Que dit la Bible de l’immigration clandestine ?



 


Question : « Que dit la Bible de l’immigration clandestine ? »

Réponse :
Romains 13.1-7 dit très clairement que Dieu veut que nous obéissions aux lois mises en place par le gouvernement. La seule exception survient lorsqu’une loi nous force à désobéir à un commandement de Dieu (Actes 5.29). L’immigration clandestine enfreint les lois. Rien dans les Écritures n’interdit aux nations d’avoir des lois migratoires. Entrer clandestinement sur le territoire d’un autre pays est donc péché et un acte de rébellion contre Dieu.

L’immigration clandestine est un sujet très controversé. Certains considèrent les lois migratoires comme injustes, voire même discriminatoires, et estiment que cela justifie l’immigration clandestine. Romains 13.1-7 ne nous autorise cependant pas à enfreindre une loi pour la seule raison qu’elle est injuste. La légitimité de la loi n’est pas la question. La seule raison biblique justifiant le fait d’enfreindre une loi civile est qu’elle contredit la Loi de Dieu. Quand Paul a écrit l’Épître aux Romains, il était soumis à l’autorité de l’Empire romain et d’un de ses Empereurs les plus cruels : Néron. À cette époque, il y avait beaucoup de lois injustes et clairement mauvaises. Malgré cela, Paul exhorte les chrétiens à se soumettre aux autorités.

Nos lois migratoires actuelles sont-elles justes ? Certains pensent que non, mais là n’est pas la question. Tous les pays développés ont des lois migratoires plus ou moins strictes. Rien dans la Bible n’interdit à un pays d’ouvrir ou de fermer totalement ses frontières. Romains 13.1-7 octroie au gouvernement l’autorité de punir ceux qui enfreignent les lois. Il est libre de déterminer si la sanction doit être la prison, l’expulsion ou une peine encore plus sévère.

La grande majorité d’immigrants clandestins dans nos pays sont venus à la recherche d’une meilleure vie, afin d’échapper à la pauvreté et de pourvoir aux besoins de leurs familles. Ces motivations sont bonnes, mais enfreindre la loi pouir atteindre un « bon » but n’est pas biblique. La Bible nous demande de nous soucier des pauvres, des veuves et des orphelins (Galates 2.10, Jacques 1.27, 2.2-15), mais ce devoir biblique ne nous autorise pas à enfreindre la loi. Soutenir, rendre possible et/ou encourager l’immigration clandestine est donc également une violation de la Loi de Dieu. Ceux qui cherchent à immigrer dans un autre pays doivent toujours obéir aux lois migratoires. Ce sera peut-être long et frustrant, mais cela ne nous donne pas le droit d’enfreindre la loi.

Quelle est la solution biblique au problème de l’immigration clandestine ? C’est très simple : ne le faites pas, mais obéissez aux lois. Si la désobéissance n’est pas une option biblique, que faire pour s’opposer à une loi imgratoire injuste ? Les citoyens ont tout à fait le droit de chercher à changer les lois migratoires. Si vous avez la conviction qu’une loi migratoire est injuste, faites tout ce qui est légalement possible pour la changer : priez, signez des pétitions, votez, manifestez pacifiquement, etc. En tant que chrétiens, nous devons être les premiers à chercher à changer une loi injuste. En même temps, nous devons aussi exprimer notre soumission à Dieu en obéissant au gouvernement qu’il a mis au-dessus de nous.

« À cause du Seigneur, soumettez-vous à toutes les institutions établies parmi les hommes : soit au roi parce qu’il est au-dessus de tous, soit aux gouverneurs parce qu’ils sont envoyés par lui pour punir ceux qui font le mal et approuver ceux qui font le bien. En effet, c’est la volonté de Dieu qu’en pratiquant le bien vous réduisiez au silence l’ignorance des hommes dépourvus de bon sens. Comportez-vous en hommes libres, sans faire de la liberté un voile qui couvre la méchanceté mais en agissant au contraire comme des serviteurs de Dieu. » (1 Pierre 2.13-16)


Retour à la page d'accueil en français

Que dit la Bible de l’immigration clandestine ?