Que ferons-nous au ciel ?



 


Question : « Que ferons-nous au ciel ? »

Réponse :
En Luc 23.43, Jésus dit : « Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis. » Le mot employé pour « paradis » est paradeisos, qui signifie « jardin, c’est-à-dire (spécifiquement) Éden (lieu de bonheur à venir, paradis) ». Paradeisos est la forme grecque du terme hébreu pardes qui signifie « jardin : forêt, verger » (Strong). Jésus a dit : « Aujourd’hui tu seras avec moi dans le « paradeisos », pas « dans les nephele », le terme grec pour « dans les nuages. » Il a choisi d’employer le terme « jardin ». Il ne s’agit pas de n’importe quel jardin, mais du « paradis de Dieu » ou du jardin de Dieu (Apocalypse 2.7), qui sera pour nous un lieu de bonheur à venir. Un tel lieu a-t-il l’air ennuyeux ? Quand vous pensez à un jardin, pensez-vous à l’ennui ?

Jésus a dit : « C’est le Seigneur, ton Dieu, que tu adoreras et c’est lui seul que tu serviras » (Matthieu 4.10). Il est intéressant de noter qu’il n’a pas parlé de « louer et servir ». Un bref examen de l’emploi du terme louange dans la Bible suffit à montrer qu’il s’agit d’une action verbale, le plus souvent de chants, alors que l’adoration part du cœur et se manifeste par la louange. Servir Dieu est un acte d’adoration et les Écritures disent clairement que nous servirons Dieu au ciel. « Ses serviteurs lui rendront un culte. » (Apocalypse 22.3)

Nous sommes incapables de servir Dieu pleinement dans cette vie à cause du péché, mais au ciel, « il n’y aura plus de malédiction » (Apocalypse 22.3). Nous ne serons plus sous la malédiction du péché, si bien que tout ce que nous ferons au ciel sera un acte d’adoration. Nous ne serons jamais motivés par rien d’autre que par notre amour pour Dieu et ferons tout par amour pour Dieu, non corrompu par notre nature pécheresse.

Alors, que ferons-nous au ciel ? D’abord, nous allons apprendre. « Qui a connu la pensée du Seigneur, ou qui a été son conseiller ? » (Romains 11.34) « C’est en lui que sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance. » (Colossiens 2.3) Dieu est le « Très-Haut, celui dont l’habitation est éternelle » (Ésaïe 57.15). Il est infiniment grand et il nous faudra l’éternité « pour être capables de comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur de l’amour de Christ » (Éphésiens 3.18-19). Autrement dit, nous ne cesserons jamais d’apprendre.

La Parole de Dieu dit que nous ne serons pas seuls au ciel. « Je connaîtrai complètement, tout comme j’ai été connu. » (1 Corinthiens 13.12) Cela semblerait indiquer que nous « connaîtrons pleinement » notre famille et nos amis. Autrement dit, il n’y aura plus besoin de secrets dans le ciel, car il n’y aura plus de raison d’avoir honte, plus rien à cacher. Nous aurons l’éternité pour interagir avec « une foule immense que personne ne pouvait compter[,] des hommes de toute nation, de toute tribu, de tout peuple et de toute langue » (Apocalypse 7.9). Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que ciel sera un lieu d’apprentissage éternel : il nous faudra l’éternité rien que pour apprendre à connaître tout le monde !

Toute autre attente au sujet de ce que nous ferons dans le jardin éternel de Dieu, le ciel, sera surpassée de loin quand « le Roi dira à ceux de sa droite : « Venez, vous qui êtes bénis par mon Père, prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la création du monde ! » » (Matthieu 25.34) Peu importe ce que nous ferons, nous pouvons être certains que ça sera merveilleux au-delà de tout ce que nous pouvons imaginer !


Retour à la page d'accueil en français

Que ferons-nous au ciel ?