Que dit la Bible des forteresses spirituelles ?



 


Question : « Que dit la Bible des forteresses spirituelles ? »

Réponse :
Le terme « forteresses » ne figure qu’une fois dans le Nouveau Testament, où Paul s’en sert comme d’une métaphore pour décrire le combat spirituel dans lequel les chrétiens sont engagés : « Si en effet nous vivons dans la réalité humaine, nous ne combattons pas de façon purement humaine. En effet, les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas humaines, mais elles sont puissantes, grâce à Dieu, pour renverser des forteresses » (2 Corinthiens 10.3-4). Ce passage révèle les éléments suivants sur la guerre spirituelle :

1. Nous ne luttons pas selon ce monde et les stratagèmes humains ne nous concernent pas.

2. Nos armes ne sont pas physiques car la guerre est spirituelle. Au lieu de fusils et de chars d’assaut, nos armes sont celles de Dieu : « autour de [n]otre taille la vérité en guise de ceinture ; […] la cuirasse de la justice ; […] comme chaussures à [n]os pieds le zèle pour annoncer l’Évangile de paix ; […] en toute circonstance le bouclier de la foi, avec lequel [n]ous pourr[ons] éteindre toutes les flèches enflammées du mal ; [le] casque du salut et […] l’épée de l’Esprit, c’est-à-dire la parole de Dieu » (Éphésiens 6.14-17).

3. Notre puissance vient de Dieu seul.

4. Le plan de Dieu est de renverses les forteresses spirituelles.

Quelles sont ces « forteresses » ? Dès le prochain verset, Paul explique sa métaphore : « Nous renversons les raisonnements et tout obstacle qui s’élève avec orgueil contre la connaissance de Dieu, et nous faisons toute pensée prisonnière pour qu’elle obéisse à Christ » (2 Corinthiens 10.5). Ces « arguments » sont les philosophies, les raisonnement et les tactiques de ce monde, qui « s’élèvent » par orgueil centré sur l’homme et par excès de confiance.

Voici l’image : le chrétien, revêtu de son armure et arborant ses armes spirituelles, part « conquérir » le monde pour Christ, mais se heurte vite à des obstacles. L’ennemi a érigé des garnisons lourdement fortifiées pour résister à la Vérité et contrecarrer le plan de rédemption de Dieu : la forteresse du raisonnement humain, avec ses nombreux arguments subtils et sa prétendue logique, celle de la passion, avec ses bataillons de convoitise, de plaisir et de cupidité, et celle de l’orgueil, dans laquelle le cœur humain est assis sur son trône et proclame son excellence et son auto-suffisance.

L’ennemi est fermement retranché dans ces forteresses, qu’il tient depuis des milliers d’années et qui lui permettent de résister à la vérité, mais rien de tout cela n’arrête le guerrier de la foi : à l’aide des armes que Dieu a choisies pour lui, il part à l’assaut des forteresses, et par la puissance miraculeuse de Christ, il renverse leurs murailles et les bastions du péché et de l’erreur s’effondrent. Le chrétien victorieux pénètre les ruines et rend captive toute fausse théorie et humaine philosophie qui affirmait fièrement son indépendance de Dieu.

Cela vous rappelle Josué et la bataille de Jéricho (Josué 6) ? Vous avez raison. Quelle belle illustration de vérités spirituelles !

L’annonce de l’Évangile n’est pas la seule activité pour laquelle nous rencontrerons de la résistance. Nous pouvons aussi faire face à des forteresses démoniaques dans nos vies, nos familles, et même nos églises. Tous ceux qui ont combattu une addiction, lutté contre leur orgueil ou été contraints de « fuir des pensées impures » savent à quel point le péché, le manque de foi et une vision mondaine de la vie sont des « forteresses ».

Le Seigneur construit son Église et « les portes du séjour des morts ne l’emporteront pas sur elle » (Matthieu 16.18). Nous avons besoin de soldats chrétiens, entièrement soumis à l’Éternel des armées, qui se serviront des armes spirituelles qu’il fournit. « Les uns s’appuient sur leurs chars, les autres sur leurs chevaux ; nous, nous célébrons l’Éternel, notre Dieu. » (Psaume 20.7)


Retour à la page d'accueil en français

Que dit la Bible des forteresses spirituelles ?