settings icon
share icon
Question

Est-ce que les croyants au temps de l’ancien Testament avaient l’assurance du salut ?

Réponse


La réponse à la question de savoir si les fidèles du Seigneur au temps de l'Ancien Testament avaient la assurance éternelle du salut est la même que celle qui s'applique aux fidèles du Nouveau Testament. Dieu ne change pas (Nombres 23:19 ; Malachie 3:6) et reste donc constant dans son offre de salut. Si le croyant du Nouveau Testament a l’assurance éternelle de son salut, il en va de même pour le croyant de l'Ancien Testament.

Le salut a toujours été un don de Dieu, par la grâce et par la foi (Genèse 15 :6 ; Romains 4:1-8 ; Éphésiens 2:8-9). Dans l'Ancien Testament, les gens étaient tenus d'exercer leur foi dans ce que Dieu leur avait révélé et de faire confiance à Dieu pour leur salut ; leur foi se manifestait par leurs actes. À l'ère du Nouveau Testament, nous sommes tenus d'exercer notre foi en ce que Dieu a fait par le Christ et de faire confiance à Dieu pour notre salut ; notre foi se manifeste par nos actes.

Le don de Dieu est la vie éternelle, pas une vie temporaire (Romains 6:23). L'offre de salut de Dieu n'est pas que nous « pourrions » avoir la vie éternelle si nous essayons de toutes nos forces ou si nous ne nous trompons pas trop. Le salut est basé sur ce que Christ a fait, et non sur ce que nous avons fait ou ferons. Hébreux 11 donne de nombreux exemples de la foi des croyants de l'Ancien Testament, dont certains ont beaucoup péché. Il confirme qu'ils recevront ce que Dieu a promis, sur la base de l'œuvre du Christ (Hébreux 11 :39-40).

Romains 8:38-39 confirme dans les termes les plus forts que la sécurité éternelle quant au salut est accordée à tous ceux qui croient : « j'ai l'assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni le présent ni l'avenir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur. » Dans ce passage, Paul s'efforce d'assurer aux enfants de Dieu qu'absolument rien ne peut détruire leur relation avec le Dieu de leur salut.

Une différence majeure qui distingue les croyants de l'Ancien Testament de ceux du Nouveau Testament se trouve dans le rôle du Saint-Esprit. Dans le Nouveau Testament, le Saint-Esprit entre dans le croyant au moment du salut et l'habite de façon permanente (1 Corinthiens 12:13 ; Éphésiens 1 :13-14). Jésus avait promis que cette présence se concrétiserait après son ascension au ciel (Jean 14:17 ; 16:7 ; cf. Jean 7:39). Dans l'Ancien Testament, il semble que l'Esprit de Dieu n'ait pas habité les croyants de façon permanente, mais qu'il soit venu sur eux de temps en temps pour accomplir les desseins de Dieu à travers eux (Juges 3:10 ; 14:19 ; 1 Samuel 10:10 ; 16:14 ; Psaume 51:11).

Le fait que le Saint-Esprit allait puis revenait ne signifie pas que les croyants de l'Ancien Testament perdaient (et retrouvaient) leur salut. Le contexte du psaume 51 est la prière de repentance de David après son péché avec Bethsabée. L'enfant né de l'union pécheresse de David et Bethsabée est mort, et David a dit qu'un jour il irait rejoindre cet enfant (2 Samuel 12 :16-23). En d'autres termes, David était convaincu qu'il rejoindrait un jour son fils défunt au ciel. David n'avait pas perdu son salut, malgré son péché.

Les fidèles de l'Ancien Testament, par la foi, attendaient le Messie qui viendrait les sauver (Jean 8:56). Ils mettaient leur foi en Dieu pour les sauver : « Béni soit le Seigneur chaque jour! Dieu porte nos fardeaux, il nous sauve. Dieu est pour nous le Dieu des délivrances, c’est l’Éternel, le Seigneur, qui peut nous préserver de la mort. » (Psaume 68:20-21). Aujourd'hui, nous nous tournons, par la foi, vers le Christ qui est venu pour sauver. Nous aussi, nous mettons notre foi en Dieu qui nous sauve. Ensemble, les saints de l'Ancien et du Nouveau Testament ont confiance que Dieu est fidèle à ses promesses : « Il est le rocher. Ce qu’il accomplit est parfait, car toutes ses voies sont justes. » (Deutéronome 32 :4). Grâce à sa fidélité, nous sommes en sécurité pour l'éternité.

English



Retour à la page d'accueil en français

Est-ce que les croyants au temps de l’ancien Testament avaient l’assurance du salut ?
Partager cette page Facebook icon Twitter icon Pinterest icon Email icon
© Copyright Got Questions Ministries