Que signifie être mort spirituellement ?



 


Question : « Que signifie être mort spirituellement ? »

Réponse :
La mort spirituelle, c’est être séparé de Dieu. Par son péché en Genèse 3.6, Adam a fait venir la mort sur toute l’humanité. Dieu avait interdit à Adam et Ève de manger de l’arbre de connaissance du bien et du mal, en les avertissant que leur désobéissance entraînerait leur mort : « L’Éternel Dieu donna cet ordre à l’homme : « Tu pourras manger les fruits de tous les arbres du jardin, mais tu ne mangeras pas le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras, c’est certain. » » L’expression « tu mourras, c’est certain » peut être traduite littéralement par : « en mourant, tu mourras », ce qui implique un état de mort continuel qui commencera par la mort spirituelle, se poursuivra tout au long de la vie par la dégradation progressive du corps et culminera par la mort physique. La mort spirituelle immédiate provoque la séparation d’Adam avec Dieu, manifestée par le fait qu’il se cache de lui (Genèse 3.8) et cherche à rejeter la responsabilité de son péché sur la femme (Genèse 3.12).

Malheureusement, cette mort spirituelle et, au final, physique, n’est pas restée limitée à Adam et Ève. En tant que représentant de la race humaine, Adam a entraîné toute l’humanité dans son péché, comme le montre clairement Paul en Romains 5.12 en affirmant que le péché et la mort sont entrés dans le monde et se sont répandus parmi tous les hommes à cause du péché d’Adam. De plus, Romains 6.23 dit que le salaire du péché, c’est la mort. Les pécheurs doivent mourir, car notre péché nous sépare de Dieu. Toute séparation de la source de vie nous mène naturellement à la mort.

Notre mort spirituelle n’est cependant pas due qu’au péché dont nous avons hérité, mais aussi au nôtre. Éphésiens 2 enseigne qu’avant notre salut, nous sommes « morts » à cause de nos fautes et de nos péchés (verset 1). Il doit s’agir de la mort spirituelle, puisqu’avant notre salut, nous sommes physiquement « vivants ». Alors que nous étions dans cet état de « mort » spirituelle, Dieu nous a sauvés (verset 5, voir aussi Romains 5.8). Colossiens 2.13 répète cette vérité : « Vous qui étiez morts en raison de vos fautes […], il vous a rendus à la vie avec lui. Il nous a pardonné toutes nos fautes. »

Étant morts par nos péchés, nous sommes absolument incapables de faire confiance à Dieu ou à sa Parole. Jésus a répété plusieurs fois que sans lui, nous ne pouvons rien faire (Jean 15.5) et que nous ne pouvons pas venir à lui sans que Dieu ne nous attire (Jean 6.44). Paul enseigne en Romains 8 que notre esprit naturel ne peut se soumettre à Dieu ni lui plaire (versets 7-8). Dans notre état failli, nous sommes incapables de comprendre les choses de Dieu (1 Corinthiens 2.14).

L’acte de Dieu par lequel il nous ramène à la vie spirituelle s’appelle la régénération et n’est accompli que par le Saint-Esprit, à travers la mort et la résurrection de Jésus-Christ. Quand nous sommes régénérés, nous sommes rendus vivants ensemble en Christ (Éphésiens 2.5) et renouvelés par le Saint-Esprit (Tite 3.5). C’est comme si nous naissions une deuxième fois, ainsi que Jésus l’a enseigné à Nicodème en Jean 3.3, 7. Ayant été rendus vivants par Dieu, nous ne mourrons jamais réellement : nous avons la vie éternelle. Jésus a souvent dit que croire en lui, c’est avoir la vie éternelle (Jean 3.16, 36, 17.3).

Le péché mène à la mort. Le seul moyen d’échapper à cette mort est de venir à Jésus par la foi, attirés par le Saint-Esprit. La foi en Christ mène à la vie spirituelle et, au final, à la vie éternelle.


Retour à la page d'accueil en français

Que signifie être mort spirituellement ?