Quelle est la clé d’un mariage durable ?



 


Question : « Quelle est la clé d’un mariage durable ? »

Réponse :
L’Apôtre Paul a écrit qu’une femme est « liée » à son mari aussi longtemps qu’il vit (Romains 7.2). Le principe à retenir ici est que seul la mort d’un des conjoints rompt le lien du mariage. C’est la volonté de Dieu, mais, dans notre société moderne, plus de 51 % des mariages finissent en divorce, ce qui signifie que plus de la moitié des couples qui font le vœu de se rester fidèles « jusqu’à ce que la mort nous sépare » ne tiennent pas parole.

Se pose alors la question : que peut faire un couple pour s’assurer que son mariage tiendra ? Avant tout, il devra obéir à Dieu et à sa Parole, dès avant le mariage. Dieu dit : « Deux hommes marchent-ils ensemble sans s’être concertés ? » (Amos 3.3) Pour le croyant né de nouveau, cela implique de ne pas commencer de relation avec quelqu’un qui ne partage pas sa foi. « Ne formez pas un attelage disparate avec des incroyants. En effet, quelle relation y a-t-il entre la justice et le mal ? Ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ? » (2 Corinthiens 6.14) Si ce principe était appliqué, cela éviterait beaucoup de cœurs brisés et de souffrance plus tard dans le mariage.

Un autre principe qui protège la longévité d’un mariage est que le mari doit obéir à Dieu et aimer, honorer et protéger sa femme comme son propre corps (Éphésiens 5.25-31). En contrepartie, la femme doit obéir à Dieu et se soumettre à son mari « comme au Seigneur » (Éphésiens 5.22). Le mariage entre un homme et une femme est l’image spirituelle de la relation entre Christ et l’Église. Christ s’est donné lui-même pour son Église et il l’aime, l’honore et la protège comme son « épouse » (Apocalypse 19.7-9).

Quand Dieu a présenté Ève à Adam à l’occasion du premier mariage, elle était faite « des mêmes os et de la même chair » que lui (Genèse 2.31) et ils ne firent « plus qu’un » (Genèse 2.23-24). Ne faire plus qu’un est bien plus que l’union de deux corps : c’est la rencontre de deux âmes et de deux esprits, pour former un nouveau tout. Cette relation va bien au-delà l’attraction sensuelle et émotionnelle et nous fait entrer dans une unité spirituelle qui n’est possible que si les deux conjoints s’abandonnent à Dieu et l’un à l’autre. Une telle relation n’est pas centrée sur moi ou mes besoins, mais sur nous et nos besoins. C’est un des secrets d’un mariage durable. Faire durer leur mariage jusqu’à la mort doit être la première priorité des deux conjoints. Affermir notre relation verticale avec Dieu contribue pour beaucoup à garantir une relation horizontale durable entre mari et femme, à la gloire de Dieu.


Retour à la page d'accueil en français

Quelle est la clé d’un mariage durable ?