Qu'est-ce que l'homme intérieur ?


Question : « Qu'est-ce que l'homme intérieur ? »

Réponse :
Paul emploie le terme homme intérieur plusieurs fois dans ses Épîtres (2 Corinthiens 4.16, Éphésiens 3.16). Romains 7.22-23 dit : « En effet, je prends plaisir à la loi de Dieu, dans mon être intérieur, mais je constate qu'il y a dans mes membres une autre loi. » L'« homme intérieur » est une manière de désigner la partie spirituelle en chacun de nous. L'« homme extérieur », au contraire, est notre dimension visible, externe.

Les hommes ont été créés corps, âme et esprit (Genèse 1.27, 1 Thessaloniciens 5.23). On dit que nous ne sommes pas des corps avec une âme, mais des âmes avec un corps : notre corps, l'« homme extérieur », est notre enveloppe physique pendant notre vie sur terre. Il dépend essentiellement de nos cinq sens et des besoins physiologiques en nourriture, en eau et en sommeil. Ils ne sont pas mauvais, mais sont au contraire un don de Dieu, qui veut que nous lui offrions nos corps en sacrifice vivant (Romains 12.1-2). Si nous acceptons le don de Dieu du salut en Christ, notre corps devient le Temple du Saint-Esprit (1 Corinthiens 6.19-20, 3.16).

Notre âme est le siège de notre personnalité, dont découlent nos pensées, nos émotions et notre volonté. C'est elle qui nous permet de choisir de satisfaire les désirs de la chair ou ceux de l'Esprit (Galates 5.16-17, Romains 8.9, Marc 14.38). C'est par elle que nous prenons les grandes décisions de la vie. Elle est le cœur de notre être et la source de notre caractère, comme notre confiance en nous-mêmes et notre estime de nous-mêmes.

Notre esprit est le siège de l'homme intérieur dont parlent les Écritures. C'est là que l'Esprit de Dieu communique avec nous. Jésus a dit : « Dieu est Esprit et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité. » (Jean 4.24) C'est en esprit que nous sommes régénérés (Jean 3.3-6). L'« homme intérieur » contient la conscience , que le Saint-Esprit peut toucher et convaincre de péché (Jean 16.8, Actes 24.16). Notre esprit est l'élément le plus proche de Dieu de notre être, avec un sens inné du bien et du mal (Romains 2.14-15). 1 Corinthiens 2.11 dit : « En effet, qui parmi les hommes connaît les pensées de l'homme, si ce n'est l'esprit de l'homme qui est en lui ? De même, personne ne peut connaître les pensées de Dieu, si ce n'est l'Esprit de Dieu. »

Romains 12.1-2 nous exhorte à ne pas nous conformer au siècle présent, mais à laisser notre homme intérieur se transformer par le « renouvellement de l'intelligence », en laissant le Saint-Esprit prendre le contrôle de notre « homme intérieur » pour transformer nos actes et désirs à l'image des siens. Romains 8.13-14 dit : « Si vous vivez en vous conformant à votre nature propre, vous allez mourir, mais si par l'Esprit vous faites mourir les manières d'agir du corps, vous vivrez. En effet, tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu. »

Romains 7 décrit en détail le combat souvent douloureux entre la chair et l'Esprit : notre esprit, ayant été régénéré par la puissance de Dieu, aspire à suivre Jésus et à lui obéir, mais notre chair ne se laisse pas mettre à mort facilement. Romains 6 explique comment vaincre la chair par notre homme intérieur. Romains 6.6-7 dit : « Nous savons que notre vieil homme a été crucifié avec lui afin que le corps du péché soit réduit à l'impuissance et qu'ainsi nous ne soyons plus esclaves du péché. En effet, celui qui est mort est libéré du péché. » Jusqu'à ce que nous soyons « crucifié[s] avec Christ » (Galates 2.20), le corps et l'âme luttent avec l'esprit pour avoir le dessus dans notre vie. Tant que nous ne laisserons pas l'Esprit prendre pleinement les commandes de toute notre vie, de l'homme intérieur comme de l’homme extérieur, nous ne pourrons pas remporter la victoire.

Dieu veut que nous soyons toujours dirigés par notre nouvelle nature, qui marche selon l'Esprit ; mais notre nature déchue veut également garder le dessus, d'où le combat spirituel en nous. Romains 7.24 pose une question qui préoccupe tous les disciples de Christ : « Qui me délivrera de ce corps de mort ? » Le verset 25 répond : « J'en remercie Dieu, c'est possible par Jésus-Christ notre Seigneur. » Plus nous soumettons notre homme intérieur au contrôle du Saint-Esprit, plus nous marcherons de victoire en victoire sur la chair.

English
Retour à la page d'accueil en français

Qu'est-ce que l'homme intérieur ?