Qu'est-il arrivé dans le jardin de Gethsémané ?


Question : « Qu'est-il arrivé dans le jardin de Gethsémané ? »

Réponse :
Le jardin de Gethsémané, dont le nom signifie littéralement « pressoir d'olives », est situé sur une pente du Mont de Oliviers, juste en face de Jérusalem, de l'autre côté de la vallée de Kidron. On y trouve encore aujourd'hui un jardin d'oliviers anciens. Jésus s'y retirait souvent avec ses disciples pour prier (Jean 18.2). Le jardin de Gethsémané est connu surtout pour les événements survenus la nuit précédant la crucifixion, où Jésus a été trahi. Chacun des auteurs des Évangiles raconte les événements de cette nuit avec quelques variantes. Pour une vision d'ensemble de ce qui s'est passé cette nuit-là, lisez les quatre récits (Matthieu 26.36-56, Marc 14.32-52, Luc 22.39-53, Jean 18.1-11).

En début de soirée, Jésus et ses disciples sont venus dans le jardin après avoir célébré la Pâque. À un moment donné, Jésus s'est séparé d'eux en prenant avec lui trois d'entre eux, Pierre, Jacques et Jean. Il leur a demandé de veiller et de prier avec lui (Matthieu 26.41). Pourtant, ils se sont endormis. Jésus a dû les réveiller deux fois pour leur rappeler de prier afin de ne pas céder à la tentation. C'est d'autant plus poignant que Pierre a effectivement cédé à la tentation cette nuit-même, en niant trois fois qu'il connaissait seulement Jésus. Puis, Jésus s'est éloigné d'eux pour prier et a demandé deux fois à son Père d'éloigner de lui la coupe de colère qu'il était sur le point de boire, mais en se soumettant à sa volonté. Il était « triste à en mourir » (Matthieu 26.38), mais Dieu lui a envoyé un ange du ciel pour le fortifier (Luc 22.43).

Après cela, Judas l'Iscariot, qui l'a trahi, est arrivé avec une « foule » de soldats, le souverain sacrificateur, des Pharisiens et des serviteurs, pour arrêter Jésus. Comme convenu auparavant, Judas l'a fait reconnaître par un baiser. Pierre, en essayant de protéger Jésus, a tiré son épée et attaqué un homme du nom de Malchus, serviteur du souverain sacrificateur, lui coupant l'oreille. Jésus l'a repris et a guéri miraculeusement l'oreille de l'homme. Il est surprenant que ce miracle extraordinaire n'ait eu aucun effet sur la foule, par plus que la puissance qu'il a manifestée, décrite en Jean 18.5-6, qui dit qu'ils ont été frappés, soit par son apparence majestueuse, soit par la puissance de ses paroles, soit par les deux, et sont tombés à terre comme morts. Malgré cela, ils l'ont arrêté et mené à Ponce Pilate, tandis que les disciples se sont enfuis, craignant pour leur vie.

Les événements survenus dans le jardin de Gethsémané résonnent à travers les âges. La passion de Jésus cette nuit-là a inspiré des œuvres musicales, des livres et des films depuis des siècles, des deux magnifiques oratorios, inspirés des Évangiles de Matthieu et de Jean, écrits par Jean Sébastien Bach au XVIème Siècle, au film La Passion du Christ. Même notre langage en est affecté, puisque nous employons couramment des expressions telles que : « tous ceux qui prendront l'épée mourront par l'épée » (Matthieu 26.52), « l'esprit est bien disposé, mais par nature l'homme est faible » (Marc 14.38) et « sue[r du] sang » et eau (Luc 22.44). Le plus important est évidemment que notre Sauveur a accepté de mourir sur la croix à notre place, afin de prendre sur lui la punition de nos péchés. « [En effet,] celui qui n'a pas connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous afin qu'en lui nous devenions justice de Dieu. » (2 Corinthiens 5.21). Tel est l'Évangile de Jésus-Christ.

English


Retour à la page d'accueil Français

Qu'est-il arrivé dans le jardin de Gethsémané ?