Qu'est-ce qu'un païen ? Qu'est-ce que le paganisme ?


Question : « Qu'est-ce qu'un païen ? Qu'est-ce que le paganisme ? »

Réponse :
D'un point de vue chrétien, les païens sont tous ceux qui pratiquent une religion non chrétienne. Les juifs et les musulmans emploient également ce terme pour désigner toute personne extérieure à leur religion. D'autres définissent le paganisme comme toute religion, à l'exception du bouddhisme, de l'hindouisme, du judaïsme et du christianisme, tandis que d'autres encore considèrent comme païenne toute personne n’ayant pas de religion.

Le paganisme peut être polythéiste et inclure l’adoration de divinités multiples, comme c'était le cas dans la Rome antique. On peut aussi qualifier de païen tout individu areligieux, qui se complaît dans les plaisirs de la vie et les biens matériels, s'adonne aux plaisirs charnels et a une attitude hédoniste ou complaisante. Un autre terme plus moderne est celui de néo-paganisme, qui fait référence à des formes contemporaines de paganisme comme la Wicca, le druidisme et Gwyddon.

Ces pratiques « païennes » modernes ressemblent à leurs homologues antiques en ce qu'elles sont fortement hédonistes et mettent l'accent sur la gratification des sens, la complaisance et la poursuite du bonheur et du plaisir, aux dépens de toute autre chose. Dans l'Antiquité, les cérémonies sexuelles jouaient un rôle important dans les religions païennes. L'Ancien Testament fait référence à ces religions corrompues dans des passages comme Deutéronome 23.17, Amos 2.7-8 et Ésaïe 57.7-8.

Même s'il y a de nombreuses formes de paganisme et que leurs croyances et pratiques varient beaucoup, on distingue néanmoins un certain nombre d'éléments communs, notamment :
• le monde physique est bon et nous devons prendre plaisir à ce qu'il a à offrir,
• nous faisons tous partie de la terre mère,
• la divinité se révèle dans toutes les facettes du monde,
• tout être vivant, homme ou animal, est dérivé du divin ; nous sommes tous des dieux et des déesses,
• la plupart des religions païennes n'ont pas de gourous ni de messies,
• notre responsabilité personnelle passe avant la doctrine,
• les cycles solaire et lunaire jouent un rôle important.

Toutes les formes de paganisme sont de fausses doctrines. Paul aborde cette perversion de la vérité dans son Épître aux croyants de Rome (Romains 1.22-27). Il décrit les païens comme des hommes mondains et matérialistes, qui adorent la créature au lieu du Créateur. Ils adoraient des arbres, des animaux et des rochers et allaient jusqu'à profaner leur propre corps par des pratiques sexuelles perverses afin de s'adonner jusqu'au bout à leurs passions. Paul poursuit en nous révélant pourquoi ils se conduisent ainsi et le résultat de leur attitude : « Comme ils n'ont pas jugé bon de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur intelligence déréglée, de sorte qu'ils commettent des actes indignes. » (Romains 1.28)

Contrairement à ce qu'on pense généralement, la plupart des païens affirment ne pas croire en Satan, mais il est évident que Satan est leur principale source d'influence et de domination. Même s'ils le nient, ils le divinisent par leurs pratiques sensuelles. Paul dit clairement comment Satan agit dans la vie des hommes sans Dieu, par sa puissance, ses signes et ses mensonges : « La venue de cet impie se fera par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers et avec toutes les séductions de l'injustice pour ceux qui périssent parce qu'ils n'ont pas accueilli l'amour de la vérité pour être sauvés. C'est pourquoi Dieu leur envoie une puissance d'égarement pour qu'ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n'ont pas cru à la vérité mais ont pris plaisir à l'injustice soient condamnés. » (2 Thessaloniciens 2.9-12)

L'existence et la puissance de Satan est clairement manifestée par ces pratiques païennes, non seulement au Ier siècle de l'histoire de l'Église, mais jusqu'à aujourd'hui, dans notre monde post-moderne. Aux croyants fidèles qui connaissent le Seigneur, les cultes païens sont une manifestation de la puissance de séduction du prince de ce monde, Satan (1 Jean 5.19), qui « rôde comme un lion rugissant, cherchant qui dévorer » (1 Pierre 5.8). Par conséquent, ils doivent être évités.

English


Retour à la page d'accueil en français

Qu'est-ce qu'un païen ? Qu'est-ce que le paganisme ?