Que dit la Bible du mariage homosexuel ?



 


Question : « Que dit la Bible du mariage homosexuel ? »

Réponse :
La Bible mentionne l’homosexualité, mais pas directement le mariage homosexuel. Il est néanmoins clair que la Bible dénonce l’homosexualité comme un péché immoral et contre-nature. Lévitique 18.22 qualifie les rapports homosexuels d’abomination. Romains 1.26-27 explique que l’attirance et les comportements homosexuels sont honteux, contre-nature, empreints d’une convoitise malsaine et indécents. 1 Corinthiens 6.9 affirme que les homosexuels sont coupables et n’hériteront pas le Royaume de Dieu. Puisque la Bible condamne à la fois l’attirance et les actes homosexuels, il est clair que le « mariage » de deux personnes homosexuelles n’est pas la volonté de Dieu, mais qu’il s’agit d’un péché.

Dans la Bible, le mariage est l’union d’un homme et une femme. La première mention du mariage, en Genèse 2.24, le décrit comme le départ d’un homme du foyer familial pour s’unir à sa femme. Dans d’autres passages à ce sujet, comme 1 Corinthiens 7.2-16 ou Éphésiens 5.23-33, la Bible dit clairement que le mariage est l’union d’un homme et d’une femme. La définition biblique du mariage est une union à vie entre un homme et une femme, essentiellement afin de fonder une famille et de lui offrir un environnement stable.

Cette vision du mariage n’est cependant pas propre à la Bible : elle est universelle, partagée par toutes les civilisations de l’histoire de l’humanité. L’histoire réfute l’idée que le mariage puisse être homosexuel. La psychologie laïque reconnaît que l’homme et la femme sont conçus pour être complémentaires sur les plans psychologique et affectif. Pour ce qui est de la famille, les psychologues remarquent que le meilleur environnement dans lequel élever un enfant épanoui est un couple homme/femme où chacun des parents est un bon modèle de genre. La psychologie réfute donc également le mariage homosexuel. Physiquement et biologiquement, il est évident que l’homme et la femme se complètent sexuellement. Le sens « naturel » de la sexualité étant la procréation, seules des relations sexuelles entre un homme et une femme peuvent remplir cette fonction. La biologie réfute donc aussi le mariage homosexuel.

Si la Bible, l’Histoire, la psychologie et la nature définissent le mariage comme une union entre un homme et une femme, d’où vient la controverse actuelle ? Pourquoi les opposants au mariage homosexuel sont-ils considérés comme des bigots haineux et intolérants, même s’ils expriment leurs opinions dans le respect d’autrui ? Pourquoi les mouvements LGBT militent-ils si agressivement pour le mariage homosexuel, alors que la plupart de leurs concitoyens, religieux ou non, sont ouverts, ou en tout cas nettement moins hostiles, aux unions civiles garantissant les mêmes droits aux couples homosexuels ?

D’après la Bible, la réponse est qu’au fond, tout le monde sait que l’homosexualité est immorale et contre-nature et que par conséquent, la seule manière de détruire cette conscience collective est de la normaliser en s’attaquant à toute forme d’opposition. La meilleure manière de normaliser l’homosexualité est de mettre le mariage homosexuel au même rang que le mariage traditionnel, entre un homme et une femme. Romains 1.8-32 illustre ce principe : la vérité est connue de tous, car Dieu l’a rendue évidente, mais les hommes la rejettent et la remplacent par le mensonge, lequel est ensuite promu aux dépens de la vérité, qui subit donc une attaque. L’agressivité et la colère exprimée par beaucoup de militants LGBT contre tous ceux qui s’opposent à eux démontre en fait que leur position n’est pas défendable. Élever la voix pour imposer une position indéfendable est une technique de débat vieille comme le monde. Il n’y a probablement pas de meilleure description du mouvement LGBT moderne que Romains 1.31 : « Dépourvus d’intelligence, de loyauté, d’affection, ils sont sans pitié. »

Accepter le mariage homosexuel revient à cautionner le mode de vie homosexuel, que la Bible condamne comme péché. Les chrétiens doivent tenir ferme dans leur opposition à cette revendication. De plus, il y a d’excellents arguments logiques contre le mariage homosexuel, sans aucun lien avec la Bible. Il n’y a pas besoin d’être chrétien évangélique pour comprendre que le mariage est l’union d’un homme et d’une femme.

Selon la Bible, le mariage a été institué par Dieu comme une union entre un homme et une femme (Genèse 2.21-24, Matthieu 19.4-6). Le mariage homosexuel est une perversion de l’institution du mariage et une offense contre Dieu, qui l’a créée. En tant que chrétiens, nous ne pouvons cautionner ni ignorer le péché. Nous devons plutôt annoncer l’amour de Dieu et le pardon des péchés accessible à tous, y compris aux homosexuels, en Jésus-Christ. Nous devons affirmer la vérité dans l’amour (Éphésiens 4.15), avec « douceur et respect » (1 Pierre 3.15). En tant que chrétiens, quand nous prenons position pour la vérité et que par conséquent, nous subissons des attaques personnelles, des insultes ou des persécutions, nous pouvons nous souvenir des paroles de Jésus : « Si le monde vous déteste, sachez qu’il m’a détesté avant vous. Si vous étiez du monde, le monde vous aimerait car vous seriez à lui. Vous n’êtes pas du monde, mais je vous ai choisis du milieu du monde ; c’est pour cela que le monde vous déteste. » (Jean 15.18-19)


Retour à la page d'accueil en français

Que dit la Bible du mariage homosexuel ?