Le Pape, ou le prochain Pape, sera-t-il l’Antéchrist ?



 


Question : « Le Pape, ou le prochain Pape, sera-t-il l’Antéchrist ? »

Réponse :
On a beaucoup spéculé sur l’identité de l’Antéchrist. Une des hypothèses les plus courantes est qu’il s’agirait du Pape de l’Église catholique. À l’époque de la Réforme protestante, Martin Luther et d’autres Réformateurs étaient convaincus que le Pape de leur époque était l’Antéchrist. Les Papes Jean-Paul II et Benoît XVI ont aussi été perçus comme l’Antéchrist et il est probable que le Pape actuel François le sera également. Pourquoi ? L’idée que l’Antéchrist sera un Pape a-t-elle un fondement biblique ?

Les spéculations à ce sujet tournent essentiellement autour d’Apocalypse 17.9 : « C’est ici qu’il faut une intelligence éclairée par la sagesse. Les sept têtes sont sept montagnes sur lesquelles la femme est assise. » Ce passage décrit le système maléfique des temps de la fin par l’image d’une femme montée sur une bête. Dans l’Antiquité, la ville de Rome était connue sous le nom de « ville aux sept collines », à cause des sept collines qui l’entourent. On comprend donc que ce verset fait référence à Rome. Or, si ce système maléfique est lié à Rome, on fait facilement le rapprochement avec l’Église catholique, basée dans cette ville. De nombreux passages bibliques décrivent un « Antéchrist » qui mènera la révolte contre Christ aux temps de la fin (Daniel 9.27, 2 Thessaloniciens 2.3-4, Apocalypse 13.5-8). Donc, si le système mondial maléfique des temps de la fin est centré sur Rome, avec un individu à sa tête, le Pape est un candidat plausible.

Beaucoup d’exégètes pensent cependant que cette femme ne peut être l’Église catholique et que les sept collines ne peuvent faire référence à Rome. Ils mettent en avant le fait qu’Apocalypse 17-18 identifie clairement la femme montée sur la bête à Babylone. (La Babylone antique était située près de la ville moderne de Bagdad.) De plus, le verset 10 dit clairement que les sept collines représentent sept rois, dont « cinq sont tombés, l’un règne, l’autre n’est pas encore venu ». Il ne s’agit donc clairement pas de Rome, mais d’une référence aux sept Empires gouvernés par les sept rois. Au moment de l’Apocalypse, cinq Empires mondiaux (l’Égypte, l’Assyrie, Babylone, la Médo-Perse et la Grèce) avaient déjà disparu, l’un (Rome) existait et le dernier (l’Empire mondial de l’Antéchrist) était encore à venir.

Quelle que soit finalement l’identité de l’Antéchrist, le plus important est d’être averti de sa venue et d’apprendre à le reconnaître, lui et tous ceux qui possèdent son esprit. 1 Jean 4.2-3 nous dit comment identifier cet esprit : « Voici comment identifier l’Esprit de Dieu : tout esprit qui reconnaît que Jésus est le Messie venu en homme est de Dieu. Et si un esprit ne reconnaît pas que Jésus est le Messie venu en homme, il n’est pas de Dieu ». Le Pape actuel François reconnaît que Jésus vient de Dieu et est venu en homme (voir 1 Jean 4.2). Bien que nous soyons en désaccord avec lui quant à de nombreuses doctrines catholiques, sa vision de la personne de Jésus-Christ est biblique. Il est donc difficile à imaginer qu’il soit l’Antéchrist. Nous croyons qu’il est possible que l’Antéchrist soit un Pape, mais la Bible ne donne pas d’informations assez précises pour l’affirmer avec certitude. Un futur Pape peut tout à fait être l’Antéchrist, ou peut-être son faux prophète (Apocalypse 13.11-17). Dans ce cas, on pourra l’identifier clairement par son reniement de l’incarnation de Jésus.


Retour à la page d'accueil en français

Le Pape, ou le prochain Pape, sera-t-il l’Antéchrist ?