Le livre des Nombres



 

Auteur : Moïse est l’auteur du livre des Nombres.

Date de rédaction : Le livre des Nombres a été écrit entre 1440 et 1400 avant J.-C.

Objectif : Le message du livre des Nombres est universel et intemporel. Il rappelle aux croyants le combat spirituel dans lequel ils sont engagés : c’est le livre du service et de la marche du peuple de Dieu. Le livre des Nombres couvre la période entre le moment où les Israélites ont reçu la Loi (Exode et Lévitique) et où ils se préparaient à entrer dans la Terre Promise (Deutéronome et Josué).

Versets-clé : Nombres 6.24-26 « Que l’Éternel te bénisse et te garde ! Que l’Éternel fasse briller son visage sur toi et t’accorde sa grâce ! Que l’Éternel se tourne vers toi et te donne la paix ! »

Nombres 12.6-8 - « Lorsqu’il y aura parmi vous un prophète, c’est dans une vision que moi, l’Éternel, je me révélerai à lui, c’est dans un rêve que je lui parlerai. Ce n’est pas le cas avec mon serviteur Moïse. Il est fidèle dans toute ma maison. Je lui parle directement, je me révèle à lui sans énigmes et il voit une représentation de l’Éternel. Comment se fait-il que vous n’ayez pas eu peur de parler contre mon serviteur Moïse ? »

Nombres 14.30-34 - « Vous n’entrerez pas dans le pays que j’avais juré de vous faire habiter. Aucun de vous n’y entrera, excepté Caleb, fils de Jephunné, et Josué, fils de Nun. Quant à vos petits enfants, eux dont vous avez dit qu’ils deviendraient une proie, je les y ferai entrer et ils connaîtront le pays que vous avez dédaigné. Vos cadavres, à vous, tomberont dans le désert, et vos enfants seront nomades pendant 40 ans dans le désert. Ils supporteront les conséquences de vos infidélités jusqu’à ce que vos cadavres soient tombés dans le désert. Vous avez mis 40 jours à explorer le pays, vous supporterez donc les conséquences de vos fautes pendant 40 ans, une année pour chaque jour. Ainsi vous saurez ce que c’est que d’être privé de ma présence. »

Bref résumé : La plupart des événements du Livre des Nombres ont lieu dans le désert, essentiellement entre la deuxième et la quarantième année d’errance des Israélites. Les 25 premiers chapitres relatent les expériences de la première génération d’Israël dans le désert, le reste du livre décrit les expériences de la seconde génération. Les thèmes de l’obéissance et de la rébellion suivie de la repentance et de la bénédiction se retrouvent tout au long du livre, ainsi que tout au long de l’Ancien Testament.

Le thème de la sainteté de Dieu, déjà présent dans le Livre du Lévitique, se poursuit dans le livre des Nombres, qui révèle les instructions de Dieu pour préparer son peuple à entrer dans la terre promise de Canaan. Les nombreuses références au Livre des Nombres dans le Nouveau Testament prouvent son importance. Le Saint-Esprit attire particulièrement notre attention sur le livre des Nombres en 1 Corinthiens 10.1-12 : « Tous ces faits leur sont arrivés pour servir d’exemples » fait référence au péché des Israélites et au mécontentement de Dieu à leur égard.

En Romains 11.22, Paul parle de la « bonté et [de] la sévérité de Dieu », une expression qui résume bien le message du Livre des Nombres. La sévérité de Dieu se manifeste par la mort, dans le désert, de la génération rebelle, qui n’est pas entrée dans la terre promise. La bonté de Dieu est manifestée dans la nouvelle génération, que Dieu a protégée, préservée et aux besoins de laquelle il a pourvu jusqu’à ce qu’elle soit en possession du pays. Cela nous rappelle la justice et l’amour de Dieu, qui sont toujours en souveraine harmonie.

Préfigurations : La sainteté que Dieu exige de son peuple est entièrement et définitivement satisfaite en Jésus-Christ, venu pour accomplir la Loi en notre faveur (Matthieu 5.17). La promesse de la venue du Messie est omniprésente dans le Livre des Nombres. Au chapitre 19, l’le sacrifice de la vache rousse, « sans tache, sans défaut corporel », préfigure Christ, l’Agneau de Dieu sans défaut et sans tache, qui a été sacrifié pour nos péchés. L’image du serpent de bronze élevé sur une perche pour la guérison physique (chapitre 21) préfigure aussi l’élévation de Christ, sur la croix ou dans le ministère de la Parole, afin que quiconque regarde à lui par la foi reçoive la guérison spirituelle.

Au chapitre 24, le quatrième oracle de Balaam parle de l’astre et du sceptre qui s’élèvera de Jacob. Il s’agit d’une prophétie de la venue de Christ, appelé « l’étoile brillante du matin » en Apocalypse 22:16 à cause de sa gloire, de son ardeur, de sa splendeur et de la lumière qui émane de lui. Il peut aussi être appelé un sceptre, ou celui qui porte un sceptre, parce qu’il est roi. Il ne porte pas seulement ce titre, mais il a un royaume et il règne avec un sceptre de grâce, de miséricorde et de justice.

Application concrète : Un thème théologique important développé dans le Nouveau Testament à partir du livre des Nombres est que le péché et l’incrédulité, particulièrement la rébellion, entraînent le jugement de Dieu. La première Épître aux Corinthiens dit clairement, et Hébreux 3.7-4.13 sous-entend fortement, que ces événements ont été écrits pour servir d’exemples aux croyants, à observer ou éviter. Nous ne devons pas « avoir de mauvais désirs » (verset 6), nous livrer à la débauche (v. 8), tenter le Seigneur (v. 9), ou murmurer et nous plaindre (v. 10).

Tout comme les Israélites ont dû errer 40 ans dans le désert à cause de leur rébellion, de la même façon, Dieu permet parfois que nous errions loin de lui et souffrions de la solitude et de l’absence de bénédiction si nous nous rebellons contre lui, mais il est fidèle et juste, et, tout comme il a rétabli les Israélites à leur place légitime dans son cœur, il rétablira toujours les chrétiens dans leur bénédiction et leur relation d’intimité avec lui, si nous nous repentons et revenons à lui (1 Jean 1.9).


Retour à la page Résumé/vue d’ensemble de l’Ancien Testament

Le livre des Nombres