Comment reconnaître les faux miracles ?


Question : « Comment reconnaître les faux miracles ? »

Réponse :
En Matthieu 24.24, Jésus nous avertit : « car de prétendus messies et de prétendus prophètes surgiront ; ils feront de grands prodiges et des signes miraculeux au point de tromper, si c'était possible, même ceux qui ont été choisis. » De même, 2 Thessaloniciens 2.9 dit : « La venue de cet impie se fera par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers. »

Quand Dieu a envoyé Moïse délivrer les Israélites de l'esclavage en Égypte, il a accompli des signes miraculeux à travers lui pour prouver qu'il était effectivement son messager. Exode 7.22 dit : « Cependant, les magiciens d'Égypte en firent autant par leurs sortilèges. Le cœur du pharaon s'endurcit et il n'écouta pas Moïse. » (voir aussi Exode 7.11 et 8.7) Dieu a par la suite manifesté sa supériorité, en faisant des miracles que les magicien égyptiens, ou plutôt les démons qui agissaient à travers eux, n'ont pas pu répliquer (Exode 8.18, 9.11). Il n'en demeure pas moins que les magiciens du Pharaon ont pu accomplir des miracles. Comment donc faire la différence, si les miracles peuvent venir de Dieu ou des démons ?

La Bible ne donne pas d'instructions spécifiques sur comment reconnaître les faux miracles, mais elle nous apprend comment reconnaître les faux messagers : « Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. » (Matthieu 7.16, 20) 1 Jean 4.2-6 développe : « Voici comment identifier l'Esprit de Dieu : tout esprit qui reconnaît que Jésus est le Messie venu en homme est de Dieu. Et si un esprit ne reconnaît pas que Jésus est le Messie venu en homme, il n'est pas de Dieu : c'est l'esprit de l'Antichrist. […] Eux, ils sont du monde ; voilà pourquoi ils parlent d'après le monde et le monde les écoute. Nous, nous sommes de Dieu ; celui qui connaît Dieu nous écoute, celui qui n'est pas de Dieu ne nous écoute pas. C'est ainsi que nous identifions l'Esprit de la vérité et l'esprit de l'erreur. »

Ces deux passages présentent deux moyens de reconnaître un faux enseignant. D'abord, ses fruits sont-ils semblables à ceux de Christ, ainsi que cela convient à un messager de Dieu (1 Timothée 3.1-13) ? Ensuite, son enseignement est-il conforme à la Parole de Dieu (2 Timothée 2.15, 3.16-17, 4.2, Hébreux 4.12) ? Si la réponse à une de ces deux questions est non, alors cet enseignant ne vient pas de Dieu. Si un enseignant ne marche pas selon la vérité ou n'enseigne pas la vérité, il ne vient pas de Dieu, peu importe le nombre de miracles qu'il fait. Les miracles des faux enseignants ne viennent pas de Dieu.

Dans le Nouveau Testament, presque tous les miracles étaient accomplis par les Apôtres et leurs collaborateurs les plus proches. Ces miracles servaient à valider le message de l'Évangile et le ministère des Apôtres (Actes 2.43, 5.12, 2 Corinthiens 12.12, Hébreux 2.4). Nous ne devons pas douter de la capacité de Dieu à accomplir des miracles, mais leur sens biblique doit nous rendre sceptiques sur bon nombre de miracles modernes. Il n'est pas biblique d'affirmer que Dieu n'accomplit jamais de miracles, mais la Bible dit clairement que nous devons rechercher la vérité, pas les miracles (Matthieu 12.39).

Il est intéressant de constater que, paradoxalement, alors que dans la Bible, les miracles servaient à authentifier le messager, aujourd'hui, ils ne sont pas forcément révélateurs du fait qu'un messager vient bien de Dieu. La différence est qu'aujourd'hui, nous disposons de la Parole de Dieu, complète, qui est notre guide infaillible. Cette parole certaine (2 Pierre 1.19) nous permet de discerner si un messager et son message viennent de Dieu. Les faux miracles existent et c'est pourquoi Dieu nous appelle à nous diriger d'après sa Parole. Les signes et les miracles peuvent nous égarer, mais la Parole de Dieu nous éclairera toujours (Psaume 119.105).

English


Retour à la page d'accueil Français

Comment reconnaître les faux miracles ?