Epître de Jude



 

Auteur : Jude 1 nous indique que l’auteur de l’Épître de Jude est Jude lui-même, un frère de Jacques. C’est probablement Jude, le demi-frère de Jésus, qui est désigné, puisque Jésus avait aussi un demi-frère nommé Jacques (Matthieu 13.55). Jude ne se présente pas lui-même comme frère de Jésus, probablement par humilité et révérence envers le Christ.

Date de rédaction : L’Épître de Jude a beaucoup de points communs avec la Deuxième Épître de Pierre. Pour déterminer la date de rédaction de l’Épître de Jude, il nous faudrait savoir si Jude a utilisé le contenu de la Deuxième Épître de Pierre, ou bien si Pierre a utilisé le contenu de l’Épître de Jude lorsqu’il a écrit sa deuxième Épître. L’Épître de Jude a été écrite entre 60 et 80 ap. J.-C. environ.

Objectif : L’Épître de Jude est un livre important pour nous aujourd’hui, car il a été écrit pour la fin des temps, pour la fin de l’époque de l’Église. L’époque de l’Église a commencé le jour de la Pentecôte. Jude est le seul livre consacré à la grande apostasie. Jude écrit que les œuvres du mal sont la preuve de l’apostasie. Il nous exhorte à combattre pour la foi, parce qu’il y a de l’ivraie au milieu du blé. Les faux prophètes sont dans l’Église et les saints sont en danger. Jude est une Épître courte mais digne d’être étudiée, ayant été écrite pour le chrétien d’aujourd’hui.

Versets-clé : Jude 3 - « Bien-aimés, alors que je désirais vivement vous écrire au sujet de notre salut commun, je me suis senti obligé de vous envoyer cette lettre pour vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes. »

Jude 17-19 - « Mais vous, bien-aimés, souvenez-vous des choses annoncées d’avance par les Apôtres de notre Seigneur Jésus-Christ. Ils vous disaient que dans les derniers temps il y aurait des moqueurs, marchant selon leurs convoitises impies ; ce sont ceux qui provoquent des divisions, hommes sensuels, n’ayant pas l’Esprit. »

Jude 24-25 - « Or, à celui qui peut vous préserver de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire irréprochable et dans l’allégresse, à Dieu seul, notre Sauveur, par Jésus-Christ, notre Seigneur, soient gloire, majesté, force et puissance, dès avant tous les temps et maintenant, et dans tous les siècles ! Amen ! »

Bref résumé : D’après le verset 3, Jude désirait vivement écrire à propos de notre salut ; cependant, il a changé de sujet pour traiter du combat pour la foi. Cette foi représente et contient la doctrine chrétienne complète enseignée par Christ, et transmise plus tard aux Apôtres. Après l’avertissement de Jude concernant les faux docteurs (versets 4-16), il nous conseille sur la manière d’avoir la victoire dans notre lutte spirituelle (versets 20-21). Il y a ici une sagesse que nous devrions accepter pour notre bien et que nous devrions appliquer dans nos vies alors que nous nous acheminons vers la fin des temps ou que nous vivons ces jours de la fin des temps.

Liens : L’Épître de Jude est remplie de références à l’Ancien Testament, qui incluent le livre de l’Exode (v. 5), la rébellion de Satan (v. 6), Sodome et Gomorrhe (v. 7), la mort de Moïse (v. 9), Caïn (v. 11), Balaam (v. 11), Koré (v. 11), Hénoc (v. 14-15) et Adam (v. 14). La citation par Jude des cas historiques notoires de Sodome et Gomorrhe, Caïn, Balaam et Koré, rappelait aux Juifs chrétiens qu’il était nécessaire d’avoir la foi véritable et de vivre dans l’obéissance à Dieu.

Application concrète : Nous vivons à une époque unique de l’histoire, et ce livre, si court soit-il, pourra nous équiper pour faire face aux défis innombrables que la vie pendant la fin des temps nous réserve. Le chrétien d’aujourd’hui doit être en garde contre les fausses doctrines qui peuvent facilement induire en erreur et nous éloigner de la vérité si nous ne sommes pas suffisamment versés dans les Écritures. Nous devons connaître l’Évangile, pour le protéger et le défendre, et accepter l’autorité de Christ dans notre vie, et qui est mise en évidence par un changement de vie. La foi authentique reflète toujours un comportement semblable à celui de Christ. Notre vie en Christ devrait refléter cette conviction, ancrée dans nos cœurs, qui se repose sur l’autorité du Créateur tout-puissant et Père qui nous guide dans la pratique de notre foi. Nous avons besoin de cette relation personnelle avec lui, et alors seulement, nous reconnaîtrons sa voix si clairement que nous ne suivrons personne d’autre.


Retour à la page Résumé/vue d’ensemble du Nouveau Testament

Epître de Jude