Jusquʼoù un chrétien peut-il pécher ?



 


Question : « Jusquʼoù un chrétien peut-il pécher ? »

Réponse :
Les chrétiens continuent de pécher après leur salut : nous ne serons entièrement libérés du péché quʼà notre mort ou au retour de Jésus. Notre conversion transforme cependant notre vie (2 Corinthiens 5.17) : à mesure que le Saint-Esprit qui vit en nous prend le contrôle de notre vie, nous cessons dʼaccomplir les œuvres de la chair (Galates 5.19-21) pour produire plutôt les fruits de lʼEsprit (Galates 5.22-23). Ce changement nʼest pas instantané, mais progressif. Une personne dont la vie ne manifeste pas de tels changements nʼest probablement pas un croyant authentique. Les chrétiens peuvent cependant commettre des péchés très graves. Lʼhistoire est pleine dʼexemples de chrétiens (du moins autoproclamés) qui ont commis des crimes épouvantables. Jésus est mort aussi pour ces péchés, ce qui est une raison supplémentaire de ne pas les commettre !

En 1 Corinthiens 6.9-11, lʼApôtre Paul décrit les modes de vie pécheurs dont les croyants sont sauvés : « Et cʼest là ce que vous étiez, certains dʼentre vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été déclarés saints, mais vous avez été déclarés justes au nom du Seigneur Jésus[-Christ] et par lʼEsprit de notre Dieu » (verset 11). À noter que le verbe « étiez » est au passé : les croyants faisaient les choses mentionnées aux versets 9-10, mais maintenant, ils sont différents. Une personne adultère, ivrogne, homosexuelle, pédophile, etc., peut-elle être sauvée ? Oui. Une personne qui vit continuellement dans le péché peut-elle être croyante ? Non : notre vie change quand nous devenons chrétiens. Quelquʼun qui se dit chrétien tout en vivant dans le péché ment, se trompe lui-même, ou, sʼil est réellement croyant, subira le jugement et la correction de Dieu (Hébreux 12.5-11).

La différence entre le croyant et lʼincroyant qui pèchent est que lʼincroyant aime son péché, tandis que le croyant le déteste. Un croyant qui, au cours de sa marche avec le Seigneur, trébuche, puis le regrette, le confesse, y renonce et cherche à sʼapproprier la puissance et la grâce de Dieu pour ne plus retomber. Il ne se demande pas jusquʼoù il peut pécher tout en étant encore considéré comme un chrétien, mais comment il peut éviter même lʼapparence du péché à lʼavenir.


Retour à la page d'accueil en français

Jusquʼoù un chrétien peut-il pécher ?