Un chrétien peut-il se déclarer en faillite personnelle ?


Question : « Un chrétien peut-il se déclarer en faillite personnelle ? »

Réponse :
La Bible n'aborde pas directement la faillite personnelle, mais elle enseigne certains principes qui peuvent nous aider à en juger.

Principe biblique n°1 : Nous avons la responsabilité de tenir nos promesses et de payer à chacun ce que nous lui devons. Ecclésiaste 5.3-4 dit : « Lorsque tu as fait un vœu à Dieu, ne tarde pas à l'accomplir, car il n'aime pas les hommes stupides. Accomplis le vœu que tu as fait ! Mieux vaut pour toi ne pas faire de vœu plutôt que d'en faire un et de ne pas l'accomplir. »

Principe biblique n°2 : Ce sont les méchants qui vivent à crédit et ne remboursent pas leurs dettes. Le Psaume 37.21 dit : « Le méchant emprunte, et il ne rend pas ; le juste est compatissant, et il donne. » Les chrétiens n'ont pas à se comporter comme les « méchant[s] ».

Est-ce correct pour un chrétien de recourir à la faillite personnelle comme « solution de facilité » ? Ces versets montrent que la réponse est non : un chrétien doit payer ce qu'il a convenu de payer, en vertu de l'accord original. Cela peut l'obliger à réduire son train de vie et à adapter radicalement son budget, mais une bonne gestion financière fait partie d'une vie pieuse.

Certaines formes de faillite ont pour objectif de repousser l'échéance, pas d'échapper au remboursement. Dans de tels cas, la dette n'est pas effacée et la personne en faillite affirme son intention de la rembourser. Il est ensuite sous protection judiciaire jusqu'à ce qu'il en ait la possibilité. Cette forme de faillite personnelle ne viole pas les principes bibliques ci-dessus et chaque chrétien est libre d'y recourir ou non, selon sa conscience.

English


Retour à la page d'accueil en français

Un chrétien peut-il se déclarer en faillite personnelle ?