Existe-t-il des exemples indéniables d'intervention divine ?


Question : « Existe-t-il des exemples indéniables d'intervention divine ? »

Réponse :
L'intervention divine, c'est tout simplement Dieu qui intervient dans les affaires du monde, soit en provoquant, soit en empêchant un événement. Les athées, agnostiques et déistes trouvent toujours d'autres explications, même pour les événements les plus clairement miraculeux, tandis que certains croyants voient la main de Dieu partout et interprètent les détails les plus anodins de la vie quotidienne comme des signes de Dieu. Dieu intervient-il dans les affaires de ce monde ? Si oui, y a-t-il des exemples indéniables de son intervention ? A-t-il laissé son empreinte sur son œuvre ?

Le croyant peut citer de nombreux exemples d'intervention divine. La défaite de l'armée espagnole et l'existence de l'État d'Israël moderne sont souvent cités comme des preuves que Dieu intervient dans l'Histoire. On peut évidemment mentionner aussi les miracles de la Bible, rapportés par des témoins, ainsi que la création elle-même : « Les cieux proclament », comme l'a dit Haydn.

Les athées, agnostiques et déistes ont une autre explication à offrir pour toutes ces choses. Un programme télévisé diffusé récemment aux États-Unis cherche à donner une explication naturelle des miracles de la Bible. Un épisode était consacré au passage de la Mer rouge (voir Exode 14) : des scientifiques ont proposé plusieurs théories, notamment des passages temporaires dus à l'activité volcanique sous-marine ou à un tremblement de terre sous-marin à l’origine d’un tsunami, provoquant lui-même une forte baisse du niveau des eaux là où Moïse et les Israélites ont passé la Mer rouge. Ces théories sont scientifiquement plausibles, mais rien n'explique pourquoi c'est arrivé précisément au moment où les Israélites avant besoin de traverser, ni pourquoi l'eau est revenue ou pourquoi les Égyptiens ont été détruits quand ils ont voulu les suivre. Même une explication naturelle révèle un caractère surnaturel lorsqu’on considère sa synchronicité. Encore une fois, quelqu'un qui nie l'existence et/ou l'intervention de Dieu dans le monde peut trouver une explication « rationnelle » à n'importe quel miracle : coïncidence, hystérie ou illusion. Quand on cherche des raisons de ne pas croire, on est certain d'en trouver.

À l’autre extrême, il y a les croyants qui voient des interventions divines partout. Pour eux, s'ils font de bonnes affaires en faisant leurs courses, c'est clairement un miracle de Dieu. Un vent soudain ou un ami rencontré par hasard sont des signes de Dieu qu'ils doivent changer de direction. Cet état d'esprit est plus biblique que l'approche déiste, mais elle pose néanmoins de sérieux problèmes. En interprétant pour ainsi dire tout comme une intervention divine, on parvient à des conclusions très subjectives. On a tendance à voir des signes allant dans le sens où on veut déjà aller et on peut être tenté d'étudier la forme des nuages pour y trouver des « signes » de la volonté de Dieu au lieu de la chercher d'une manière réellement biblique (Romains 12.1-2).

Bibliquement parlant, il est clair que Dieu intervient dans les affaires de ce monde (de la Genèse à l'Apocalypse). Il est souverain (Psaume 93.1, 95.3, Jérémie 23.20, Romains 9). Rien n'arrive sans qu'il ne l'ait ordonné, causé ou permis. Nous sommes constamment entourés d'interventions divines, même si nous n'en sommes pas toujours conscients. Nous ne saurons jamais combien de fois Dieu est intervenu dans nos vies. L'intervention divine peut prendre la forme d'un miracle, comme une guérison ou un signe surnaturel, mais aussi d'un événement d'apparence anodin qui nous dirige dans la direction dans laquelle Dieu veut que nous allions.

La Bible ne nous encourage cependant pas à chercher un sens spirituel à tous les événements de la vie de tous les jours. Nous devons être conscients que Dieu peut intervenir, mais pas passer chaque minute à chercher à décoder des messages secrets du ciel. Les croyants doivent s'orienter d'après la Parole de Dieu (2 Timothée 3.16-17) et la gouverne du Saint-Esprit (Éphésiens 5.18). Nous devons obéir à la seule source dont nous avons la certitude qu'elle émane vraiment de Dieu : sa Parole (Hébreux 4.12).

English


Retour à la page d'accueil en français

Existe-t-il des exemples indéniables d'intervention divine ?