settings icon
share icon
Question

Christ est-il mort pour tous les péchés, à l'exception du péché d'incrédulité ? S'il est mort pour tous les péchés, pourquoi des gens vont-ils encore en enfer pour le péché d'incrédulité ?

Réponse


« Il est lui-même la victime expiatoire pour nos péchés, et non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier. » (1 Jean 2:2). Lorsque la Bible dit que le Christ a été sacrifié pour tous les péchés, cela ne signifie pas que tous les péchés ont été automatiquement pardonnés. Cela signifie simplement que l'offrande pour assurer le pardon du monde entier a été faite. Que cette offrande aboutisse à un pardon individuel est une autre question car cette offrande doit être acceptée par la foi. Le chemin du retour vers Dieu a été préparé par le Christ, la question est maintenant de savoir si nous allons saisir cette opportunité.

Le Christ est mort pour tous les péchés, c'est-à-dire que son sacrifice est suffisant pour expier les péchés du monde entier. Mais le pardon ne parvient à un individu que lorsqu'il se repent et croit (voir Marc 1 :15). Tant que nous n'acceptons pas (par la foi) la grâce de Dieu en Christ, nous sommes encore dans nos péchés. Ceux qui meurent dans l'incrédulité meurent dans leur péché : ils sont des menteurs non pardonnés, des meurtriers, des adultères, etc. (Apocalypse 21 :8). Ceux qui ont confiance en Christ pour leur salut ne meurent pas dans le péché ; ils meurent en Christ, avec tous leurs péchés pardonnés. Nous sommes justifiés par la foi (Romains 5 :1) et sans la foi, nous sommes condamnés (Jean 3:18). Le pardon est reçu par la foi en Christ et s'accompagne de la promesse d'une éternité au paradis ; le manque de foi empêche d'être pardonnés et condamne à une éternité en enfer.

Dans la Bible, la croyance, ou la foi, est plus que le fait de penser que quelque chose est un fait. La foi a plus à voir avec la confiance et l'acceptation personnelle, un acte délibéré empli de volonté. Ainsi, dans les Écritures, le péché d'incrédulité n'est pas simplement de l'ignorance, mais plutôt un refus délibéré du don gratuit de Dieu pour le pardon des péchés.

En toute logique, lorsque Dieu se propose de pardonner les péchés d'un homme qui croit, sa réponse ne peut pas être : « Non, je refuse de croire en Toi, mais pardonne quand même mes péchés. » Le pardon est une offre sous condition : si la condition requise est remplie (la foi), alors le résultat promis se produit (le pardon). La foi en Christ est la façon dont les gens répondent à juste titre à l'offre de salut de Dieu.

La Bible parle beaucoup de la nécessité de choisir la foi en Christ et des conséquences de l'incrédulité. Le Christ désirait ardemment rassembler à lui les habitants pécheurs de Jérusalem, mais ils sont restés dans leur péché et la condamnation de Jésus leur en fait porter la responsabilité directement : « Vous n'avez pas voulu » (Luc 13 :34). Leur incrédulité les a éloignés du Christ, leur seul espoir de salut.

La foi est nécessaire : « Or, sans la foi, il est impossible d’être agréable à Dieu, car il faut que celui qui s'approche de lui croie que Dieu existe et qu'il récompense ceux qui le cherchent » (Hébreux 11:6).

L’incrédulité est un acte volontaire et un choix délibéré : « Malgré tous les signes miraculeux qu'il avait faits devant eux, ils ne croyaient pas en lui » (Jean 12:37).

Il n’y aucune excuse à l’incrédulité : « La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui par leur injustice tiennent la vérité prisonnière, car ce qu'on peut connaître de Dieu est évident pour eux, puisque Dieu le leur a fait connaître. En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient depuis la création du monde, elles se comprennent par ce qu’il a fait. Ils sont donc inexcusables » (Romains 1:18-20).

Les dégâts spirituels de l’incrédulité : « Quels fruits portiez-vous alors ? Des fruits dont vous avez honte aujourd'hui, car leur fin, c’est la mort » (Romains 6 :21). « Nous rejetons les actions honteuses qui se font en secret, nous ne nous conduisons pas avec ruse […] le dieu de ce monde a aveuglé l'intelligence afin que les incrédules ne voient pas briller l’éclat que projette l’Évangile de la gloire de Christ, qui est l'image de Dieu » (2 Corinthiens 4 :2-4).

A propos de la justice de la punition que réclame l’incrédulité : « : la lumière est venue dans le monde et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière parce que leur manière d’agir était mauvaise » (Jean 3:19).

Enfin, pour être sûr de savoir ce qu'un vrai croyant doit croire afin d'être un chrétien pardonné, voici un résumé.

La Bible est claire : la seule façon d'entrer au paradis parfait de Dieu est d'être aussi parfait (pur et sans péché) que Dieu lui-même (Matthieu 5 :20-48 ; Luc 18 :18-22). Commettre un seul péché revient à enfreindre toute la loi de Dieu, tout comme briser un maillon d'une chaîne revient à briser toute la chaîne (Jacques 2 :10). La justice parfaite de Dieu signifie que tout péché doit être puni. Cette punition est la mort sous la forme d'une séparation éternelle d'avec Dieu, ce qu'on appelle l'enfer (Exode 32 :33).

Aucun être humain ne peut atteindre la perfection exigée par Dieu. Par conséquent, sans un Sauveur surnaturel pour nous sauver, nous sommes tous des pécheurs perdus (Actes 15 :10 ; Romains 3 :9-23). Dieu vous aime et veut vous sauver de l'enfer (Jean 3 :16 ; 2 Pierre 3 :9). Il a donc envoyé son propre Fils parfait pour prendre sur lui votre punition (sa vie pour la vôtre) en payant intégralement votre dette envers Dieu en mourant sur la croix, et en vous libérant pour toujours de la juste condamnation de Dieu. Chacun de vos péchés (passés, présents et futurs) est pardonné si vous choisissez d'accepter ce don du pardon par la foi (en croyant et en faisant confiance à Dieu pour tenir sa promesse), lorsque vous vous repentez (en vous détournant) de vos péchés (Luc 24 :47 ; Actes 11 :18 ; 2 Corinthiens 7 :10) et que vous lui demandez de vous sauver (Joël 2 :32 ; Actes 2 :21). Le sang de Jésus couvre vos péchés de sorte que Dieu vous voit aussi parfait que son propre Fils (Ésaïe 53 :4-6 ; 2 Corinthiens 5 :21).

A l’instant où l’on accepte le don gratuit de Dieu par la foi, on se retrouve changé : « Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles » (2 Corinthiens 5 :17). Vous devenez l'enfant bien-aimé de Dieu (1 Jean 3 :1), une relation éternelle qui ne peut jamais être rompue (Romains 8 :38-39 ; Éphésiens 1 :13-14). Dieu en tant que Père, Fils et Esprit vous habite et fait sa « maison » avec vous (Jean 14 :17, 23). Vous constatez pourquoi l'Évangile du Christ est appelé Bonne Nouvelle (Luc 2 :10 ; Actes 5 :42, 14 :15) ! En acceptant ce don, vous reconnaissez que vous appartenez à Dieu (1 Corinthiens 6 :19-20). Vous n'êtes plus à vous-mêmes parce qu'il vous a achetés (rachetés) avec le sang précieux de son Fils (1 Pierre 1 :18-19).

Cet étonnant cadeau gratuit qu'est le salut éternel ne peut être gagné par aucune bonne action de notre part (Jean 3 :16 ; Romains 3 :21-25 ; Éphésiens 2 :8-9). En fait, essayer de le gagner par nos propres efforts, comme si nous pouvions plaire suffisamment à Dieu pour mériter son acceptation, est sévèrement condamné dans la Bible (Galates 1 :6-9). C'est la différence entre le christianisme et pratiquement toutes les autres religions du monde, avec leurs règles créées par l'homme sur ce que les gens doivent ou ne doivent pas faire dans la tentative désespérée de gagner la faveur de Dieu et de gagner la vie éternelle pour leurs âmes.

Le salut est gratuit, c'est un don inestimable de Dieu qui vaut plus que le monde entier (Matthieu 13 :44 ; 16 :26). C'est pourquoi l'auteur des Hébreux interroge : « Comment échapperons-nous si nous ignorons un si grand salut ? » (Hébreux 2 :3). « Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas vos cœurs » (Hébreux 3 :7-8). « Voici le temps de la faveur de Dieu, voici le jour du salut » (2 Corinthiens 6 :2).

English



Retour à la page d'accueil en français

Christ est-il mort pour tous les péchés, à l'exception du péché d'incrédulité ? S'il est mort pour tous les péchés, pourquoi des gens vont-ils encore en enfer pour le péché d'incrédulité ?
Partager cette page Facebook icon Twitter icon Pinterest icon Email icon
© Copyright Got Questions Ministries