Quels sont les différents noms et titres de Jésus-Christ ?




Question : « Quels sont les différents noms et titres de Jésus-Christ ? »

Réponse :
On trouve quelque 200 noms et titres de Christ dans la Bible. Voici une liste non exhaustive des noms et titres les plus courants, classée en trois sections : ceux qui reflètent la nature de Christ, sa place au sein de la Trinité et son œuvre sur la terre pour nous.

La nature de Christ
La pierre angulaire : (Éphésiens 2.20) – Jésus est la pierre angulaire de l’édifice qu’est son Église. Il unit Juifs et Gentils, hommes et femmes, tous les saints de tous les âges et du monde entier, en une structure bâtie sur leur foi commune en lui.

Le premier-né de toute la création : (Colossiens 1.15) – Ce titre ne signifie pas que Christ était la première créature de Dieu, comme l’affirment à tort certains, car le verset 16 dit que toutes choses ont été créées par lui et pour lui. Il signifie plutôt qu’il a le statut et la prééminence de premier-né, qu’il est au-dessus de toutes les choses et qu’il occupe le rang le plus élevé dans l’univers. Il est prééminent sur toute la création et il est le chef de toutes les choses.

Le chef de l’Église : (Éphésiens 1.22 ; 4.15 ; 5.23) – Ce n’est ni le roi, ni le pape, mais Jésus-Christ qui est le seul souverain suprême de l’Église, composée de tous ceux pour qui il est mort et qui ont mis leur foi en lui seul pour leur salut.

Le saint : (Actes 3.14, Psaumes 16.10) – Christ est saint, à la fois dans sa nature divine et humaine, et il est la source de sainteté de son peuple. Par sa mort, nous sommes sanctifiés et purifiés devant Dieu.

Le juge : (Actes 10.42, 2 Timothée 4.8) – Le Seigneur Jésus a été choisi par Dieu pour juger le monde et distribuer les récompenses dans la vie éternelle.

Le Roi de rois et le Seigneur des seigneurs : (1 Timothée 6.15, Apocalypse 19.16) – Jésus est souverain sur toute autorité de la terre, sur tous les rois et chefs, et aucun d’eux ne peut l’empêcher d’accomplir ses desseins. Il les dirige selon sa volonté.

La lumière du monde : (Jean 8.12) – Jésus est venu dans un monde obscurci par le péché et a répandu la lumière de la vie et de la vérité par ses paroles et ses œuvres. Il ouvre les yeux de ceux qui se confient en lui pour qu’ils marchent dans la lumière.

Le Prince de paix : (Ésaïe 9.6) – Jésus est venu pour apporter la paix au monde, non dans le sens d’absence de guerre, mais de paix entre Dieu et l’homme, qui étaient séparés par le péché. Il est mort pour réconcilier les pécheurs avec un Dieu saint.

Le Fils de Dieu : (Luc 1.35, Jean 1.49) – Jésus est le « Fils unique venu du Père. » (Jean 1.14) Le titre de « Fils de Dieu, » employé 42 fois dans le Nouveau Testament, affirme la divinité de Christ.

Le Fils de l’homme : (Jean 5.27) – Ce titre, employé en contraste avec celui de « Fils de Dieu, » affirme l’humanité de Christ avec sa divinité.

La Parole : (Jean 1.1, 1 Jean 5.7-8) – La Parole est la deuxième personne du Dieu trinitaire, qui dit, et la chose s’accomplit. Par sa Parole, Dieu a créé toutes choses à partir de rien lors de la première création. La Parole était au commencement avec Dieu le Père, elle était Dieu et toutes choses ont été créées par elle.

La parole de Dieu : Apocalypse 19.12-13) – C’est le nom donné à Christ, inconnu de tous excepté lui-même. Il dénote le mystère de sa personne divine.

La parole de vie : (1 Jean 1.1) – Non seulement Jésus avait des paroles de la vie éternelle, mais d’après ce verset, il est la parole de vie, en référence à la vie éternelle de joie et de plénitude qu’il donne.

Sa place au sein de la Trinité
L’Alpha et l’Oméga : (Apocalypse 1.8, 22.13) – Jésus lui-même a déclaré qu’il était le commencement et la fin de toutes choses, ce qui ne s’applique qu’au vrai Dieu.

Emmanuel : (Ésaïe 9.6, Matthieu 1.23) – Littéralement « Dieu avec nous. » Ésaïe et Matthieu ont tous deux affirmé que le Christ qui naîtrait à Bethléem serait Dieu lui-même, venu sur terre sous forme humaine pour vivre parmi son peuple.

Je suis : (Jean 8.58, avec Exode 3.14) – Quand Jésus s’est attribué ce titre, les Juifs ont voulu le lapider pour avoir blasphémé, parce qu’ils comprenaient qu’il affirmait être le Dieu éternel, l’immuable Jéhovah de l’Ancien Testament.

Le Seigneur de tous : (Actes 10.36) – Jésus est le souverain de la terre et de tout ce qu’elle contient, de toutes les nations du monde et surtout, de ceux que Dieu a choisis, Juifs comme Gentils.

Le vrai Dieu : (1 Jean 5.20) – Ce titre affirme directement que, puisque Jésus est le vrai Dieu, il n’est pas seulement divin, mais il est Dieu lui-même. Puisque la Bible enseigne qu’il n’y a qu’un seul Dieu, ce titre ne peut que décrire que sa nature de personne du Dieu trinitaire.

Son œuvre sur la terre
L’auteur et le consommateur de notre foi : (Hébreux 12.2) – Le salut est accompli au moyen de la foi, qui est le don de Dieu (Éphésiens 2.9) et Jésus est l’auteur de notre foi et celui qui la rendra parfaite. Du début à la fin, il est la source et le soutien de la foi qui nous sauve.

Le pain de vie : (Jean 6.35, 6.48) – De même que le pain nous maintient en vie physiquement, Jésus est le pain qui donne et maintient la vie éternelle. Dieu a donné la manne dans le désert pour nourrir son peuple et il a envoyé Jésus pour nous donner la vie éternelle par son corps brisé pour nous.

L’époux : (Matthieu 9.15) – L’image de Christ en tant qu’époux et de l’Église en tant qu’épouse révèle notre relation spéciale avec lui. Nous sommes liés l’un à l’autre par une alliance de grâce qui ne peut être violée.

Le libérateur : (Romains 11.26) – Tout comme les Israélites avaient besoin d’être délivrés par Dieu de l’esclavage en Égypte, de même Christ nous libère de l’esclavage du péché.

Le bon berger : (Jean 10.11-14) – À l’époque biblique, un bon berger devait être prêt à risquer sa propre vie pour protéger ses brebis contre les prédateurs. Jésus a donné sa vie pour ses brebis, il prend soin de nous et nous nourrit.

Le grand-prêtre : (Hébreux 2.17) – Le grand-prêtre juif entrait dans le Temple une fois par an pour faire l’expiation des péchés du peuple. Le Seigneur Jésus s’est acquitté de cette fonction pour son peuple une fois pour toutes sur la croix.

L’Agneau de Dieu : (Jean 1.29) – La Loi de Dieu exigeait le sacrifice d’un agneau sans défaut, immaculé, en expiation du péché. Jésus est devenu cet Agneau qui s’est laissé docilement mener à l’abattoir, manifestant sa patience par sa souffrance et sa disposition à mourir pour les siens.

Le médiateur : (1 Timothée 2.5) – Un médiateur intervient entre deux partis pour les réconcilier. Christ est l’unique médiateur qui réconcilie les hommes et Dieu. Prier Marie ou les saints relève de l’idolâtrie car cela minimise l’importance de Christ en attribuant le rôle de médiateur à un autre.

Le rocher : (1 Corinthiens 10.4) – De même que l’eau, source de vie, a jailli du rocher que Moïse a frappé dans le désert, de même Jésus est le rocher dont découlent les eaux vives de la vie éternelle. Il est le rocher sur lequel nous construisons notre demeure spirituelle, de manière à ce qu’aucune tempête ne puisse l’ébranler.

La résurrection et la vie : (Jean 11.25) – Jésus est l’incarnation du moyen par lequel les pécheurs obtiennent la résurrection à la vie éternelle, tout comme il a été ressuscité de la tombe. Notre péché est enterré avec lui et nous sommes ressuscités pour marcher dans le renouveau de la vie.

Le Sauveur : (Matthieu 1.21, Luc 2.11) – Il sauve son peuple en mourant pour le racheter, en lui donnant le Saint-Esprit pour le transformer par sa puissance, en le rendant capable de vaincre ses ennemis spirituels, en le soutenant dans ses épreuves et dans la mort et en le ressuscitant au dernier jour.

Le vrai cep : (Jean 15.1) – Le vrai cep fournit tout ce dont les sarments (les croyants) ont besoin pour produire les fruits de l’Esprit : l’eau vive du salut et la nourriture de la Parole.

Le chemin, la vérité et la vie : (Jean 14.6) – Jésus est le seul chemin vers Dieu, la seule vérité dans un monde de mensonges et la seule source de vie éternelle. Il incarne ces trois aspects dans un sens à la fois temporel et éternel.


Retour à la page d'accueil en français

Quels sont les différents noms et titres de Jésus-Christ ?