Que signifie être une occasion de chute pour d'autres ?


Question : « Que signifie être une occasion de chute pour d'autres ? »

Réponse :
Au milieu d'une série de lois sur l'attitude que nous devons avoir à l'égard des autres, on trouve celle-ci : « Tu ne maudiras pas un sourd et tu ne mettras devant un aveugle rien qui puisse le faire tomber, mais tu craindras ton Dieu. Je suis l'Éternel. » (Lévitique 19.14) Mettre quelque chose devant un aveugle pour le faire tomber est cruel, mais le Nouveau Testament reprend cet adage pratique et lui donne une application spirituelle.

Après que Pierre a repris Jésus qui venait d'annoncer sa crucifixion, il lui a répondu : « Arrière, Satan, tu es un piège pour moi, car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes. » (Matthieu 16.23) Pierre, sous l'influence de Satan, a cherché à détourner Jésus de sa mission, de le faire « trébucher » sur le chemin vers la crucifixion. Paul écrit : « Or nous, nous prêchons un Messie crucifié, scandale pour les Juifs et folie pour les non-Juifs. » (1 Corinthiens 1.23) L'idée d'un Messie crucifié était une occasion de chute pour les Juifs, car cela allait à l'encontre de leur idée du Messie.

La plupart du temps, une « occasion de chute » est quelqu'un ou quelque chose qui entrave notre relation avec Dieu. En Matthieu 18.5-7, Jésus dit : « Celui qui accueille en mon nom un petit enfant comme celui-ci m'accueille moi-même. Mais si quelqu'un fait trébucher un seul de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu'on suspende à son cou une meule de moulin et qu'on le jette au fond de la mer. Malheur au monde à cause des pièges ! Les pièges sont inévitables, mais malheur à l'homme qui en est responsable ! » Dans le Royaume de Dieu, tout comme il vaut mieux se couper la main que de pécher par elle (Matthieu 18.8), il vaut mieux aussi être noyé que de faire pécher un enfant. En Romains 14.13, Paul dit également que Dieu seul juge et que nous ne devons pas juger les autres, mais prendre garde à ne pas les mener au péché qui nous préoccupe tant.

Nous pouvons également être une occasion de chute quand la voie à suivre est un peu plus ambiguë. La vie chrétienne mature permet certaines libertés qui semblent contraires à une foi obéissante et disciplinée. Les chrétiens de Corinthe se posaient la question de la viande sacrifiée aux idoles. Aujourd'hui, on peut penser à la consommation modérée d'alcool ou à la danse. « Veillez, toutefois, à ce que votre liberté ne devienne pas un obstacle pour les faibles. » (1 Corinthiens 8.9) Notre liberté ne vaut pas de faire trébucher un autre frère dans sa marche avec Dieu. Si quelque chose que Dieu permet pousse quelqu'un d'autre à pécher, nous devons l'éviter. Nous sommes libres en Christ, mais la plus grande liberté est celle de faire passer le bien-être des autres avant le nôtre.

Éviter d'être une occasion de chute signifie ne pas pousser les autres à pécher. Dans la pratique, cela dépend de la situation et du cœur de ceux qui nous entourent. Notre assurance de l'amour et de la providence divine, maintenant et pour toujours, nous pousse à tenir compte des plus faibles, qui ont besoin d'être encouragés à comprendre qui Dieu est. Dans certaines situations, cela peut impliquer d'être un exemple de liberté pour leur témoigner de sa grâce, tandis que dans d'autres, cela implique d'y renoncer soi-même pour édifier les croyants plus faibles et ne pas les pousser vers une liberté pour laquelle ils ne sont pas prêts. Dans tous les cas, nous ne devons pas encourager les autres à un comportement que la Bible condamne clairement.

English


Retour à la page d'accueil en français

Que signifie être une occasion de chute pour d'autres ?