Comment surmonter un péché?


Question : « Comment surmonter un péché? »

Réponse :
Pour surmonter un péché d’habitude, nous devons d'abord comprendre le changement, la transformation, qui a lieu en nous quand nous sommes sauvés. La Bible dit que l'homme naturel est « mor[t] à cause de [se]s fautes et de [se]s péchés » (Éphésiens 2.1). À cause de la chute d'Adam dans le péché, l'homme est mort spirituellement dès sa naissance. Son état de mort spirituelle l'empêche de suivre Dieu et de lui obéir, et même de seulement de le vouloir. Les habitudes pécheresses s'ensuivent naturellement. L'homme naturel considère les choses de Dieu comme une folie (1 Corinthiens 2.14) et il est hostile envers Dieu (Romains 8.7). Quand une personne est sauvée, elle est transformée. L'Apôtre Paul dit que nous sommes une nouvelle créature (2 Corinthiens 5.17). À partir du moment où nous avons mis notre foi en Christ, nous commençons notre processus de sanctification.

Par le processus de sanctification, ceux qui sont en Christ sont rendus conformes à l'image de Christ par le Saint-Esprit (Romains 8.29). Notre sanctification ne sera jamais complète pendant cette vie : les croyants continueront toujours de lutter avec le péché. Paul décrit cette bataille avec le péché en Romains 7.15-25. Dans ce passage, il remarque que, même s'il a la volonté de faire ce qui est bon aux yeux de Dieu, il continue pourtant de faire le mal. Il fait le mal qu'il ne veut pas et échoue à faire le bien qu'il veut faire. En cela, il décrit la lutte de chaque chrétien avec le péché.

Jacques dit que nous péchons tous de bien des manières (Jacques 3.2). L'expérience nous apprend que notre lutte avec le péché est différente pour chacun de nous et que certains tombent plus facilement dans tel péché spécifique. Pour l'un, ce sera la colère, tandis que pour d'autres, ce sera la médisance ou le mensonge. Un péché que nous avons particulièrement du mal à surmonter peut être décrit comme une « péché d’habitude », un péché qui nous « lie ». Il s'agit le plus souvent, mais pas toujours, d'habitudes acquises avant de devenir chrétiens. Nous avons besoin de beaucoup de grâce et de discipline pour les surmonter.

Pour surmonter ces habitudes pécheresses qui continuent de nous lier, nous devons prendre conscience de la transformation qui a eu lieu en nous. Paul écrit : « De la même manière, vous aussi, considérez-vous comme morts pour le péché et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ [notre Seigneur]. » (Romains 6.11) Par : « considérez-vous comme morts pour le péché », il veut dire que nous devons nous souvenir qu'en venant à Christ, la puissance du péché sur notre vie a été brisée. Il l'illustre par la métaphore de l'esclavage : nous étions esclaves du péché, mais maintenant, nous sommes esclaves de la justice (Romains 6.17-18). À la croix, la puissance du péché a été brisée. En devenant chrétiens, nous avons été libérés de l'emprise que le péché avant sur nous. Par conséquent, les chrétiens ne pèchent plus parce que leur nature les y contraint, mais en se soumettant volontairement à la domination du péché (Galates 5.1).

Le processus se poursuit par notre reconnaissance de notre incapacité à surmonter cette habitude pécheresse et de notre dépendance de la puissance du Saint-Esprit, qui demeure en nous. Revenons à Romains 7 : Paul dit : « En effet, je sais que le bien n'habite pas en moi, c'est-à-dire dans ma nature propre : j'ai la volonté de faire le bien, mais je ne parviens pas à l'accomplir. » (Romains 7.18) Dans notre lutte contre le péché, notre volonté est insuffisante : nous avons besoin de la puissance du Saint-Esprit. Paul écrit plus loin : « Et si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus habite en vous, celui qui a ressuscité Christ rendra aussi la vie à votre corps mortel par son Esprit qui habite en vous. » (Romains 8.11) Le Saint-Esprit, par la Parole de Dieu (Jean 17.17), sanctifie son peuple. Nous surmontons nos habitudes pécheresses en nous soumettant à Dieu et en refusant les tentations de la chair (Jacques 4.7-8).

Pour surmonter un péché d’habitude, nous devons aussi renoncer aux habitudes qui l'ont rendue possible. Nous devons adopter l'attitude de Joseph, qui, quand il a été tenté par la femme de Potiphar qui voulait coucher avec lui, s'est enfui si vite qu'il a laissé sa tunique derrière lui (Genèse 39.15). Nous devons tout faire pour fuir la tentation, notamment bloquer tout accès à la nourriture si nous luttons avec les excès alimentaires ou à la pornographie si nous luttons avec le péché sexuel. Jésus nous dit de nous couper la main ou de nous arracher l'œil s'ils sont pour nous une « occasion de chute » (Matthieu 5.29-30). Cela veut dire que nous devons exclure de notre vie tout ce qui nous tente de pécher, même quand il s'agit de choses que nous aimons. Pour résumer, nous devons renoncer aux habitudes qui nous font tomber dans le péché.

Enfin, nous devons nous immerger dans la vérité de l'Évangile. L'Évangile n'est pas que le moyen par lequel nous sommes sauvés : c'est aussi le moyen par lequel nous sommes sanctifiés (Romains 16.25). Si nous croyons que nous sommes sauvés par la grâce, mais sanctifiés par nos propres efforts, nous sommes dans l'erreur (Galates 3.1-3). La sanctification est l'œuvre de Dieu tout autant que la justification. Les Écritures nous promettent que celui qui a commencé cette bonne œuvre en nous la rendra parfaite au dernier jour (Philippiens 1.6).

English


Retour à la page d'accueil en français

Comment surmonter un péché?