Que dit la Bible des expériences extracorporelles et de la projection astrale ?



 


Question : « Que dit la Bible des expériences extracorporelles et de la projection astrale ? »

Réponse :
Les informations qui circulent sur les expériences extracorporelles sont vastes et subjectives. D’après Wikipedia, une personne sur dix affirme avoir vécu une telle expérience et leurs témoignages varient beaucoup, des sorties involontaires du corps aux expériences de mort imminente pendant ou après un traumatisme ou un accident, en passant par la « projection astrale », par laquelle la personne cherche consciemment à sortir de son corps pour atteindre un niveau spirituel supérieur où il espère trouver la vérité et la lumière.

Certains chrétiens célèbres, notamment l’Apôtre Paul, ont vécu ce qu’on peut appeler une expérience extracorporelle. Paul raconte en 2 Corinthiens 12.1-4 : « Faut-il se vanter ? Cela ne m’est pas utile. J’en viendrai cependant à des visions et à des révélations du Seigneur. Je connais un homme en Christ qui, il y a 14 ans, a été enlevé jusqu’au troisième ciel. Etait-ce dans son corps ou à l’extérieur de son corps, je l’ignore, mais Dieu le sait. Et je sais que cet homme – était-ce dans son corps ou à l’extérieur de son corps, je l’ignore, mais Dieu le sait – a été enlevé au paradis et a entendu des paroles inexprimables qu’il n’est pas permis à un homme de redire. » Dans les versets précédents, Paul fait la liste des choses dont il pourrait « [s]e vanter » s’il comptait toujours sur ses bonnes œuvres pour son salut. Dans ce passage, il semble parler de quelqu’un d’autre, mais les exégètes s’accordent pour dire qu’il parle de lui-même à la troisième personne et ajoute cette expérience extracorporelle à sa liste. Il veut montrer que toute révélation qui ne vient pas de la Bible (révélation extra-biblique) n’est pas une source fiable : « Cela ne m’est pas utile. » Cela ne veut pas dire que cette expérience n’était pas réelle, mais qu’il n’en fait pas une source de vérité et qu’elle ne lui est d’aucun avantage, pas plus qu’aux autres.

Une expérience extracorporelle involontaire, comme celle de Paul, ou une expérience de mort imminente, doit être considérée de la même manière qu’un rêve : un phénomène inexpliqué qui nous donne un beau témoignage à raconter, mais n’est pas source de vérité. La seule source de vérité absolue est la Parole de Dieu et toute autre source n’est qu’un récit humain subjectif ou une interprétation fondée sur ce que nos esprits finis sont capables de comprendre. Les seules exceptions sont les prophéties de l’Ancien Testament et la vision de Jean dans l’Apocalypse : là, les prophètes ont reçu des révélations du Seigneur et ont été appelés à les partager, car elles émanent directement de la bouche de Dieu.

Il en est autrement des expériences extracorporelles volontaires et des projections astrales. Rechercher une expérience extracorporelle afin d’entrer en contact avec le monde des esprits est de l’occultisme. Cette pratique existe sous deux formes. La première est le modèle de phasage, par lequel la personne cherche à découvrir de nouvelles vérités spirituelles en accédant à des zones habituellement inaccessibles de son propre esprit. Cette pratique est liée au bouddhisme et au postmodernisme et fondée sur la croyance que nous pouvons atteindre l’illumination en regardant en nous-mêmes. L’autre forme, le modèle mystique, consiste à chercher à sortir de son corps et à accéder en esprit à un autre niveau, tout à fait déconnecté du monde physique.

La Bible nous avertit clairement contre les pratiques occultes et la sorcellerie en Galates 5.19-20, qui dit que ceux qui y ont recours n’hériteront pas le Royaume de Dieu. Les commandements de Dieu sont tous donnés pour notre bien. Il nous interdit de recourir à l’occultisme parce qu’en voulant communiquer avec le monde spirituel, on risque d’ouvrir des portes aux démons qui nous mentiraient concernant Dieu et sèmeraient la confusion dans notre esprit. En Job 4.12-21, Éliphaz raconte la visite d’un esprit de mensonge, qui lui a dit que Dieu ne s’intéresse pas aux hommes et ne se soucie pas de nous, ce qui est faux. Le modèle de phasage est tout aussi inutile. Jérémie 17.9 dit : « Le cœur est tortueux plus que tout, et il est incurable. Qui peut le connaître ? » 1 Corinthiens 2.1-5 ajoute : « Pour ma part, frères et sœurs, lorsque je suis venu chez vous, ce n’est pas avec une supériorité de langage ou de sagesse que je suis venu vous annoncer le témoignage de Dieu, car j’avais décidé de ne connaître parmi vous rien d’autre que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié. J’ai été faible, craintif et tout tremblant chez vous. Ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d’Esprit et de puissance, afin que votre foi soit fondée non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu. » Chercher la sagesse infinie en l’homme fini est une perte de temps.

Le livre très populaire 90 minutes au Paradis, du pasteur Don Piper, est un exemple de récit d’expérience extracorporelle, que l’auteur aurait eue après un grave accident de voiture, suite auquel il serait mort et monté au Paradis pendant 90 minutes. Tous ne sont pas convaincus que Piper ait réellement vu le ciel ni qu’il y ait passé du temps ; en définitive, Dieu seul le sait. Sa conclusion pose cependant un grave problème théologique : il explique au lecteur que maintenant qu’il a « été au Paradis », il peut réconforter les personnes en deuil à l’occasion de funérailles « avec une plus grande autorité » qu’auparavant. Ses motivations sont justes : il veut donner de l’espoir. Il se trompe cependant totalement en affirmant que son expérience subjective lui confère une plus grande autorité pour communiquer l’espérance du Paradis que la vérité parfaite des Écritures.

Pour conclure, quelle que soit l’expérience extracorporelle que nous avons vécue, le plus important est de se souvenir qu’elle n’est pas source de vérité ou de connaissance. Si un chrétien a une expérience extracorporelle involontaire, le mieux est de la considérer comme un rêve : une expérience intéressante, mais pas source de vérité. La vérité ne se trouve que dans la Parole de Dieu, comme l’exprime Jésus dans sa prière en Jean 17.17 : « Consacre-les par ta vérité ! Ta parole est la vérité. »


Retour à la page d'accueil en français

Que dit la Bible des expériences extracorporelles et de la projection astrale ?