Que signifie prononcer le nom du Seigneur en vain ?


Question : « Que signifie prononcer le nom du Seigneur en vain ? »

Réponse :
Beaucoup pensent que prononcer le nom du Seigneur en vain se limite à s'en servir comme un juron, mais en fait, c'est beaucoup plus que cela. Pour comprendre la gravité de ce péché, nous devons d'abord comprendre ce que les Écritures disent du nom du Seigneur. Le Dieu d'Israël était connu sous de nombreux noms et titres, mais l'idée de nom de Dieu joue un rôle important et unique dans la Bible. Le nom de Dieu reflète sa nature et ses attributs, son être tout entier et, surtout, sa gloire (Psaume 8.1). Le Psaume 111.9 dit que son nom est « saint et redoutable ». La prière du Seigneur s'adresse à Dieu en ces mots : « Que la sainteté de ton nom soit respectée » (Matthieu 6.9), ce qui montre l'importance capitale du respect pour Dieu et pour son nom dans nos prières. Trop souvent, nous venons dans la présence de Dieu dans une attitude de présomption, pour lui apporter une liste de choses que nous voulons qu'il fasse pour nous, mais sans tenir compte de sa sainteté, de sa grandeur et du gouffre qui nous sépare de lui. Pourtant, nous ne pouvons seulement nous tenir devant son trône que par son amour, sa grâce et sa miséricorde envers nous (Hébreux 4.16). Nous ne devons jamais tenir cette grâce pour un dû.

Le nom de Dieu est tellement grand que chaque fois que nous l'employons d'une manière déshonorante, nous le prononçons en vain. Le troisième des Dix Commandements nous interdit de prononcer le nom du Seigneur d'une manière irrespectueuse, parce que ce serait un manque de respect envers lui. Il ne laissera pas « impuni » celui qui prononcera son nom en vain (Exode 20.7). Dans l'Ancien Testament, le nom de Dieu était déshonoré par la violation d'un serment ou d'un vœu fait en son nom (Lévitique 19.12). Se servir du nom de Dieu pour prêter serment, puis violer cet engagement, manifeste un manque de respect envers Dieu et de crainte de sa sainte rétribution. Cela revient à nier l'existence de Dieu. Les croyants n'ont pas besoin d'utiliser le nom de Dieu pour donner du poids à leur engagement : ils ne doivent pas jurer du tout, mais parler de sorte que leur oui soit oui et que leur non soit non (Matthieu 5.33-37).

Aujourd'hui, il y a une autre manière plus large de prononcer le nom du Seigneur en vain : en parlant de Christ, en priant en son nom et en se réclamant de lui, tout en désobéissant continuellement et délibérément à ses commandements. Jésus-Christ a reçu le nom au-dessus de tous les noms et tout genou fléchira devant lui (Philippiens 2.9-10). Si nous nous disons chrétiens, nous devons comprendre tout ce que cela signifie. Si nous confessons Christ comme notre Seigneur tout en réfléchissant, parlant et agissant d'une manière mondaine ou profane, nous prononçons son nom en vain. Si nous donnons une mauvaise image de Christ, consciemment ou par ignorance de la foi chrétienne telle qu'exposée dans la Bible, nous prononçons son nom en vain. Si nous prétendons l'aimer sans respecter ses commandements (Luc 6.46), nous prononçons son nom en vain et risquons de l'entendre nous dire, au jour du jugement : « Je ne vous ai jamais connus. Éloignez-vous de moi. » (Matthieu 7.21-23)

Le nom du Seigneur est saint, tout comme lui-même est saint. C'est la représentation de sa gloire, de sa majesté et de sa divinité suprême. Nous devons le respecter et l'honorer comme nous révérons et glorifions Dieu lui-même. Chaque fois que nous passons à côté de cela, nous prononçons le nom de Dieu en vain.

English


Retour à la page d'accueil en français

Que signifie prononcer le nom du Seigneur en vain ?