Le mouvement Parole de foi est-il biblique ?



 


Question : « Le mouvement Parole de foi est-il biblique ? »

Réponse :
Le mouvement Parole de foi est clairement antibiblique. Il n’est pas dénominationnel et n’a pas d’organisation formelle ni de hiérarchie, mais est très influencé par des pasteurs et enseignants célèbres comme Kenneth Hagin, Benny Hinn, Kenneth Copeland, Paul et Jan Crouch et Fred Price.

Le mouvement Parole de foi est apparu à la fin du 20ème Siècle, au sein du mouvement pentecôtiste. Son fondateur est E. W. Kenyon, qui a étudié les enseignements métaphysiques de Phineas Quimby, qu’il a mélangés au pentecôtisme, aboutissant à un syncrétisme de foi chrétienne orthodoxe et de mysticisme. Kenneth Hagin, un disciple d’E. W. Kenyon, a donné au mouvement Parole de foi sa forme actuelle. Les enseignements de ses différentes figures vont de l’hérétique au complètement ridicule, mais la plupart se reconnaissent dans les éléments suivants.

Au cœur du mouvement Parole de foi, il y a la notion de « puissance de la foi » : nos paroles ont une puissance créatrice de ce que les Écritures nous promettent (santé et prospérité). Les lois qui régissent cette puissance sont indépendantes de la souveraineté de Dieu, qui leur est lui-même soumis. Cette idée n’est rien d’autre que de l’idolâtrie, qui fait de notre foi, donc de nous-mêmes, des dieux.

À partir de là, cette théologie s’éloigne de plus en plus des Écritures, en affirmant que Dieu a créé les hommes à son image physique et littérale, comme de petits dieux. Avant la Chute, les hommes pouvaient appeler les choses à l’existence par la puissance de la foi. Depuis la Chute, ils ont revêtu la nature de Satan et perdu ce pouvoir. Afin de rétablir la situation, Jésus-Christ a renoncé à sa divinité, est devenu homme, mort spirituellement, a pris sur lui la nature de Satan, est allé en enfer, né de nouveau et ressuscité avec une nature divine. Ensuite, il a envoyé le Saint-Esprit reproduire son incarnation dans la vie des croyants, pour qu’ils puissent devenir de petits dieux, ainsi que Dieu le voulait à l’origine.

L’aboutissement logique de cet enseignement est qu’en tant que petits dieux, nous pouvons nous servir de la puissance de la foi pour nous enrichir dans tous les domaines de la vie. La maladie, l’échec et le péché sont des conséquences de notre manque de foi et pour y remédier, nous devons confesser les promesses de Dieu pour nous. Pour résumer, le mouvement Parole de foi divinise l’homme et humanise Dieu. Inutile de dire que cette idée n’est pas conforme à la foi chrétienne. L’enseignement du mouvement Parole de n’est manifestement pas fondé sur les Écritures, mais met davantage l’accent sur des révélations personnelles, au point d’aboutir à des croyances absurdes, ce qui constitue une preuve supplémentaire de sa nature hérétique.

Il suffit de lire la Bible pour réfuter l’enseignement du mouvement Parole de foi. Dieu seul est le Créateur souverain de l’univers (Genèse 1.3, 1 Timothée 6.15) et il n’a pas besoin de la foi : il en est l’objet (Marc 11.22, Hébreux 11.3). Dieu est esprit et n’a pas de corps physique (Jean 4.24). L’homme a été créé à son image (Genèse 1.26, 27, 9.6), mais cela n’en fait pas un petit dieu ou un être divin : Dieu seul est de nature divine (Galates 4.8, Ésaïe 1.6-11, 43.10, 44.6, Ézéchiel 28.2, Psaume 8.6-8). Christ est le Fils unique engendré par Dieu, éternel, la seule incarnation du Père (Jean 1.1, 2, 14, 15, 18, 3.16, 1 Jean 4.1), en qui demeure la plénitude de la divinité (Colossiens 2.9). En devenant homme, il a renoncé à la gloire céleste, mais pas à sa divinité (Philippiens 2.6-7), même s’il a choisi de ne pas recourir à sa puissance tant qu’il serait sur terre en tant qu’homme.

Le mouvement Parole de foi séduit d’innombrables personnes et les pousse à aspirer à une foi et à un mode de vie qui n’est pas biblique. Au cœur de cet enseignement, on retrouve le même mensonge que Satan répète sans cesse depuis le jardin d’Éden : « vous serez comme Dieu » (Genèse 3.5). Malheureusement, ceux qui acceptent la doctrine du mouvement Parole de foi écoutent Satan. Notre espérance est en le Seigneur, pas en nos mots ni même en notre foi (Psaume 33.20-22). Notre foi vient d’abord de Dieu (Éphésiens 2.8, Hébreux 12.2), nous ne la faisons pas naître nous-mêmes. Il faut donc se méfier du mouvement Parole de foi et de n’importe quelle église qui enseigne ces idées.


Retour à la page d'accueil en français

Le mouvement Parole de foi est-il biblique ?