Pourquoi les chrétiens sont-ils opposés à l'égalité en matière de mariage ?


Question : « Pourquoi les chrétiens sont-ils opposés à l'égalité en matière de mariage ? »

Réponse :
L'égalité en matière de mariage est une expression souvent employée dans certains pays, dans le cadre du débat sur le mariage homosexuel, dans un effort visant à redéfinir les termes et à donner des airs d'irrationalité aux opposants au mariage homosexuel. On peut être contre la reconnaissance des unions homosexuelles comme des mariages, mais il est nettement plus difficile de s'opposer à l'« égalité » en matière de mariage. Un tel glissement sémantique ne change cependant rien au fond de la question. Si, par « égalité en matière de mariage », on entend « mariage homosexuel », alors les chrétiens doivent s'y opposer.

Pourquoi les chrétiens sont-ils opposés à l'égalité en matière de mariage ? La question elle-même est trompeuse : tous les chrétiens ne le sont pas, certains sont favorables à la reconnaissance légale du mariage homosexuel, parce qu'ils estiment que la loi n'a pas à se mêler de morale sexuelle et que, dans une société libre, chacun doit être libre de se marier avec qui il veut. Bibliquement parlant, penser ainsi est une grave erreur.

La Bible condamne très clairement l'homosexualité comme un péché contre-nature (Lévitique 18.22, Romains 1.26-27, 1 Corinthiens 6.9). Elle présente le mariage comme une institution divine, l'alliance à vie entre un homme et une femme (Genèse 2.24, 1 Corinthiens 7.2-16, Éphésiens 5.23-33). Une union homosexuelle n'est pas un mariage au sens biblique, et ce indépendamment de la définition légale du terme. Le fait que la société soit très majoritairement favorable au mariage homosexuel n'y change rien. Les relations homosexuelles ont toujours été et seront toujours une perversion de la création divine.

Dans nos sociétés modernes, de plus en plus laïques et non-chrétiennes, le débat sur l'égalité en matière de mariage sera certainement remporté par les mouvements LGBT. Sauf en cas de repentance nationale et de réveil de la foi chrétienne, le mariage homosexuel sera reconnu, avec tous les droits et privilèges afférents. Quoi que la société fasse, les disciples de Christ doivent cependant toujours se soumettre à sa Parole, qui affirme sans équivoque que le mariage est une union entre un homme et une femme. En tant que chrétiens, nous acceptons le fait que nous vivons dans les nations laïques qui ne tiennent pas compte de la volonté de Dieu, mais nous demeurons attachés à sa Parole inchangeable. « Reconnaissons que Dieu est vrai et tout homme menteur. » (Romains 3.4)

Les chrétiens n'ont pas à s'opposer à ce que les couples homosexuels puissent souscrire à des unions civiles leur ouvrant l'accès à des avantages sociaux comme des déductions d'impôts, des droits à l'héritage, des droits de visite à l'hôpital, etc., dont la Bible ne parle pas. Pour ce qui est du mariage, cependant, nous devons tenir ferme : c'est une institution divine, qu'aucun homme n'est en droit de redéfinir. Indépendamment de leur degré de reconnaissance par le gouvernement et par la société, les unions homosexuelles ne seront jamais équivalentes aux mariages hétérosexuels.

English


Retour à la page d'accueil en français

Pourquoi les chrétiens sont-ils opposés à l'égalité en matière de mariage ?