Comment m'assurer que ma colère est juste ?


Question : « Comment m'assurer que ma colère est juste ? »

Réponse :
Nous pouvons être certains que notre colère ou indignation est juste quand elle est dirigée contre ce qui suscite la colère de Dieu lui-même. Notre colère et indignation juste s'exprime quand nous sommes confrontés au péché. Voici quelques bons exemples de colère juste : la colère contre la pornographie, le racisme, l'homosexualité, l'avortement, etc.

L'Apôtre Paul nous indique clairement ce qui encourt la colère de Dieu : « Les œuvres de la nature humaine sont évidentes : ce sont [l'adultère,] l'immoralité sexuelle, l'impureté, la débauche, l'idolâtrie, la magie, les haines, les querelles, les jalousies, les colères, les rivalités, les divisions, les sectes, l'envie, [les meurtres,] l'ivrognerie, les excès de table et les choses semblables. Je vous préviens, comme je l'ai déjà fait : ceux qui ont un tel comportement n'hériteront pas du royaume de Dieu. » (Galates 5.19-21) Jésus a exprimé sa juste colère contre les péchés de son peuple (Marc 3.1-5, Matthieu 21.12-13, Luc 19.41-44), mais sa colère était dirigée contre les péchés et les injustices flagrantes.

Nous devons cependant aussi prendre garde à ne pas pécher quand nous nous mettons en colère : « Si vous vous mettez en colère, ne péchez pas. Que le soleil ne se couche pas sur votre colère, et ne laissez aucune place au diable. » (Éphésiens 4.26-27) Avant de nous mettre en colère contre d'autres, nous devons vérifier notre attitude et nos motivations. Paul nous donne de bons conseils à ce sujet : « Ne vous vengez pas vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère de Dieu, car il est écrit : C'est à moi qu'appartient la vengeance, c'est moi qui donnerai à chacun ce qu'il mérite, dit le Seigneur. Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger, s'il a soif, donne-lui à boire, car en agissant ainsi, tu amasseras des charbons ardents sur sa tête. Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais sois vainqueur du mal par le bien. » (Romains 12.19-21)

Jacques nous donne également des instructions utiles au sujet de la juste colère : « Ainsi donc, mes frères et sœurs bien-aimés, que chacun soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère, car la colère de l'homme n'accomplit pas la justice de Dieu. » (Jacques 1.19-20) L'Apôtre Pierre fait écho à ce conseil, surtout quand nous faisons face à ceux qui s'opposent à Dieu et aux choses de Dieu : « D'ailleurs, même si vous deviez souffrir pour la justice, vous seriez heureux. N'ayez d'eux aucune crainte et ne soyez pas troublés, mais respectez dans votre cœur la sainteté de Dieu le Seigneur. Soyez toujours prêts à défendre l'espérance qui est en vous, devant tous ceux qui vous en demandent raison, [mais] faites-le avec douceur et respect, en gardant une bonne conscience, afin que là même où ils vous calomnient [comme si vous faisiez le mal], ceux qui critiquent votre bonne conduite en Christ soient couverts de honte. En effet, il vaut mieux souffrir, si telle est la volonté de Dieu, en faisant le bien qu'en faisant le mal. » (1 Pierre 3.14-17)

Les croyants peuvent également canaliser leur colère de manière constructive en s'impliquant dans des organisations de lutte contre l'influence du mal dans la société. Une colère qui nous mène à conduire d'autres à une relation d'amour et de restauration avec Dieu est une juste colère.

English


Retour à la page d'accueil en français

Comment m'assurer que ma colère est juste ?