Que signifie Jean 1.1-14, qui dit que Jésus est la Parole de Dieu ?




Question : « Que signifie Jean 1.1-14, qui dit que Jésus est la Parole de Dieu ? »

Réponse :
Pour répondre à cette question, il faut d’abord comprendre la raison pour laquelle Jean a écrit son Évangile. Son objectif est clairement indiqué en Jean 20.30-31 : « Jésus a accompli encore, en présence de ses disciples, beaucoup d’autres signes qui ne sont pas décrits dans ce livre. Mais ceux-ci ont été décrits afin que vous croyiez que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu, et qu’en croyant vous ayez la vie en son nom. » Jean voulait présenter Jésus-Christ à ses lecteurs, établir qui il était (Dieu incarné) et ce qu’il a fait. Son seul but était de conduire les hommes à accepter par la foi l’œuvre de salut de Christ. Quand on comprend cela, on comprend mieux pourquoi Jean présente Jésus comme « la Parole » en Jean 1.1.

En commençant son Évangile par : « Au commencement, la Parole existait déjà. La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu, » Jean présente Jésus par un terme familier à ses lecteurs Juifs et Gentils. Le terme grec traduit par « Parole » dans ce passage est logos, un terme commun dans la philosophie grecque et la pensée juive de cette époque. Dans l’Ancien Testament, par exemple, la « Parole » de Dieu est souvent personnifiée comme un instrument d’exécution de la volonté divine (Psaumes 33.6, 107.20, 119.89, 147.15-18). Ainsi, en présentant Jésus comme la « Parole, » Jean ramène d’une certaine manière ses lecteurs juifs à l’Ancien Testament, dans lequel le logos ou la « Parole » de Dieu est associée à la personnification de la révélation divine. Dans la philosophie grecque, le Logos était conçu comme un pont entre un Dieu transcendant et le monde matériel. Par conséquent, l’emploi du terme Logos évoque certainement pour ses lecteurs grecs l’idée d’un principe médiateur entre Dieu et le monde.

Dès lors, en présentant Jésus comme le Logos, Jean se sert d’un terme et d’un concept bien connu des Juifs et des Grecs de son époque comme point de départ pour leur présenter Jésus-Christ, mais il va au-delà de la conception juive et grecque du Logos en le présentant, non comme un simple principe médiateur, comme dans la pensée grecque, mais comme un être personnel, à la fois entièrement divin et entièrement humain. Par ailleurs, Christ n’était pas que la personnification de la révélation divine, comme le pensaient les Juifs, mais il était sa révélation parfaite, le Dieu incarné, comme le montrent ses propres paroles à Philippe, rapportées par Jean : « Jésus lui dit : « Il y a si longtemps que je suis avec vous et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : « Montre-nous le Père ? » (Jean 14.9) En employant le terme Logos, ou « Parole, » en Jean 1.1, Jean amplifie et applique un concept familier à son public et l’utilise pour leur présenter le véritable logos de Dieu : Jésus-Christ, la Parole Vivante de Dieu, à la fois entièrement Dieu entièrement homme, venu nous révéler Dieu et racheter du péché tous ceux qui croiraient en lui.


Retour à la page d'accueil en français

Que signifie Jean 1.1-14, qui dit que Jésus est la Parole de Dieu ?