Que veut dire la Bible par la mort à soi-même ?


Question : « Que veut dire la Bible par la mort à soi-même ? »

Réponse :
L'idée de « mort à soi-même » se retrouve dans tout le Nouveau Testament. Elle exprime la véritable essence de la vie chrétienne, qui consiste à porter sa croix et à suivre Christ. La mort à soi-même est liée à la nouvelle naissance : mettre à mort notre ancienne nature pour que notre nouvelle nature puisse prendre toute la place (Jean 3.3-7). Les chrétiens sont régénérés au moment de leur salut, mais ensuite, nous continuons de mourir à nous-mêmes par le processus de sanctification. La mort à soi-même est donc à la fois un événement unique et momentané et un processus de toute une vie.

Jésus a exhorté plusieurs fois ses disciples à porter leur croix (un instrument d'exécution) et à le suivre. Il a dit clairement que ceux qui veulent le suivre doivent renoncer à eux-mêmes et être prêts à abandonner leur vie pour lui, spirituellement, symboliquement et même physiquement, si nécessaire. La mort à soi-même est un prérequis pour tout disciple de Christ, qui a dit que celui qui cherche à sauver sa vie terrestre perdra la vie éternelle dans le Royaume de Dieu, mais que ceux qui renoncent à leur vie pour lui obtiendront la vie éternelle (Matthieu 16.24-25, Marc 8.34-35). Jésus est même allé jusqu'à dire que ceux qui ne sont pas prêts à sacrifier leur vie pour lui ne peuvent être ses disciples (Luc 14.27).

Le rite du baptême exprime l'engagement du croyant à mourir à son ancienne manière de vivre marquée par le péché (Romains 6.4-8) et à renaître en Christ pour une nouvelle vie. L'immersion dans l'eau symbolise notre mort et notre enterrement avec Christ, tandis que notre sortie de l'eau symbolise notre résurrection avec Christ. Par le baptême, nous sommes identifiés à Christ dans sa mort et sa résurrection. Le baptême symbolise toute la vie chrétienne, qui consiste à mourir à soi-même et à vivre pour celui qui est mort pour nous (Galates 2.20).

Paul explique aux Galates que la mort à soi-même, c'est être « crucifié avec Christ », de sorte que nous ne vivons plus, mais c'est Christ qui vit en nous (Galates 2.20). Notre ancienne nature, avec sa tendance à pécher et à suivre les voies du monde, est morte et Christ demeure en notre nouvelle nature et agit à travers elle. Cela ne veut pas dire qu'en « mourant à nous-mêmes », nous devenons inactifs ou insensibles ni que nous nous laissons mourir, mais que nous renonçons à notre vie passée, surtout aux péchés que nous pratiquions autrefois. « Ceux qui appartiennent à [Jésus-]Christ ont crucifié leur nature propre avec ses passions et ses désirs. » (Galates 5.24) Nous devons aspirer à ce qui plaît à Dieu avec la même passion avec laquelle nous aspirions autrefois aux plaisirs égoïstes.

La Bible ne décrit pas la mort à soi-même comme une option : elle est l'essence même de la vie chrétienne, personne ne peut venir à Christ s'il n'est pas prêt à crucifier son ancienne nature avec Christ et à vivre une nouvelle vie d'obéissance à lui. Jésus avertit les croyants tièdes, qui veulent profiter à la fois de leur ancienne et de leur nouvelle vie : il les vomira de sa bouche (Apocalypse 3.15-16). Cette tiédeur caractérisait l'église de Laodicée, ainsi que beaucoup d'églises actuelles. La « tiédeur » est un refus de mourir à soi-même et de vivre pour Christ. La mort à soi-même n'est pas une option pour les chrétiens : c'est le choix de la vie éternelle.

English


Retour à la page d'accueil en français

Que veut dire la Bible par la mort à soi-même ?