Est-il possible d'épouser la mauvaise personne ?


Question : « Est-il possible d'épouser la mauvaise personne ? »

Réponse :
On peut envisager cette question dans plusieurs optiques différentes. Certains pensent qu'il n'y a qu'une seule « bonne » personne que chacun de nous est censée épouser et que si nous nous trompons de personne, nous passerons à côté du plan de Dieu pour notre vie. Dès lors, nous pourrons aussi être tentés de « corriger » notre erreur d'une manière qui n'honore pas Dieu. Il est évident que nous pouvons faire de mauvais choix et désobéir à Dieu dans ce domaine, mais la souveraineté de Dieu fait que nous ne pouvons pas épouser la « mauvaise » personne. Dieu a un plan pour notre vie et il est capable même de faire concourir nos mauvais choix à notre bien (Romains 8.28). Une fois mariés, nous devons faire tout notre possible pour que notre mariage honore le Seigneur. Même si nous nous sommes trompés dans le choix de notre conjoint, le mariage est une alliance. Dieu est capable de transformer même le pire mariage en une relation qui le glorifie. La Bible dit qu'un chrétien ne doit se marier qu'avec quelqu'un qui partage sa foi et son engagement à suivre le Seigneur Jésus. Le mariage avec un incroyant n'est donc pas une option (2 Corinthiens 6.14) et un chrétien qui épouse un non-chrétien va effectivement à l'encontre de la volonté de Dieu.

Il y a d'autres manières d'épouser la mauvaise personne. Par exemple, épouser une personne abusive, immature, égoïste ou codépendante ne nous apportera que des problèmes. Il n'est pas sage non plus d'épouser quelqu'un qui se bat encore avec une addiction ou vit dans le péché sans se repentir.

Quelles sont les raisons qui peuvent nous pousser à épouser la mauvaise personne ? Certains entrent dans des relations toxiques avec l'idée erronée que leur amour suffira à transformer l'autre et à le délivrer de son caractère abusif, immature, égoïste ou codépendant. D'autres sont aveuglés par leur attraction initiale et ne prennent conscience des problèmes qu'une fois engagés dans la relation. D'autres encore sont manipulés par quelqu'un qui change radicalement après le mariage. Enfin, certains couples ne sont tout simplement pas prêts pour le mariage et sous-estiment les sacrifices requis pour partager la vie de quelqu'un. Chaque couple a ses raisons propres.

Notre culture peut également nous pousser à épouser la mauvaise personne. Certaines sociétés ont fait du mariage un arrangement temporaire pouvant être dissous à volonté. Les cultures qui banalisent le divorce n'attachent pas une grande importance à l'engagement du mariage. Tant de personnes se marient sans être réellement engagées envers Dieu ni envers leur conjoint. De plus, l'idée fausse que le mariage doit répondre à tous nos besoins est largement répandue dans beaucoup de régions du monde, l'accent étant mis sur nos besoins propres, pas ceux de notre conjoint. La sagesse conventionnelle dit qu'en cas de tensions dans le couple ou si le mariage ne répond plus aux attentes d'un des conjoints, il suffit de divorcer. D'ailleurs, les lois de nombreux pays facilitent le divorce. Au lieu de résoudre leurs problèmes, beaucoup de couples concluent qu'ils ne s'aiment plus et mettent fin au mariage.

Que faire si nous prenons conscience que nous avons épousé la mauvaise personne ? D'abord, un croyant qui a consciemment désobéi aux instructions de Dieu en 2 Corinthiens 6.14 doit confesser son péché. Ensuite, le pécheur pardonné doit tout faire pour rétablir la situation et guérir la relation (voir 1 Corinthiens 7.12-14, Éphésiens 5.21-33). En cas de danger pour un des conjoints ou pour les enfants, la séparation est de mise. Demander conseil à un pasteur ou conseiller conjugal est également important. La Bible autorise le divorce dans certaines circonstances particulières, mais en ultime recours seulement. Avec Dieu, rien n'est impossible (Luc 1.37) et il peut reconstruire des ruines (Ésaïe 61.3). Un chrétien qui a fait un mauvais choix peut voir Dieu rétablir et transformer son mariage (voir 1 Pierre 3.1-2). La puissance de Dieu peut changer la « mauvaise » personne en la « bonne » personne.

Comment éviter de se marier avec la mauvaise personne ? Le proverbe souvent cité de Benjamin Franklin : « Gardez les yeux grand ouverts avant le mariage et à moitié fermés après » (L'Almanach du Bonhomme Richard, juin 1738) est de bon conseil, mais il est encore plus important de chercher d'abord le Royaume et la justice de Dieu (Matthieu 6.33). Certaines personnes cherchent d'abord un conjoint et ensuite seulement la justice. Une personne célibataire doit d'abord chercher à devenir celui/celle que Dieu veut qu'il/elle soit et s'engager à ne fréquenter que des chrétiens affermis et avides de grandir. Pour éviter les erreurs de jugement, il est nécessaire d'écouter la Parole de Dieu (Luc 11.28), de demander conseil, de prier pour la sagesse (Jacques 1.5) et d'être honnête avec Dieu et avec les autres.

English


Retour à la page d'accueil en français

Est-il possible d'épouser la mauvaise personne ?