Un chrétien qui est vierge peut-il / doit-il épouser quelqu’un qui ne l’est pas ?



 


Question : « Un chrétien qui est vierge peut-il / doit-il épouser quelqu’un qui ne l’est pas ? »

Réponse :
L’idéal pour un mariage chrétien est évidemment que les deux conjoints soient vierges et aient compris que pour Dieu, les relations sexuelles sont réservées au mariage. Nous ne vivons cependant pas dans un monde idéal : une personne issue d’une famille chrétienne, qui aura été protégée depuis son enfance, voudra parfois épouser quelqu’un qui n’aura été sauvé que vers les 20 ou 30 ans et apportera avec lui dans son mariage un passé vécu selon les normes de ce monde. Même si, quand nous venons à Dieu par la repentance et la foi en Christ, il éloigne de nous nos péchés autant que l’Orient est éloigné de l’Occident (Psaume 103.12), la mémoire humaine est vive et oublier le passé peut être difficile. L’incapacité à pardonner et à oublier les erreurs du passé de son conjoint aura clairement une influence négative sur le mariage.

Avant d’épouser une personne ayant eu une vie sexuelle dans le passé, il est très important de comprendre que le pardon et le salut sont une grâce. « En effet, c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. » (Éphésiens 2.8-9) Quand nous comprenons ce qu’est réellement le pardon, nous nous voyons nous-mêmes à travers les yeux de Dieu et prenons conscience de son amour pour nous, ce qui nous aide à pardonner aux autres. Pardonner, c’est passer au-dessus du passé de l’autre pour le voir comme une nouvelle créature (2 Corinthiens 5.17). Christ est mort pour ses péchés et le conjoint potentiel doit maintenant décider s’il est prêt à vivre avec le souvenir de ce péché. C’est là qu’on passe de la théorie à la pratique.

En matière de pardon, cela aide toujours de voir notre propre passé comme Dieu le voit. Le péché sexuel est une offense contre lui, mais pas plus que le mensonge, la tromperie, les pensées mauvaises, le tabagisme et l’ivrognerie, l’impatience, l’orgueil et le refus de pardonner. Qui d’entre nous est sans péché et peut « jeter la première pierre » ? Avant de venir à Christ, nous sommes tous « morts en raison de nos fautes », mais Dieu nous a rendus la vie par sa grâce (Éphésiens 2.1-5). La question est : pouvons-nous pardonner aux autres comme Christ nous a pardonnés ? Le pardon est la marque du chrétien authentique. Jésus a dit que si nous ne pardonnons pas, Dieu ne nous pardonnera pas non plus (Matthieu 6.14-15). Il ne voulait pas dire que pardonner aux autres permet d’obtenir le pardon de Dieu : nous savons que nous ne sommes pardonnés que par grâce ; mais un cœur qui pardonne manifeste par là que le Saint-Esprit demeure en lui, tandis que le refus de pardonner caractérise un cœur endurci et non régénéré.

Quelqu’un qui envisage d’épouser une personne qui n’est plus vierge devra d’abord beaucoup y réfléchir, prier et s’examiner lui-même. Jacques 1.5 dit que si nous demandons à Dieu la sagesse, il nous la donnera bien volontiers. En parler avec un pasteur et fréquenter une église fidèle à la Parole peut aider à prendre la bonne décision. Certaines églises proposent d’excellents cours de préparation au mariage. En parler ouvertement avec la personne peut également révéler des choses qui ont besoin d’être pardonnées et surmontées.

Quelles que soient les circonstances, le mariage est toujours un défi et un mariage réussi exige beaucoup d’efforts. Les deux conjoints ont besoin d’un amour inconditionnel et en sont dignes. Éphésiens 5 décrit les rôles du mari et de la femme dans le mariage, mais ce passage s’ouvre sur un principe général qui s’applique à tous deux : « soumettez-vous les uns aux autres dans la crainte de Dieu » (Éphésiens 5.21). Le sacrifice volontaire et la force de servir pour améliorer son mariage sont les caractéristiques d’un homme ou d’une femme spirituellement mature qui honore Dieu. Choisir son conjoint avec sagesse selon ses qualités bibliques est important, mais notre croissance spirituelle et notre soumission à la volonté de Dieu pour nos vies l’est tout autant. Un homme qui cherche à être celui que Dieu veut qu’il soit pourra aider sa femme à devenir celle que Dieu veut qu’elle soit, pour que, malgré leur passé, ils puissent construire un mariage qui honore Dieu et les rende tous deux heureux.


Retour à la page d'accueil en français

Un chrétien qui est vierge peut-il / doit-il épouser quelqu’un qui ne l’est pas ?