Quel devrait être notre ordre de priorité dans nos relations familiales ?



 


Question : « Quel devrait être notre ordre de priorité dans nos relations familiales ? »

Réponse :
La Bible n’entre pas dans les détails de l’ordre de priorité dans nos relations familiales, mais on y trouve des principes généraux permettant de le définir. Dieu vient évidemment en premier : « Tu aimeras l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. » (Deutéronome 6.5) Nous devons consacrer tout notre cœur, toute notre âme et toute notre force à aimer et lui donner ainsi toute la priorité.

Si vous êtes marié, votre conjoint vient ensuite. Un homme marié doit aimer sa femme comme Christ a aimé l’Église (Éphésiens 5.25). La priorité de Jésus-Christ, après l’obéissance à son Père pour le glorifier, était son Église. Voici l’exemple qu’un mari doit suivre : Dieu en premier, puis sa femme. De même, les femmes doivent se soumettre à leurs maris « comme au Seigneur » (Éphésiens 5.22). Pour une femme, son mari doit prendre la deuxième place, après Dieu seulement.

Puisque le conjoint est deuxième, après Dieu seulement, dans nos priorités, et qu’un mari et sa femme sont une seule chair (Éphésiens 5.31), le fruit de leur mariage, les enfants, viennent logiquement ensuite. Les parents doivent élever leurs enfants dans la crainte de Dieu, pour apprendre à la nouvelle génération à aimer le Seigneur de tout son cœur (Proverbes 22.6, Éphésiens 6.4), ce qui confirme encore que Dieu vient en premier. Toutes les autres relations familiales doivent refléter cela.

Deutéronome 5.16 nous dit d’honorer nos parents pour jouir d’une vie longue et heureuse. Aucune limite d’âge n’est indiquée, ce qui laisse à penser que ce commandement est valable tant que nos parents sont vivants. Bien entendu, un enfant devenu adulte n’est plus dans l’obligation de leur obéir (« Enfants, obéissez à vos parents »), mais il n’y a pas d’âge limite pour les honorer. On peut en conclure que les parents doivent occuper la prochaine place dans notre ordre de priorité, après Dieu, notre conjoint et nos enfants et avant le reste de notre famille (1 Timothée 5.8).

Après notre famille élargie, viennent nos frères et sœurs en Christ. Romains 14 nous dit de ne pas juger ou mépriser nos frères (verset 10) et de ne rien faire qui soit une « occasion de chute » spirituelle pour un autre chrétien. Dans une grande partie de sa première Épître aux Corinthiens, Paul enseigne à l’Église comment vivre en harmonie, en s’aimant les uns les autres. Voici d’autres exhortations concernant nos frères et sœurs en Christ : « soyez par amour serviteurs les uns des autres » (Galates 5.13), « Soyez bons et pleins de compassion les uns envers les autres ; pardonnez-vous réciproquement comme Dieu nous a pardonné en Christ. » (Éphésiens 4.32), « C’est pourquoi encouragez-vous les uns les autres et édifiez-vous mutuellement » (1 Thessaloniciens 5.11), « Veillons les uns sur les autres pour nous inciter à l’amour et à de belles œuvres. » (Hébreux 10.24). Enfin, vient le reste du monde, à qui nous devons annoncer l’Évangile, en faisant des disciples de Christ (Matthieu 28.19).

Pour conclure, l’ordre de priorité biblique est : Dieu, le conjoint, les enfants, les parents, le reste de la famille, les frères et sœurs en Christ et le reste du monde. Bien que nous devoir parfois prendre des décisions pour nous consacrer plus à une personne qu’à une autre, cela ne veut pas dire que nous devons négliger aucune de nos relations. L’équilibre biblique, c’est laisser Dieu nous donner la force de pour répondre à toutes nos priorités relationnelles, dans nos familles comme au-delà.


Retour à la page d'accueil en français

Quel devrait être notre ordre de priorité dans nos relations familiales ?