Qu'est-ce qu'être une femme de Dieu ?


Question : « Qu'est-ce qu'être une femme de Dieu ? »

Réponse :
Une femme de Dieu est avant tout une fille de Dieu. Nous sommes sauvés et devenons enfants de Dieu par une relation en Jésus-Christ (Jean 1.12, 3.16-18, 36). Quand nous mettons notre foi en lui pour notre salut, nous devenons une nouvelle créature (2 Corinthiens 5.17). Dieu nous donne son Esprit, qui agit en nous et nous transforme à l'image de Christ (Jean 14.15-17, 1 Jean 4.13, 2 Corinthiens 3.18). Une femme de Dieu est tout simplement une femme qui a été sauvée par Jésus-Christ et se soumet à l'œuvre du Saint-Esprit en elle. Et dans la pratique, qu'est-ce que cela signifie ?

Une femme de Dieu cherche à mieux le connaître, par la lecture de sa Parole, la prière, la communion fraternelle et un enseignement équilibré. Parce qu'elle sait que « toute l'Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l'homme de Dieu soit formé et équipé pour toute œuvre bonne » (2 Timothée 3.16-17), elle étudie ce que dit la Bible. Elle « |[s'efforce] de [s]e présenter devant Dieu comme [une femme] qui a fait ses preuves, un ouvrier qui n'a pas à rougir mais qui expose avec droiture la parole de la vérité. » (2 Timothée 2.15) Elle applique aussi l'exhortation de Jacques : « Mettez en pratique la parole et ne vous contentez pas de l'écouter en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements. » (Jacques 1.22)

Mettre en pratique la Parole de Dieu implique une vie de prière active. Paul nous exhorte : « Ne vous inquiétez de rien, mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, dans une attitude de reconnaissance. Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que l'on peut comprendre, gardera votre cœur et vos pensées en Jésus-Christ. » (Philippiens 4.6-7) De même, 1 Thessaloniciens 5.16-18 dit : « Soyez toujours joyeux. Priez sans cesse, exprimez votre reconnaissance en toute circonstance, car c'est la volonté de Dieu pour vous en Jésus-Christ. » Une femme de Dieu vient à lui avec un cœur reconnaissant et se décharge sur lui de tous ses soucis (1 Pierre 5.7). Elle a confiance en sa puissance et en son amour. Alors, elle lui apporte son adoration et dépose ses fardeaux devant son trône (Hébreux 4.14-16).

Une femme de Dieu obéit au commandement d'aimer les autres. Elle les édifie et les encourage, sans calomnie, commérage ni mauvaises intentions (Éphésiens 4.29, 1 Pierre 2.1-3). Elle est pleine de bonté, de compassion et de pardon (Éphésiens 4.32). Elle aide les autres croyants à porter leurs fardeaux (Galates 6.2, Romains 12.15). Quand l'occasion se présente, elle cherche à faire du bien à tous, surtout à ceux de la famille de Dieu (Galates 6.10). Elle n'est pas arrogante, mais cultive un esprit d'humilité (Romains 12.10, 16, Philippiens 2.5-11). Elle ne se plaint pas et ne provoque pas de vaines querelles et dissensions, mais elle cherche à vivre en harmonie avec les autres (Romains 12.16, 18, Philippiens 2.14).

Une femme de Dieu applique l'enseignement de Pierre : « Respectez dans votre cœur la sainteté de Dieu le Seigneur. Soyez toujours prêts à défendre l'espérance qui est en vous, devant tous ceux qui vous en demandent raison, [mais] faites-le avec douceur et respect, en gardant une bonne conscience, afin que là même où ils vous calomnient [comme si vous faisiez le mal], ceux qui critiquent votre bonne conduite en Christ soient couverts de honte. Soyez toujours prêts à défendre l'espérance qui est en vous, devant tous ceux qui vous en demandent raison, [mais] faites-le avec douceur et respect, en gardant une bonne conscience, afin que là même où ils vous calomnient [comme si vous faisiez le mal], ceux qui critiquent votre bonne conduite en Christ soient couverts de honte. » (1 Pierre 3.15-16) Elle « [s'abstient] des désirs de [sa] nature propre qui font la guerre à l'âme » et elle « [a] une bonne conduite au milieu des non-croyants, afin que, là même où ils [la] calomnient comme si [elle] fais[ait] le mal, ils remarquent [sa] belle manière d'agir et rendent gloire à Dieu le jour où il interviendra. » (1 Pierre 2.11-12)

Une femme de Dieu accomplit l'œuvre de Dieu avec ardeur (Romains 12.11). Si elle est âgée, elle est un exemple pour les femmes plus jeunes (Tite 2.3-5). Elle passe du temps avec d'autres croyants, à les encourager et à se laisser encourager par eux (Hébreux 10.24-25). Elle est soumise, c'est-à-dire qu'elle fait passer les intérêts des autres avant les siens, ce à quoi tous les chrétiens sont appelés (Éphésiens 5.21). Elle respecte le commandement de Pierre : « À cause du Seigneur, soumettez-vous à toutes les institutions établies parmi les hommes […] En effet, c'est la volonté de Dieu qu'en pratiquant le bien vous réduisiez au silence l'ignorance des hommes dépourvus de bon sens. Comportez-vous en hommes libres, sans faire de la liberté un voile qui couvre la méchanceté mais en agissant au contraire comme des serviteurs de Dieu. Respectez chacun, aimez les frères et sœurs, craignez Dieu, honorez le roi. » (1 Pierre 3.13-17) Elle est consciente de sa valeur en Christ (Galates 3.28) et l'imite en renonçant à elle-même. Si elle est mariée, elle laisse son époux diriger la famille (Éphésiens 5.21-33, 1 Pierre 3.1-2). Elle honore ses parents (Éphésiens 6.1-3) et si elle a des enfants, elle s'occupe bien d'eux (Tite 2.3-5, 1 Timothée 5.14). Elle gère bien son foyer, en toute piété (Tite 2.3-5, Proverbes 14.1, 31).

La beauté d'une femme de Dieu est « celle intérieure et cachée du cœur, la pureté incorruptible d'un esprit doux et paisible, qui est d'une grande valeur devant Dieu. » (1 Pierre 3.3-4) Enfin, une femme de Dieu est un chef d'œuvre de la création divine, sauvée par sa grâce, par le moyen de la foi (Éphésiens 2.8-10), et appelée à devenir de plus en plus semblable à Jésus en apprenant à le connaître et à lui obéir.

English


Retour à la page d'accueil en français

Qu'est-ce qu'être une femme de Dieu ?