Une église doit-elle donner 10 % de ses offrandes ?



 


Question : « Une église doit-elle donner 10 % de ses offrandes ? »

Réponse :
La Loi de lʼAncien Testament exigeait le paiement dʼune dîme (littéralement un “dixième”) de tous les biens acquis, considérée comme la réponse appropriée aux bénédictions de Dieu. Beaucoup se demandent aujourdʼhui si la dîme sʼapplique toujours aux croyants, puisque nous ne sommes pas « sous la Loi ». Le Nouveau Testament ne donne pas de pourcentage, mais enseigne le principe du don proportionnel (1 Corinthiens 16.2, 2 Corinthiens 8), et beaucoup de croyants considèrent le modèle de la dîme comme un privilège. Le Nouveau Testament rapporte aussi que les croyants dans lʼÉglise récoltaient de lʼargent pour le donner à dʼautres ministères.

Même si aucun verset nʼindique quʼune église doit donner la dîme aux autres ministères, il semble que les églises doivent soutenir généreusement dʼautres ministères, selon ce que le Seigneur leur donne. Certaines églises attribuent un montant de leur budget aux « ministères extérieurs » afin de les aider à garder une vision équilibrée des besoins du monde qui les entoure. Il nʼest pas inhabituel, par exemple, pour une église de donner la dîme (10 %) ou un autre pourcentage à des missions à lʼétranger. Cela ne devrait pas être une exigence légaliste, mais une célébration joyeuse de la provision du Seigneur.


Retour à la page d'accueil en français

Une église doit-elle donner 10 % de ses offrandes ?