Qu'est-ce que le mysticisme chrétien ?


Question : « Qu'est-ce que le mysticisme chrétien ? »

Réponse :
Le mysticisme chrétien est difficile à définir. On pense souvent qu'il s'agit de la connaissance de Dieu par l'expérience. Ce terme peut s'appliquer aussi au mystère de l'Eucharistie dans le catholicisme, ainsi qu'aux prétendus messages cachés dans les Écritures, dont fait état le gnosticisme notamment. La Bible n'a pas de sens caché, par plus que les éléments de la communion ne se transforment littéralement en corps et sang de Christ. Certains chrétiens font l'expérience de Dieu, mais le mysticisme chrétien a tendance à donner la priorité à cette connaissance expérimentale et à se complaire dans le mystère. Certains mystiques chrétiens font du mysticisme la seule source de croissance spirituelle. Le christianisme biblique, lui, se concentre sur la connaissance de Dieu par sa Parole, la Bible, et par la communion avec le Saint-Esprit par la prière. Le mysticisme est généralement une pratique individuelle et subjective, tandis que le christianisme biblique est une relation personnelle avec Dieu, qui se vit toujours en communauté. Il ne peut y avoir de chrétiens isolés. Tout ce qu'on appelle « mysticisme chrétien » n'est pas faux, mais c’est le cas pour une grande partie et un trop grand accent mis sur le mysticisme peut nous induire en erreur.

On trouve du mysticisme dans beaucoup de religions. Ce mysticisme implique souvent diverses formes d'ascétisme et recherche l'union avec Dieu. Vouloir se rapprocher de Dieu est une bonne chose, mais l'union mystique est différente de l'intimité avec lui à laquelle les chrétiens sont appelés. Le mysticisme a tendance à se focaliser sur l'expérience et est parfois considéré comme secret ou élitiste. Les chrétiens sont conscients des réalités spirituelles (Éphésiens 1.3, 6.10-19) et le christianisme biblique implique des expériences spirituelles, mais l'intimité avec Dieu est pour tous les chrétiens et ne dépend pas d'une pratique mystérieuse. S'approcher de Dieu n'a rien de mystérieux et n'est pas réservé à une élite, mais implique trois choses : la prière et l'étude régulière de la Parole de Dieu, l'adoration et la communion avec d'autres croyants. Tous nos efforts sont bien faibles comparés à l'œuvre de Dieu à travers nous. En fait, ils sont davantage une réponse à son œuvre qu'ils n'émanent de nous.

Les chrétiens ont des expériences qu'on peut qualifier de mystiques. Quand nous acceptons Jésus comme notre Sauveur, le Saint-Esprit vient demeurer en nous, nous transforme et nous permet de mettre en pratique l'appel de Dieu. Les chrétiens remplis du Saint-Esprit font souvent preuve d’une grande foi et beaucoup de sagesse ou de discernement spirituel. Ils manifesteront aussi les fruits de l'Esprit : l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la fidélité, la douceur et le contrôle de soi (Galates 5.22-23). Le Saint-Esprit aide les croyants à comprendre et à pratiquer la vérité (1 Corinthiens 2.13-16). Ce n'est pas le fruit de pratiques mystiques, mais le signe que le Saint-Esprit agit en nous. 2 Corinthiens 3.18 parle de l'œuvre du Saint-Esprit dans notre vie : « Nous tous qui, sans voile sur le visage, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés à son image, de gloire en gloire, par l'Esprit du Seigneur. »

Le mouvement charismatique, qui met l'accent sur les rêves, visions, émotions, expériences et nouvelles révélations, est une forme de mysticisme chrétien. Nous avons déjà la Parole complète de Dieu et n'avons donc plus besoin de rêves, visions et révélations divines supplémentaires. Dieu peut se révéler encore aujourd'hui par des rêves et des visions, mais nous devons prendre garde aux émotions et expériences spirituelles subjectives.

Il est crucial de se souvenir que toutes nos expériences doivent se conformer aux vérités bibliques. Dieu ne se contredit pas lui-même. Il n'est pas un Dieu de confusion (1 Corinthiens 14.33). Il est évident que nous ne pouvons pas le comprendre pleinement et que beaucoup de choses à son sujet demeurent mystérieuses pour nous, mais il s'est révélé à nous. Au lieu de courir après les expériences mystiques, nous devons chercher à comprendre ce qu'il nous a révélé (Deutéronome 29.29). Éphésiens 1.3-14 parle des bénédictions spirituelles en Christ. Ce passage dit notamment : « [Dieu] nous a fait connaître le mystère de sa volonté, conformément au projet bienveillant qu'il avait formé en Christ pour le mettre à exécution lorsque le moment serait vraiment venu, à savoir de tout réunir sous l'autorité du Messie. » (versets 9-10) Dieu nous a révélé ce mystère et nous appelle à marcher fidèlement dans ses voies tadnis qu'il accomplit ses desseins (Jean 15.1-17, Philippiens 3.20-21, 2 Corinthiens 5.16-21).

2 Pierre 1.3-8 résume bien notre appel : « Sa divine puissance nous a donné tout ce qui est nécessaire à la vie et à la piété en nous faisant connaître celui qui nous a appelés par sa [propre] gloire et par sa force. Celles-ci nous assurent les plus grandes et les plus précieuses promesses. Ainsi, grâce à elles, vous pouvez fuir la corruption qui existe dans le monde par la convoitise et devenir participants de la nature divine. Pour cette raison même, faites tous vos efforts afin d'ajouter à votre foi la qualité morale, à la qualité morale la connaissance, à la connaissance la maîtrise de soi, à la maîtrise de soi la persévérance, à la persévérance la piété, à la piété l'amitié fraternelle, à l'amitié fraternelle l'amour. En effet, si ces qualités sont en vous et se développent, elles ne vous laissent pas inactifs ni stériles pour la connaissance de notre Seigneur Jésus-Christ. » Le mystère existe, mais notre appel de vie n'est pas mystérieux du tout : nous devons chercher à honorer Dieu, étudier sa Parole et laisser son Esprit agir en nous.

English


Retour à la page d'accueil en français

Qu'est-ce que le mysticisme chrétien ?