiée et donnée gratuitement à quelqu'un d'autre représente un manque à gagner pour l'artiste, qui perd un pourcentage, si infime soit-il, de ses revenus. Le même principe s'applique pour le piratage d'un film, la photocopie d'un script, le partage d'un programme d'école du dimanche ou le téléchargement d'un logiciel.

Un chrétien ne doit jamais voler le bien d'autrui. Or, c'est le cas quand nous téléchargeons des chansons sans l'autorisation de l'auteur. Un ministère chrétien ne doit pas forcer quelqu'un à travailler gratuitement pour lui, ce qui est le cas quand une église photocopie un script ou une partition sans autorisation préalable. D'un point de vue à la fois éthique et légal, nous devons respecter les lois sur les droits d'auteur et accorder aux auteurs des œuvres que nous utilisons leur juste rémunération.

English


Retour à la page d'accueil en français

Est-ce péché de partager, télécharger ou pirater (musique, films, logiciels) du contenu soumis à des droits d'auteur ?