settings icon
share icon
Question

Comment les gens étaient sauvés au temps de l’Ancien Testament ?

Réponse


La façon dont les gens étaient sauvés à l'époque de l'Ancien Testament est une question déroutante pour certains. Nous savons qu'à notre époque, celle du Nouveau Testament, le salut vient de la grâce par la foi en Jésus-Christ (Jean 1:12 ; Éphésiens 2:8-9). Jésus est le Chemin (Jean 14:6). Mais, avant le Christ, quel était le chemin ?

Une fausse idée répandue à propos du chemin du salut dans l'Ancien Testament est que les Juifs étaient sauvés en respectant la loi. Mais l'Écriture nous apprend que c'est faux. Galates 3:11 dit : « il est évident que personne n'est déclaré juste devant Dieu dans le cadre de la loi, puisqu'il est dit: Le juste vivra par la foi. » (Galates 3:11). Certains pourraient vouloir considérer ce passage comme ne s'appliquant qu'au Nouveau Testament, mais Paul ne fait que citer Habacuc 2:4, ce qui confirme que le salut par la foi, indépendamment de la Loi, était déjà un principe au temps de l'Ancien Testament. Paul a enseigné que le but de la loi était de servir de « guide chargé de nous conduire à Christ afin que nous soyons déclarés justes sur la base de la foi » (Galates 3 :24). De même, dans Romains 3 :20, Paul fait remarquer que le respect de la loi n'a sauvé ni les Juifs de l'Ancien ni ceux du Nouveau Testament, car « personne ne sera déclaré juste à ses yeux en observant la loi. » La loi n'a jamais été destinée à sauver qui que ce soit ; le but de la loi était de nous rendre « conscients du péché ».

Si le chemin du salut de l'Ancien Testament ne consistait pas à se conformer à la Loi, alors comment les gens étaient-ils sauvés ? Heureusement, la réponse à cette question se trouve facilement dans les Écritures, de sorte qu'il n'y a aucun doute quant à la manière dont le salut était offert au temps de l'Ancien Testament. Dans Romains 4, l'apôtre Paul indique très clairement que la méthode de salut de l'Ancien Testament était la même que celle du Nouveau Testament, à savoir par la grâce seule, par la foi seule, en Christ seul. Pour le prouver, Paul nous renvoie à Abraham, qui a été sauvé par la foi : « Abraham a eu confiance en Dieu, et Dieu a porté sa foi à son crédit pour le déclarer juste » (Romains 4:3). Une fois encore, Paul cite l'Ancien Testament pour prouver son point de vue (ici Genèse 15 :6). Abraham ne pouvait pas être sauvé en respectant la loi, car il a vécu plus de 400 ans avant que cette même loi ne soit donnée !

Paul démontre ensuite que David a lui aussi été sauvé par la foi (Romains 4 :6-8, citant le Psaume 32 :1-2). Paul continue à expliquer que le salut selon l'Ancien Testament se faisait par la foi seule, en Romains 4 :23-24 où il écrit : « Or si cette parole « Dieu a porté sa foi à son crédit » a été consignée dans l’Écriture, ce n’est pas seulement pour Abraham. Elle nous concerne nous aussi. Car la foi sera aussi portée à notre crédit, à nous qui plaçons notre confiance en celui qui a ressuscité Jésus notre Seigneur. » En d'autres termes, la justice est « créditée » ou donnée à ceux qui ont la foi en Dieu : Abraham, David, et nous tous. Nous empruntons tous le même chemin du salut.

Une grande partie des lettres aux Romains et aux Galates traite du fait qu'il n'y a qu'une seule voie de salut et qu'un seul message évangélique. Tout au long de l'histoire, des gens ont essayé de pervertir l'Évangile en y ajoutant des œuvres humaines, exigeant que certaines choses soient faites pour « mériter » le salut. Mais le message clair de la Bible est que le chemin du salut a toujours été par la foi. Dans l'Ancien Testament, il s'agissait de la foi en la promesse que Dieu enverrait un Sauveur un jour. Ceux qui vivaient à l'époque de l'Ancien Testament attendaient le Messie et croyaient en la promesse de Dieu concernant la venue du Serviteur du Seigneur (Ésaïe 53). Ceux qui ont exercé une telle foi ont été sauvés. Aujourd'hui, nous nous tournons vers la vie, la mort et la résurrection du Sauveur et nous sommes sauvés par la foi en l'expiation de nos péchés par Jésus-Christ (Romains 10 :9-10).

L'Évangile n'est pas un message réservé au Nouveau Testament. L'Ancien Testament le contient également : « ’L’Écriture prévoyait que Dieu déclarerait les non-Juifs justes s’ils avaient la foi. C’est pourquoi elle a annoncé par avance cette bonne nouvelle à Abraham : Tu seras une source de bénédictions pour tous les peuples. Ainsi, tous ceux qui font confiance à Dieu, comme Abraham lui a fait confiance, ont part à la bénédiction avec lui. » (Galates 3 :8-9, citant Genèse 12 :3).

Dès Genèse 3 :15, nous constatons la promesse d'un Sauveur à venir, et tout au long de l'Ancien Testament, il y a des centaines de promesses que le Messie « sauvera son peuple de ses péchés » (Matthieu 1 :21 ; cf. Ésaïe 53 :5-6). La foi de Job consistait en ceci : « Pour ma part, je sais que celui qui me rachète est vivant et qu'il se lèvera le dernier sur la terre. » (Job 19 :25). Il est clair que les fidèles de l'Ancien Testament connaissaient le Rédempteur promis et qu'ils étaient sauvés par la foi en ce Sauveur, de la même manière que les gens sont sauvés aujourd'hui. Il n'y a pas d'autre moyen. « Jésus est la pierre rejetée par vous qui construisez et qui est devenue la pierre angulaire. Il n’y a de salut en aucun autre, car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Actes 4:11-12, citant le Psaume 118:22).

English



Retour à la page d'accueil en français

Comment les gens étaient sauvés au temps de l’Ancien Testament ?
Partager cette page Facebook icon Twitter icon Pinterest icon Email icon
© Copyright Got Questions Ministries