Que dit la Bible des impôts ?


Question : « Que dit la Bible des impôts ? »

Réponse :
En Matthieu 22.17-21, les Pharisiens posent une question à Jésus : « « Dis-nous donc ce que tu en penses : est-il permis, ou non, de payer l'impôt à l'empereur ? » Mais Jésus, connaissant leur méchanceté, répondit : « Pourquoi me tendez-vous un piège, hypocrites ? Montrez-moi la monnaie avec laquelle on paie l'impôt. » Ils lui présentèrent une pièce de monnaie. Il leur demanda : « De qui porte-t-elle l'effigie et l'inscription ? » « De l'empereur », lui répondirent-ils. Alors il leur dit : « Rendez donc à l'empereur ce qui est à l'empereur et à Dieu ce qui est à Dieu. » » L'Apôtre Paul enseigne la même chose : « C'est aussi pour cela que vous payez des impôts, car les magistrats sont des serviteurs de Dieu qui s'appliquent entièrement à cette fonction. Rendez à chacun ce qui lui est dû : l'impôt à qui vous devez l'impôt, la taxe à qui vous devez la taxe, le respect à qui vous devez le respect, l'honneur à qui vous devez l'honneur. » (Romains 13.6-7)

Les citoyens et acteurs de l'économie locale et mondiale semblent soumis à une quantité illimitée d'impôts. Les impôts sont impopulaires et les agences gouvernementales chargées de les collecter sont souvent mal vues, qu'elles soient corrompues ou non. Ce n'est pas nouveau : les d'impôts collecteurs étaient déjà mal vus à l'époque de la Bible (Matthieu 11.19, 21.31-32, Luc 3.12-13).

Même si nous détestons les impôts, si injuste et corrompu que soit le système d'imposition, quoi que croyions pouvoir faire un meilleur usage de notre argent, la Bible nous ordonne de payer nos impôts. Romains 13.1-7 dit clairement que nous devons nous soumettre aux autorités qui nous gouvernent, la seule exception étant le cas où elles exigent de nous quelque chose de contraire à la Parole de Dieu. Or, la Bible n'interdit pas de payer nos impôts ; au contraire, elle nous y encourage. Nous devons donc nous soumettre à Dieu et à sa Parole et payer nos impôts.

D'une manière générale, les impôts sont prélevés pour permettre le bon fonctionnement de la société. L'argent de nos impôts n'est cependant pas toujours utilisé pour ce qui est prioritaire pour nous. L'objection la plus courante au payement des impôts est que le gouvernement abuse de l'argent des contribuables, voire même qu'il s'en sert à des fins mauvaises. Ce n'est cependant pas notre affaire. Jésus a dit : « Rendez donc à l'empereur » alors que les autorités romaines étaient tout sauf justes. Paul nous a écrit de payer nos impôts sous le règne de Néron, un des Empereurs romains les plus cruels de l'histoire de l'Empire. Nous devons payer nos impôts même si le gouvernement n'honore pas Dieu.

Nous sommes libres de profiter de toute déduction d'impôts légalement disponible. Nous ne sommes pas obligés de payer le montant maximal possible. Si notre gouvernement nous accorde une déduction d'impôts, nous sommes libres d'en profiter. S'il y a une manière légale de mettre notre argent à l'abri de l'imposition, nous sommes libres de l'employer ; mais nous n'avons pas le droit de recourir à des méthodes d'évasion fiscale illégales et/ou malhonnêtes. Romains 13.2 nous rappelle : « C'est pourquoi celui qui s'oppose à l'autorité résiste à l'ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes. »

En tant que chrétiens, nous savons que tout ce que nous avons appartient à Dieu. Nous sommes les intendants des biens qu'il nous a confiés, appelés à investir notre argent et nos autres ressources dans ce qui a une valeur éternelle. Nous sommes appelés à pourvoir aux besoins de notre famille (1 Timothée 5.8) et à donner généreusement (2 Corinthiens 9.6-8). Il est également sage de faire des économies (Proverbes 6.6-8) et tout à fait acceptable d'utiliser notre argent pour nous-mêmes, avec reconnaissance à Dieu pour tout ce qu'il nous donne (Jacques 1.17, Colossiens 3.17). En tant que citoyens, nous avons le devoir de payer nos impôts, et les chrétiens sont appelés à être de bons citoyens ; mais nous sommes avant tout citoyens du ciel (Philippiens 3.20). Si nous cherchons à réduire la quantité d'impôts que nous payons, cela doit être dans l'objectif d'investir l'argent ainsi économisé dans le Royaume de Dieu, pour les choses qui ont une valeur éternelle.

English


Retour à la page d'accueil en français

Que dit la Bible des impôts ?