Qu‎’est-ce que le fondamentalisme ?



 


Question : « Qu‎’est-ce que le fondamentalisme ? »

Réponse :
Le terme fondamental peut désigner nʼimporte quelle tendance religieuse qui adhère à ses éléments fondamentaux. Dans cet article, le fondamentalisme est un mouvement au sein de lʼÉglise qui sʼattache aux doctrines essentielles de la foi chrétienne. À lʼépoque moderne, ce terme est souvent employe dans un sens péjoratif.

Le mouvement fondamentaliste est lié au Princeton Theological Seminary du fait de son association avec des diplômés de cette institution. Deux laïcs aisés ont convoqué 97 responsables dʼÉglise conservateurs de partout en Occident, pour écrire 12 volumes sur les fondements de la foi chrétienne, quʼils ont ensuite publiés et dont ils ont distribué gratuitement plus de 300 000 exemplaires à des pasteurs et dʼautres responsables dʼéglise. Ces livres, intitulés Les Fondamentaux, sont toujours imprimés aujourdʼhui en deux volumes.

Le fondamentalisme a été formalisé de la fin du 19ème au début du 20ème Siècle par des chrétiens conservateurs comme John Nelson Darby, Dwight L. Moody, B. B. Warfield, Billy Sunday et dʼautres, préoccupés par lʼérosion des valeurs morales due au modernisme (la croyance que les hommes, et non Dieu, créent, améliorent et refaçonnent leur environnement par les connaissances scientifiques, la technologie et lʼexpérimentation pratique). En plus de lʼinfluence du modernisme, lʼÉglise luttait aussi contre le mouvement allemand de la haute critique, qui cherchait à nier lʼinerrance des Écritures.

Le fondamentalisme est basé sur cinq fondements de la foi chrétienne :

1. La Bible est littéralement vraie. La doctrine de lʼinerrance biblique, qui affirme que la Bible est sans erreur ni contradiction, est liée à cette doctrine.

2. La naissance virginale et la divinité de Christ. Les fondamentalistes croient que Jésus est né de la vierge Marie, a été conçu par le Saint-Esprit et était le Fils de Dieu, à la fois entièrement humain et entièrement divin.

3. La mort expiatoire de Jésus-Christ à notre place. Le fondamentalisme enseigne que le salut ne sʼobtient que par la grâce de Dieu, par le moyen de la foi en la crucifixion de Christ pour les péchés de lʼhumanité.

4. La résurrection physique de Jésus. Le troisième jour après sa crucifixion, Jésus est sorti du tombeau. Il est désormais assis à la droite de Dieu le Père.

5. Lʼauthenticité des miracles de Jésus racontés dans les Écritures et son retour littéral, pré-millénnaire.

Le fondamentalisme va cependant bien plus loin que lʼadhésion à ces cinq points.

Les fondamentalistes défendent également que Moïse a écrit les cinq premiers livres de la Bible et que lʼÉglise sera enlevée avant la Tribulation de la fin des temps. La plupart des fondamentalistes sont aussi dispensationnalistes.

Le mouvement fondamentaliste a souvent défendu la vérité dʼune manière assez militante, ce qui a provoqué des tensions. De nouvelles dénominations et communautés sont apparues quand des croyants ont quitté leurs églises au nom du pluralisme doctrinal. Une des caractéristiques fondamentales du fondamentalisme est quʼil sʼest toujours considéré comme le gardien de la vérité, le plus souvent à lʼexclusion dʼautres interprétations bibliques. Au moment de la montée du fondamentalisme, lʼÉglise embrassait le libéralisme, le modernisme et le darwinisme et était elle-même envahie par les faux docteurs. Le fondamentalisme était une réaction contre lʼérosion de lʼenseignement biblique.

Le mouvement a subi un grave revers en 1925, à cause de la couverture du fameux procès de Scopes par la presse libérale. Bien que les fondamentalistes aient gagné leur procès, ils ont été ridiculisés publiquement. Par la suite, le mouvement sʼest divisé et reconstitué. Le groupe le plus visible et influent aux États-Unis est la Droite chrétienne, un groupe de fondamentalistes autoproclamés qui se sont davantage impliqués en politique que la plupart des autres groupes religieux. Vers les années 1990, des groupes comme la Christian Coalition et le Family Research Council ont influencé la nation sur des questions politiques et culturelles. Aujourdʼhui, le fondamentalisme survit dans divers groupes évangéliques comme la Southern Baptist Convention, qui constituent ensemble plus de 30 millions de croyants.

Comme tous les mouvements, le fondamentalisme a connu de beaux jours et des jours moins glorieux. Sa plus grande erreur a été de laisser ses détracteurs le définir. À cause de cela, beaucoup de gens considèrent aujourdʼhui les fondamentalistes comme des extrémistes radicaux, manipulant des serpents pour montrer la véracité de la fin de l’Évangile de Marc, et cherchent à établir une religion dʼÉtat et à imposer leurs croyances à tous, une image très éloignée de la vérité. Les fondamentalistes cherchent à préserver les vérités bibliques et à défendre la foi chrétienne « transmise aux saints une fois pour toutes » (Jude 1.3).

Aujourdʼhui, dans sa lutte contre une culture postmoderne et laïque, lʼÉglise a besoin de croyants qui nʼaient pas honte de proclamer lʼÉvangile de Christ. La vérité ne change pas et lʼadhésion aux doctrines chrétiennes fondamentales est importante. Ces principes sont le roc sur lequel lʼÉglise est bâtie, et, comne lʼa enseigné Jésus, la maison bâtie sur le Roc résiste à toutes les tempêtes (Matthieu 7.24-25).


Retour à la page d'accueil en français

Qu‎’est-ce que le fondamentalisme ?