Quelle est la différence entre les ordonnances et les sacrements ?



 


Question : « Quelle est la différence entre les ordonnances et les sacrements ? »

Réponse :
Le catholicisme, lʼorthodoxie et certaines dénominations protestantes emploient le terme de « sacrement » pour désigner « un signe / rite qui communique la grâce de Dieu ». Ces dénominations reconnaissent généralement sept sacrements : le baptême, la confirmation, la communion, la confession, le mariage, les ordres et lʼonction des malades. Pour lʼÉglise catholique, « il y a sept sacrements. Ils ont été institués par Christ et donnés à lʼÉglise qui les administre. Ils sont nécessaires au salut. Les sacrements sont les véhicules de la grâce quʼils communiquent. » La Bible, en revanche, nous dit que la grâce nʼest pas transmise par des symboles extérieurs et quʼaucun rituel nʼest « nécessaire au salut » : la grâce est gratuite. « Mais lorsque la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes ont été révélés, il nous a sauvés. Et il ne lʼa pas fait à cause des actes de justice que nous aurions pu accomplir, mais conformément à sa compassion, à travers le bain de la nouvelle naissance et le renouvellement du Saint-Esprit quʼil a déversé avec abondance sur nous par Jésus-Christ notre Sauveur. Ainsi, déclarés justes par sa grâce, nous sommes devenus ses héritiers conformément à lʼespérance de la vie éternelle. » (Tite 3.4-7)

Une ordonnance nʼest quʼune « pratique ou cérémonie prescrite ». Les protestants et évangéliques les considèrent comme des reconstitutions symboliques du message de lʼÉvangile : Christ a vécu, est mort, ressuscité, monté au ciel, et reviendra. Ils ne sont pas exigés pour le salut, mais nous aident plutôt à visualiser, pour le comprendre et lʼapprécier, ce que Jésus-Christ a accompli pour nous par son œuvre rédemptrice. Les ordonnances sont déterminées par trois facteurs : elles ont été instituées par Christ, enseignées par les apôtres et pratiquées par lʼÉglise primitive. Puisque le baptême et la communion sont les seuls rites qui correspondent à ces critères, il sʼagit des deux seules ordonnances. Aucune nʼest requise pour le salut ni ne « véhicule la grâce ».

Les ordonnances sont généralement comprises comme ce que Jésus nous a demandé dʼobserver avec dʼautres chrétiens. Pour ce qui est baptême, Matthieu 28.18-20 dit : « Jésus sʼapprocha et leur dit : « Tout pouvoir mʼa été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit et enseignez-leur à mettre en pratique tout ce que je vous ai prescrit. Et moi, je suis avec vous tous les jours, jusquʼà la fin du monde. » » Quant à la communion, ou repas du Seigneur, Luc 22.19 dit : « Ensuite, il prit du pain et, après avoir remercié Dieu, il le rompit et le leur donna en disant : « Ceci est mon corps qui est donné pour vous. Faites ceci en souvenir de moi. » » La plupart des églises observent ces deux rites sans forcément les appeler ordonnances.


Retour à la page d'accueil en français

Quelle est la différence entre les ordonnances et les sacrements ?