En quoi devenons-nous un nouvel homme / une nouvelle femme en devenant chrétiens ?


Question : « En quoi devenons-nous un nouvel homme / une nouvelle femme en devenant chrétiens ? »

Réponse :
Jésus a dit que pour devenir chrétiens, nous devons « naître de nouveau » (Jean 3.3). Cette expression signifie qu'il ne suffit pas de réformer notre vie actuelle : nous devons repartir à zéro. 2 Corinthiens 5.15 et 17 expliquent ce qui arrive quand nous acceptons Jésus comme notre Sauveur et Seigneur : « Et s'il est mort pour tous, c’était afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux. […] Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. »

Jésus emploie l'image de la naissance parce que nous savons tous ce qu'est un nouveau-né. La naissance est suivie par une transformation, de l'enfance à la maturité. Si nous sommes nés de nouveau par l'Esprit, alors que nous étions « morts à cause de [n]os fautes et de [n]os péchés » (Éphésiens 2.1, voir aussi Romains 6.18), nous sommes ramenés à la vie. Nous sommes une « nouvelle créature » en Christ (2 Corinthiens 5.17). Dieu transforme nos désirs, nos priorités et notre perspective, du culte de soi au culte de Dieu.

Beaucoup de personnes veulent éviter ce transfert de propriété en cherchant plutôt à changer de comportement extérieur ou en allant à l'église pour se sentir chrétiens. Notre volonté humaine ne suffit cependant pas à nous transformer. Jésus n'est pas venu réformer notre nature pécheresse, mais la mettre à mort (Luc 9.23, Romains 6.6-7). Notre ancienne et nouvelle nature ne peuvent collaborer ni coexister pacifiquement (Romains 8.12-14). Nous devons mourir à nous-mêmes pour expérimenter la nouvelle vie que Jésus offre (2 Corinthiens 5.15).

Tous les hommes sont composés d'un corps, d'une âme et d'un esprit (1 Thessaloniciens 5.23). Avant d'être en relation avec Dieu par la nouvelle naissance, nous sommes d'abord contrôlés par notre corps et notre âme, tandis que notre esprit sommeille en nous, comme un ballon dégonflé. Quand nous soumettons notre vie à la seigneurie de Jésus-Christ, il envoie son Saint-Esprit régénérer notre esprit. Le Saint-Esprit peut être comparé à un vent (Jean 3.8, Actes 2.2). Au moment de notre salut, il est déversé dans nos cœurs et remplit notre esprit de manière à nous permettre de communiquer avec Dieu. Alors que nous étions auparavant dirigés par notre nature pécheresse, nous sommes à présent dirigés par le Saint-Esprit, qui nous transforme à l'image de Christ (Romains 8.29).

Nous devons offrir notre corps en sacrifice vivant et laisser notre intelligence être renouvelée pour apprendre à penser comme Dieu (Romains 12.1-2). En nous concentrant sur la connaissance de Dieu, la lecture de sa Parole et l'abandon quotidien à la gouvernance du Saint-Esprit, nos choix de vie évolueront. Nos passe-temps, priorités et passions changeront. Les fruits de l'Esprit (Galates 5.22-23) se manifesteront à la place des œuvres de la chair (Galates 5.19-21). L'expérience de la nouvelle naissance n'est que le commencement : Dieu continue d'agir en nous, afin de faire de nous un peuple saint pour le jour où nous le verrons face à face (Philippiens 1.6, 2.13, 2 Corinthiens 11.2, Éphésiens 5.27).

English


Retour à la page d'accueil en français

En quoi devenons-nous un nouvel homme / une nouvelle femme en devenant chrétiens ?