En quoi être chrétien est-il difficile ?


Question : « En quoi être chrétien est-il difficile ? »

Réponse :
Tous ceux qui vous disent que consacrer votre vie à Christ la rendra plus facile vous mentent : elle sera plus accomplie, plus heureuse, mais pas plus facile. D'une certaine manière, la vie devient même plus difficile quand nous venons à Christ. D'abord, la lutte contre le péché devient plus intense : paresse, gourmandise, jurons, colère, jalousie, égocentrisme, matérialisme, convoitise, problèmes intimes… la liste des tentations auxquelles nous sommes exposés semble sans fin. Le monde, la chair et le diable ne nous abandonnent pas sous prétexte que nous jouissons d’une relation avec Christ.

La liste de péchés vieille de 2 000 ans qu'on trouve en Galates 5.19-21 nous est encore familière, à nous qui vivons au XXIème Siècle. Elle est suivie d'une autre liste, celle des fruits de l'Esprit : l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur et la maîtrise de soi. Le passage des œuvres de la chair aux fruits de l'Esprit peut s'avérer difficile.

Quand nous acceptons Christ comme notre Sauveur, nous sommes immédiatement justifiés devant Dieu (Romains 10.10). Nous sommes réconciliés avec lui et obtenons tous les droits et privilèges légaux de ses fils et filles (Jean 1.12). Nous sommes désormais en relation avec le Créateur de l'univers.

Mais nous oublions souvent que nous devons aussi accepter Christ comme notre Seigneur. En tant qu'enfants de Dieu, rachetés par son sang, nous ne nous appartenons plus à nous-mêmes (1 Corinthiens 6.20). C'est ici que la sanctification commence : à partir de là, tant que nous serons dans nos corps terrestres (Matthieu 16.24), nous continuerons jour après jour à mourir à nous-mêmes.

La régénération de l'Esprit déclenche un système d'alarme qui nous montre que les choses ont changé. Nous ne nous complaisons plus dans nos péchés passés. Notre ancienne manière de vivre est dépassée (2 Corinthiens 5.17).

Être chrétien est difficile parce que nous avons maintenant une nouvelle vision du monde et de la vie, avec de nouvelles valeurs émanant de Dieu. Nous vivons dans un monde qui clame haut et fort ses idéaux et méprise tous ceux qui refusent de les suivre. Avant d'être sauvés, nous acceptons le message du monde sans réfléchir, parce que nous ne connaissions rien d'autre, mais maintenant, nos yeux se sont ouverts sur la vérité et nous pouvons percevoir ses mensonges. Lutter contre ces mensonges peut être difficile.

Être chrétien est difficile aussi parce qu'une fois sauvés, nous nageons à contre-courant du monde qui nous entoure. Notre volonté finira par changer, mais la sanctification peut être un processus difficile. Nos amis ne nous comprennent plus, nos familles remettent en question nos nouveaux engagements et relations, ceux que nous aimons peuvent se sentir rejetés et se mettre sur la défensive parce qu'ils ne comprennent pas pourquoi nous ne pouvons plus poursuivre dans nos anciennes habitudes.

Par ailleurs, être chrétien est difficile également parce que cela requiert de la croissance. Dieu nous aime trop pour nous laisser tels que nous sommes. La croissance peut être douloureuse par moments et nous n'aimons généralement pas quitter notre zone de confort, mais si nous persévérons, nous serons encouragés par les changements positifs. Plus nous croissons en Christ, mieux nous comprenons que Dieu ne veut pas que nous nous contentions de nous conformer à une liste de règles, mais qu'il veut notre être entier, une vie crucifiée, entièrement consacrée à lui. Nous apprenons par l'obéissance et la confiance à le laisser nous guider.

Enfin, être chrétien est difficile parce que nous devons constamment dire non à nos désirs charnels et marcher selon l'Esprit. Nous apprenons à gérer les conflits avec grâce, sans chercher à nous venger, à pardonner au lieu de garder rancune et à remplacer les émotions vacillantes que nous appelions auparavant amour par un amour vrai et inconditionnel. Nous grandissons en mourant à nous-mêmes jour après jour et en apprenant l'obéissance.

Oui, être chrétien est difficile à bien des égards, mais ce n'est pas tout : nous ne sommes pas seuls dans ces difficultés, mais Christ, qui vit en nous (Philippiens 4.13), nous sonne le pouvoir de les surmonter. Le fidèle disciple de Christ n'est jamais éprouvé au-delà de ses forces (2 Corinthiens 4.8-9).

De plus, les disciples de Christ recevront une récompense éternelle (Luc 18.29-30). Nous apprenons par l'expérience que les voies de Dieu sont meilleures, plus sûres et plus fiables que les voies du monde. Notre obéissance confiante à Dieu devient la voie vers une vie transformée et abondante (Jean 10.10).

English


Retour à la page d'accueil en français

En quoi être chrétien est-il difficile ?