En quoi un enfer éternel est-il un juste châtiment pour une simple vie humaine de péché ?


Question : « En quoi un enfer éternel est-il un juste châtiment pour une simple vie humaine de péché ? »

Réponse :
La Bible parle d'un enfer éternel (Matthieu 25.46). Beaucoup de personnes trouvent cela injuste et ne comprennent pas comment Dieu peut condamner des hommes à un châtiment éternel à cause d’une simple vie humaine menée dans le péché, dont la durée aura été de 70, 80, 90 ou tout au plus 100 ans. Pourquoi un pécheur fini mérite-t-il un châtiment infini ?

Deux principes bibliques montrent clairement pourquoi un enfer éternel est un juste châtiment pour le péché, indépendamment de la durée de notre vie terrestre.

D'abord, la Bible dit que tout péché est avant tout une offense contre Dieu (Psaume 51.4). L'étendue du châtiment dépend en partie de l'identité de la personne offensée. Devant un tribunal humain, l'agression d'une personne ordinaire sera généralement punie par une amende, éventuellement par une peine de prison, tandis que l'agression du Président de la République ou du Premier Ministre entraînera une condamnation à la prison à vie, et ce bien qu'il s'agisse d'un acte isolé. Dieu est infiniment plus grand que tous les hommes, si bien que nos péchés contre lui sont d'autant plus graves (Romains 6.23) ?

Ensuite, la Bible ne dit pas que nous cessons de pécher après notre mort. Ceux qui vont en enfer sont-ils soudainement parfaits et sans péché ? Non : au contraire, ceux qui passent l'éternité sans Christ s'endurciront éternellement dans leur méchanceté. En enfer, il y aura « des pleurs et des grincements de dents » (Matthieu 25.30), mais pas de repentance. Les pécheurs seront livrés pour toujours à leur propre nature, à leur péché, à leur méchanceté, à leur immoralité et à leur dépravation, sans possibilité de rachat ni de régénération. L'étang de feu sera un lieu de rébellion éternelle contre Dieu, même après le jugement (Apocalypse 20.14-15, voir aussi Apocalypse 16.9, 11). Les perdus ne pécheront pas que pendant 70, 80, 90 ou 100 ans, mais pour toute l'éternité.

En définitive, si une personne souhaite être éternellement séparée de Dieu, Dieu respectera sa volonté. Les croyants sont ceux qui disent à Dieu : « que ta volonté soit faite », tandis que les incroyants sont ceux à qui Dieu dit : « que ta volonté soit faite ». Les perdus ont choisi de refuser le salut en Jésus-Christ et de demeurer dans leur péché, alors Dieu respecte leur décision et les conséquences éternelles qui en découlent.

English


Retour à la page d'accueil en français

En quoi un enfer éternel est-il un juste châtiment pour une simple vie humaine de péché ?