Un chrétien peut-il prendre des antidépresseurs ou d’autres psychotropes ?



 


Question : « Un chrétien peut-il prendre des antidépresseurs ou d’autres psychotropes ? »

Réponse :
Des millions de personnes sont aujourd’hui aux prises avec des crises d’angoisse, des troubles liés à l’anxiété, des phobies et/ou une dépression. Si les spécialistes jugent que ces troubles sont souvent dûs à des problèmes psychologiques, ils peuvent aussi être dus à un déséquilibre chimique, auquel un problème psychologique a peut-être contribué. Dans ce cas, on prescrit souvent des médicaments pour contrer ce déséquilibre et pour combattre ensuite les symptômes de ce problème psychologique. Est-ce un péché ? Non. Dieu a permis à l’homme d’approfondir ses connaissances en médecine et de les utiliser dans le cadre du processus de guérison. Dieu a-t-il besoin de la médecine humaine pour guérir ? Bien sûr que non ; mais il a choisi de permettre les progrès de la pratique médicale et aucun précepte biblique n’empêche d’en profiter.

La limite entre le recours à la médecine visant à guérir et la dépendance constante envers la médecine dans la vie quotidienne est cependant très aisée à franchir. Nous devons reconnaître que c’est Dieu le Grand Médecin et nous souvenir que lui seul détient le vrai pouvoir de guérir (Jean 4.14). C’est d’abord à lui que nous devons regarder pour notre guérison. Par exemple, les médicaments choisis pour lutter contre des crises d’angoisse doivent servir à aider la personne affectée à surmonter la cause première de ses craintes et à retrouver la maîtrise d’elle-même. Beaucoup de patients les prennent cependant pour éviter de se confronter à la véritable cause de leurs troubles, ce qui revient à ne pas prendre ses responsabilités, à nier la guérison offerte par Dieu et peut-être même à refuser à d’autres le pardon des blessures qu’ils ont causées par le passé, lesquelles y contribuent peut-être. Dans ce dernier cas, il s’agit de péché, enraciné dans l’égoïsme.

En consommant raisonnablement des médicaments afin de traiter les symptômes, tout en s’appuyant sur la parole de Dieu et sur des conseils de sagesse visant à transformer notre cœur et notre esprit, le besoin de médicaments diminuera généralement. [Il semblerait que dans certains cas, le corps ait besoin d’une cure d’antidépresseurs à long terme afin de garder les symptômes en bride. De plus, certains troubles psychiatriques, comme les troubles bipolaires et la schizophrénie, exigent un traitement médical à long terme, de même que l’insuline pour le diabète.] La position en Christ du croyant est affirmée et Dieu apporte la guérison dans les zones troublées de notre cœur et de notre esprit qui sont à l’origine de ce mal-être. Par exemple, pour faire face à l’angoisse, nous pouvons consulter la Parole de Dieu pour voir ce qu’elle dit de la crainte et de sa place dans la vie du croyant. La lecture et la méditation des passages suivants sont la cure universelle. Lire et méditer les versets bibliques suivants peut contribuer à la guérison en nous donnant de l’assurance et en nous éclairant sur les vérités de la vie en tant qu’enfants de Dieu : Proverbes 29.25, Matthieu 6.34, Jean 8.31-32, Romains 8.28-39, 1 Corinthiens 10.13, 2 Corinthiens 10.5, Philippiens 4.4-9, Colossiens 3.1-2, 2 Timothée 1.6-8, Hébreux 13.5-6, Jacques 1.2-4, 1 Pierre 5.7, 2 Pierre 1.3-4, 1 Jean 1.9, 4.18-19.

Dieu peut guérir d’une manière surnaturelle et miraculeuse et nous devons prier dans ce sens, mais il guérit aussi par la médecine et les médecins et nous devons aussi prier dans ce sens. Quel que soit le moyen choisi par lui, nous devons nous confier en lui seul (Mathieu 9.22).


Retour à la page d'accueil en français

Un chrétien peut-il prendre des antidépresseurs ou d’autres psychotropes ?