Qu’est-ce que le mouvement de la dernière pluie ?



 


Question : « Qu’est-ce que le mouvement de la dernière pluie ? »

Réponse :
Le mouvement de la dernière pluie est un enseignement issu des milieux pentecôtistes, qui enseigne que le Seigneur est en train de répandre une nouvelle fois son Esprit, comme il l’a fait à la Pentecôte, et se sert des croyants pour préparer le monde à son retour. Il s’agit d’un mouvement anti-dispensationnaliste et amillénariste et beaucoup de ceux qui l’enseignent défendent des idées aberrantes.

L’expression « dernière pluie » est apparue au début de l’histoire du pentecôtisme, quand, en 1907, David Wesley Myland a écrit un livre intitué Chants du mouvement de la dernière pluie, puis, trois années après, L’alliance du mouvement de la dernière pluie, qui est une apologie du pentecôtisme.

Il est inspiré de Joël 2.23 : « Et vous, habitants de Sion, soyez dans l’allégresse et réjouissez-vous en l’Éternel, votre Dieu, car il vous donnera la pluie au moment voulu, il vous enverra les premières et les dernières pluies, comme par le passé. » Les pentecôtistes ont interprété ces « pluies » comme la venue du Saint-Esprit déversé sur les croyants. Le « mouvement de la dernière pluie » (aux temps de la fin) serait plus grand que celui de la « première pluie ».

Un « réveil » qui a éclaté en 1948 à Saskatchewan, au Canada, a permis de clarifier les doctrines du mouvement de la dernière pluie. Les personnes impliquées étaient convaincues qu’il s’agissait de l’avènement d’une nouvelle ère, au cours de laquelle le Saint-Esprit manifesterait sa puissance comme jamais auparavant dans l’histoire, pas même du temps des Apôtres.

L’enseignement du mouvement de la dernière pluie se caractérise par une herméneutique très typologique : la Bible est interprétée d’une manière très symbolique et stylisée. Il accorde aussi une grande importance aux révélations extra-bibliques, comme les prophéties personnelles, les expériences et les directives émanant directement de Dieu. Voici quelques éléments de croyance caractéristiques :
- les dons de l’Esprit, notamment le parler en langues, sont reçus par imposition des mains,
- les chrétiens peuvent être démonisés et avoir besoin de délivrance,
- Dieu a restauré tous les ministères de l’Église, y compris ceux d’apôtre et de prophète,
- la guérison divine peut être accordée par imposition des mains,
- la louange et l’adoration nous transportent dans la présence de Dieu,
- les femmes jouent un rôle tout à fait égal dans le ministère au sein de l’Église,
- les barrières dénominationnelles vont tomber et l’Église sera unie pour les temps de la fin.
- le « mouvement de la dernière pluie » va mener à son terme l’œuvre de Dieu ; l’Église sera victorieuse sur le monde et instaurera le Royaume de Christ.

Beaucoup d’« apôtres » du mouvement de la dernière pluie enseignent aussi la doctrine des « fils manifestes de Dieu », une hérésie qui affirme qu’un groupe de « vainqueurs » issus de l’Église recevra un corps spirituel et deviendra immortel.

Il est important de noter que les Assemblées de Dieu ont considéré le mouvement de la dernière pluie comme hérétique dès son apparition : le 20 avril 1949, elles ont officiellement dénoncé cet enseignement et cela a presque divisé la dénomination. Les autres groupes pentecôtistes établis ont publié des résolutions semblables.

L’expression « dernière pluie » est rarement employé aujourd’hui, mais la théologie qui l’inspire est restée influente. La plus grande partie du mouvement charismatique y adhère. Des mouvements modernes comme celui du Réveil de Brownsville / Pensacola et de la bénédiction de Toronto, ainsi que le phénomène du « saint rire », y sont directement liés.


Retour à la page d'accueil en français

Qu’est-ce que le mouvement de la dernière pluie ?