La Bible enseigne-t-elle une éthique de situation ?



 


Question : « La Bible enseigne-t-elle une éthique de situation ? »

Réponse :
Lʼéthique de situation est une vision de lʼéthique selon laquelle la moralité dʼun acte est déterminée par le contexte. Dʼaprès cette théorie, le bien et le mal ne se déterminent que par le résultat souhaité dʼune situation donnée. Lʼéthique de situation est différente du relativisme moral en ce que celui-ci nie lʼexistence du bien et du mal. Elle développe un code moral axé sur les besoins de la situation.

Du début à la fin, la Bible est vraie, cohérente et applicable. Enseigne-t-elle, défend-elle ou penche-t-elle seulement vers une éthique de situation ? La réponse est non, en vertu des trois principes suivants : 1) Dieu est le Créateur par qui toutes choses existent, 2) la Parole de Dieu est entièrement vraie, même les parties qui ne nous plaisent pas ou que nous ne comprenons pas, et 3) le bien et le mal sont déterminés et définis par la nature divine.

1. Dieu est le Créateur par qui toutes choses existent. Lʼéthique de situation affirme que la morale est déterminée par le contexte ou les circonstances. Selon la Parole de Dieu, elle est déterminée par la souveraineté divine. Ce nʼest pas quʼune question sémantique, mais un fait : même si Dieu ordonnait à un groupe donné quelque chose quʼil interdirait à un autre, sa moralité ne dépendrait pas de la situation, mais du commandement divin. Dieu a lʼautorité de déterminer le bien et le mal. Romains 3.4 dit : « Reconnaissons que Dieu est vrai et tout homme menteur. »

2. La Parole de Dieu est entièrement vraie. Entendre que la Bible défendrait une éthique de situation impliquerait quʼelle contient des erreurs, ce qui est impossible à cause du point 1 : Dieu est le Créateur par qui toutes choses existent.

3. Le bien et le mal sont déterminés et définis par la nature divine. Lʼamour est la nature de Dieu, non ce quʼil fait, mais tout simplement ce quʼil est. La Bible dit : « Dieu est amour » (1 Jean 4.16). Lʼamour nʼest pas égoïste, mais tient compte des autres sans chercher sa propre gloire ou son propre plaisir (1 Corinthiens 13). Par conséquent, la Bible, donnée par Dieu et entièrement vraie, ne peut contenir de système moral qui défierait la nature même de Dieu. Lʼéthique de situation permet de déterminer le bien et le mal en fonction de lʼopinion de la majorité ou du bon vouloir égoïste dʼune seule personne. Lʼamour, au contraire, cherche à encourager et à édifier les autres.

Les deux problèmes fondamentaux de lʼéthique de situation sont lʼexistence dʼune vérité absolue et la notion dʼamour authentique. La Bible enseigne une vérité absolue, qui exige que le bien et le mal soient prédéterminés par un Dieu saint. Lʼamour divin, un amour vrai et honnête, ne laisse aucune place aux motivations impures ou égoïstes. Même si nous décidions que la situation requiert lʼabnégation, il sʼagirait toujours dʼune détermination humaine et non divine. Sans amour, les raisons par lesquelles lʼhomme détermine ce qui est le meilleur sont par définition égoïstes.

Que se passe-t-il donc quand un choix donne l’impression dʼêtre juste, mais que Dieu dit le contraire ? Nous devons alors nous fier à sa souveraineté et croire « que tout contribue au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés conformément à son plan » (Romains 8.28). Si nous appartenons à Christ, Dieu nous a donné son Esprit (Jean 16), par lequel nous comprenons ce qui est bon ou mauvais et qui nous convainc, nous encourage et nous guide vers la justice. Si nous voulons sincèrement connaître la vérité et cherchons Dieu, il nous répondra. « Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés ! » (Matthieu 5.6)


Retour à la page d'accueil en français

La Bible enseigne-t-elle une éthique de situation ?