Le péché d’Adam et Ève était-il vraiment d’avoir mangé du fruit interdit ?



 


Question : « Le péché d’Adam et Ève était-il vraiment d’avoir mangé du fruit interdit ? »

Réponse :
L’expression « fruit interdit » fait référence à l’histoire d’Adam et Ève dans le jardin d’Éden : Dieu leur a interdit de manger du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal (Genèse 2.9, 3.2). La Bible ne dit pas de quelle sorte de fruit il s’agissait. La tradition en a fait une pomme, mais il est impossible de le savoir avec certitude. Le texte de la Genèse dit seulement qu’il s’agissait d’un arbre et de fruits bien réels.

L’élément-clé de ce passage n’est pas le fruit lui-même, mais le fait que Dieu leur ait interdit d’en manger. Dans ses instructions, il n’a donné à Adam et Ève qu’une seule interdiction. Les propriétés spirituelles du fruit sont sans importance : leur péché était de désobéir au commandement de Dieu. En mangeant du fruit (un acte de désobéissance), ils ont reçu la connaissance personnelle du mal. Ils connaissaient déjà le bien, mais à présent, ils faisaient aussi l’expérience contraire, celle du mal, de la désobéissance, de la culpabilité et de la honte qui l’accompagnent. Le mensonge de Satan était que la connaissance du bien et du mal les rendrait semblables à Dieu (Genèse 3.5). En fait, ils étaient déjà créés à l’image de Dieu et selon son bon plaisir.

La leçon pour nous aujourd’hui est que, quand Dieu nous interdit quelque chose, c’est pour notre bien. Lui désobéir, suivre notre propre voie ou décider nous-mêmes de ce qui est bon pour nous, nous mènera toujours à la catastrophe. Notre Père céleste, qui nous a créés, sait ce qui est le mieux pour nous et s’il nous interdit quelque chose, nous devons l’écouter. Quand nous décidons de suivre nos propres envies au lieu de sa volonté sainte et parfaite, les choses n’iront jamais bien pour nous. Adam et Ève l’ont découvert à leurs dépens après avoir mangé du fruit interdit et l’humanité subit les conséquences de leur choix jusqu’à aujourd’hui (Romains 5.12).


Retour à la page d'accueil en français

Le péché d’Adam et Ève était-il vraiment d’avoir mangé du fruit interdit ?