Qu'est-ce qu'un mari selon le cœur de Dieu ?


Question : « Qu'est-ce qu'un mari selon le cœur de Dieu ? »

Réponse :
Un homme qui se demande comment être un mari selon le cœur de Dieu doit d'abord reconnaître que la piété n'est pas naturelle. Aucun homme ni femme ne peut accomplir de lui-même ce que Dieu lui demande. Pour être un mari ou une épouse selon le cœur de Dieu, nous devons donc commencer par soumettre notre vie à Jésus-Christ. Nous avons besoin de Dieu pour vivre une vie selon son cœur. Son Esprit qui vit en nous nous donne la force de vivre une vie qui lui plaise (Galates 2.20, Tite 2.12).

Philippiens 2.3-4 pose le fondement nécessaire pour toutes les relations selon le cœur de Dieu, notamment le mariage : « Ne faites rien par esprit de rivalité ou par désir d'une gloire sans valeur, mais avec humilité considérez les autres comme supérieurs à vous-mêmes. » Dans le mariage, cela veut dire que les deux conjoints ne sont plus leur propre chef, mais que chacun d'eux a volontairement soumis à l'autre le droit de disposer de lui à tout moment. Cela peut être particulièrement difficile pour un homme, surtout s'il est resté célibataire longtemps. Il ne viendrait peut-être même pas à l'esprit d'un homme que sa femme n'est pas aussi enthousiaste que lui à l'idée de consacrer le week-end à un match de football ou à une partie de chasse, mais ce passage nous appelle à volontairement prendre en compte les idées et émotions des autres au lieu de penser qu'ils sont identiques aux nôtres.

1 Pierre 3.7 dit : « Maris, vivez de même en montrant de la compréhension à votre femme, en tenant compte de sa nature plus délicate ; montrez-lui de l'estime, car elle doit hériter avec vous de la grâce de la vie. Agissez ainsi afin que rien ne fasse obstacle à vos prières. » L'expression « nature plus délicate » est souvent mal interprétée. Elle n'implique pas que la femme soit inférieure, puisque la suite du verset la décrit comme cohéritière de son mari. Dans ce contexte, on comprend que le mari ne doit pas traiter sa femme comme ses amis masculins : elle a été créée différente d'eux, physiquement et spirituellement. Le mot-clé du verset est « compréhension » : un mari doit chercher à comprendre sa femme, découvrir qui elle est et mettre en avant sa beauté et ses qualités. La violence physique, l'humiliation verbale et la négligence émotionnelle n'ont pas leur place dans un mariage chrétien. Pour faire preuve de compréhension envers sa femme, un mari sage doit contrôler ses propres besoins et désirs afin de répondre aux siens, ne pas la mépriser, négliger sa contribution à la famille ni s'attendre à ce qu'elle fasse ce que Dieu attend de lui. Apprendre à connaître sa femme est un effort de toute une vie.

Éphésiens 5 poursuit cette description d'un mari selon le cœur de Dieu. Le verset 25 dit : « Maris, aimez votre femme comme Christ a aimé l'Eglise. Il s'est donné lui-même pour elle. » La comparaison avec Christ et l'Église en dit long : les maris doivent aimer leurs femmes de manière sacrificielle et inconditionnelle, comme Jésus aime son épouse, l'Église, même quand nous ne le méritons pas, mais sommes rebelles et désobéissants. Le verset 28 poursuit : « C'est ainsi que les maris doivent aimer leur femme comme leur propre corps. Celui qui aime sa femme s'aime lui-même. » L'homme n'a généralement aucun mal à aimer son propre corps : au contraire, l'accomplissement sexuel, la musculation et les autres besoins physiques sont souvent sa première priorité. Dieu demande aux maris de s'occuper de leur femme comme de leur propre corps. Jésus s'est volontairement exposé aux abus, à l'humiliation et au manque par amour pour son épouse, l'Église. Les Écritures nous appellent à suivre ce modèle.

Les femmes chrétiennes veulent un chef selon le cœur de Dieu, pas un dictateur. Un homme ne peut montrer la voie s’il n’a pas encore emprunté ce chemin lui-même : il doit aller le premier, pour ouvrir la voie, trouver la réponse aux questions spirituelles, puis exposer la voie de Dieu à sa famille. Une relation personnelle avec Jésus est cruciale pour être le guide spirituel de sa famille. Dieu tient les hommes pour responsables de la santé physique et spirituelle de leur famille (1 Timothée 5.8). Sa femme peut être meilleure pour enseigner et diriger leurs enfants, mais le mari doit néanmoins jouer un rôle actif. Il doit montrer l'exemple par son assiduité à l'église, sa lecture de la Bible, sa vie de prière et sa discipline spirituelle. Une femme chrétienne respectera difficilement son mari dans d'autres domaines s'il n'est pas à la hauteur dans son leadership spirituel.

Les hommes célibataires et mariés doivent rechercher ces traits de caractère de chef selon le cœur de Dieu :

• un cœur de serviteur (Matthieu 23.11),

• une disposition à apprendre (Proverbes 19.20),

• un cœur rempli du Saint-Esprit (Actes 6.3),

• une passion pour son rôle (Éphésiens 6.7),

• un modèle d'humilité et de pardon (1 Pierre 5.6, Éphésiens 4.32),

• un amour sincère pour ceux qu'il dirige (Matthieu 5.46, Jean 13.34-35),

• une disposition à reconnaître ses torts et les domaines dans lesquels il a besoin de grandir (Philippiens 3.12).

Plus spécifiquement, un homme qui souhaite devenir un mari selon le cœur de Dieu doit réfléchir aux questions suivantes :

1. Votre emploi du temps montre-t-il que votre famille est votre première priorité, en termes de temps, d'énergie et d'efforts ?

2. Suivez-vous les conseils de 1 Pierre 3.7 pour chercher à comprendre votre femme intimement?

3. Prenez-vous l'initiative dans la direction spirituelle de votre femme en lui partageant ce que Dieu vous enseigne ?

4. Êtes-vous sensible aux besoins physiques et sexuels de votre femme ? Même s'ils sont différents des vôtres, un mari selon le cœur de Dieu respecte ces différences sans se plaindre ni chercher à la « punir ».

5. Assumez-vous une responsabilité à part égale envers vos enfants ? Même si votre femme est mieux équipée pour certains aspects de la vie parentale, vos enfants sont votre responsabilité. Votre femme a besoin d'un partenaire qui partage volontairement cette charge avec elle.

6. Examinez le ton de votre voix : avez-vous l'habitude de lui parler durement, de lui faire des reproches ou de lui exprimer subtilement votre désapprobation ?

7. Vous êtes-vous jamais livré à de mauvais traitements physiques ou verbaux votre femme, sous quelque forme que ce soit ? Si vous avez besoin d'apprendre à gérer votre colère, demandez de l'aide.

8. Soutenez-vous votre femme dans ses faiblesses afin de l'aider à croître ou la critiquez-vous et la rabaissez-vous ?

9. Savez-vous écouter ? Les femmes ont besoin d'exprimer ce qu'elles ont sur le cœur et doivent se sentir en sécurité auprès de vous pour cela.

10. Êtes-vous le gardien de son cœur, de ses rêves et de son estime de soi ? Vous ne pouvez pas être Dieu pour elle, mais vous pouvez l'encourager à se relier à Dieu de manière à le laisser combler ses besoins émotionnels les plus profonds.

Les hommes s'évaluent souvent en fonction de facteurs externes, indépendants de leur contrôle. L'argent, la célébrité, les capacités physiques et la puissance sont fluctuants et temporaires, mais un mari peut définir sa réussite par son obéissance au commandement de Dieu d'aimer sa femme et de diriger sa famille. Une femme heureuse atteste de la réussite de son mari. Un homme n'est pas responsable de la réaction de sa femme, mais il peut choisir de suivre le modèle de Jésus en aimant en en dirigeant ceux que Dieu lui a confiés.

English


Retour à la page d'accueil en français

Qu'est-ce qu'un mari selon le cœur de Dieu ?