Devons-nous obéir à nos pasteurs ?



 


Question : « Devons-nous obéir à nos pasteurs ? »

Réponse :
Le verset qui aborde cette question le plus directement est Hébreux 13.17 : « Obéissez à vos conducteurs et soumettez-vous à eux, car ils veillent sur votre âme en hommes qui devront rendre des comptes. Ils pourront ainsi le faire avec joie et non en soupirant, ce qui ne vous serait dʼaucun avantage. »

Les pasteurs souffrent profondément de voir le dessein de Dieu quʼils annoncent ignoré. On ignore la Parole de Dieu non seulement à son propre détriment, mais aussi au détriment de son entourage. Les jeunes ont tendance à ignorer les conseils de leurs aînés, faisant lʼerreur de se confier en leur propre sagesse et en leur cœur. Un pasteur selon le cœur de Dieu annonce les préceptes de sa Parole parce quʼil veut le servir et nourrir le troupeau de la nourriture spirituelle qui lui permettra dʼexpérimenter la vie abondante promise par Jésus (Jean 10.10b).

À lʼopposé du pasteur divin, il y a le « faux berger », qui ne se soucie pas du bien du troupeau, mais veut plutôt contrôler ou dominer les autres, ou qui nʼétudie pas la Parole de Dieu et enseigne donc des commandements humains au lieu de ceux de Dieu. Les Pharisiens de lʼépoque de Jésus étaient des « aveugles qui conduisent des aveugles » (Matthieu 15.14). Le livre des Actes, les Épîtres et lʼApocalypse nous mettent en garde à plusieurs reprises contre les faux enseignants. Du fait de lʼexistence de ces responsables selon leur propre cœur, il peut y avoir des fois où nous devrons désobéir aux hommes afin dʼobéir à Dieu (Actes 4.18-20). Un responsable dʼéglise ne doit cependant pas être accusé à la légère, mais de telles accusations doivent être étayées par plusieurs témoins (1 Timothée 5.19).

Les pasteurs selon le cœur de Dieu sont très précieux. Ils sont généralement surmenés et sous-payés. Ils ont une grande responsabilité, comme le dit Hébreux 13.17 : ils devront un jour rendre compte de leur ministère devant Dieu. 1 Pierre 5.1-4 souligne quʼils ne doivent pas se comporter en despotes, mais diriger par lʼexemple et par un enseignement sain (1 Timothée 4.16), en toute humilité de cœur. Comme Paul, ils doivent être comme des mères qui aiment et prennent soin de leurs enfants. Ils doivent être prêts à se sacrifier pour leur troupeau et à exercer leur autorité en toute douceur (1 Thessaloniciens 2.7-12, Jean 10.11). Ils se caractérisent par un dévouement sincère à la Parole de Dieu et à la prière (Actes 6.4) afin dʼexercer leur ministère avec la puissance et la sagesse de Dieu et de donner à lʼÉglise une nourriture spirituelle solide pour produire des chrétiens sains et dynamiques. Si votre pasteur correspond à cette description (ou sʼen rapproche, car personne nʼest parfait), il est digne dʼune « double marque dʼhonneur » et dʼobéissance pour annoncer les enseignements clairs de Dieu (1 Timothée 5.17).

La réponse à cette question est donc oui, nous devons obéir nos pasteurs. Nous devons aussi toujours prier pour eux et demander à Dieu de leur donner la sagesse, lʼhumilité, lʼamour du troupeau et la protection alors quʼils protègent ceux dont ils ont la charge.


Retour à la page d'accueil en français

Devons-nous obéir à nos pasteurs ?