Que dit la Bible des droits de l'homme ?


Question : « Que dit la Bible des droits de l'homme ? »

Réponse :
Toute étude honnête de la Bible doit tenir compte du fait que l'homme, étant créé à l'image de Dieu, est doté de certains droits. Si nous l'étudions sérieusement, nous ne pouvons que nous sentir incités à aspirer aux idéaux d'équité, de justice et de bienveillance. La Bible dit que l'homme est créé à l'image de Dieu (Genèse 1.27), ce qui lui confère une certaine dignité, et qu'il a reçu la domination sur le reste de la création (Genèse 1.26).

L'image de Dieu en l'homme fait aussi du meurtre un crime particulièrement odieux : « Si quelqu'un verse le sang de l'homme, son sang sera versé par l'homme, car Dieu a fait l'homme à son image. » (Genèse 9.6) La gravité du châtiment souligne la gravité de l'offense. La Loi de Moïse contient beaucoup d'exemples de la manière dont Dieu veut que nous nous comportions d'une manière humaine dans nos relations les uns avec les autres. Les Dix Commandements interdisent le meurtre, le vol, la convoitise, l'adultère et le faux témoignage. L'objectif de ces cinq lois est de promouvoir une éthique de vie en société. La Loi demande aussi de bien traiter les immigrés (Exode 22.21, Lévitique 19.33-34), de pourvoir aux besoins des pauvres (Lévitique 19.10, Deutéronome 15.7-8), de leur faire des prêts sans intérêts (Exode 22.25) et d'affranchir ses esclaves tous les cinquante ans (Lévitique 25.39-41).

La Bible dit que Dieu ne fait pas de discrimination ni de favoritisme (Actes 10.34). Il a créé chacun de nous d'une manière unique et il nous aime tous (Jean 3.16, 2 Pierre 3.9). « Le riche et le pauvre se rencontrent : c'est l'Éternel qui les a faits l'un et l'autre. » (Proverbes 22.2) La Bible enseigne aussi aux chrétiens de renoncer à toute discrimination fondée sur les origines, le sexe, la culture ou la catégorie sociale (Galates 3.28, Colossiens 3.11, Jacques 2.1-4). Nous devons faire preuve de bonté envers tous (Luc 6.35-36). La Bible nous met en garde très sévèrement contre le fait d'exploiter le pauvre et l'opprimé. « Exploiter le faible, c'est insulter son créateur, mais faire grâce au pauvre, c'est l'honorer. » (Proverbes 14.31)

Les enfants de Dieu doivent plutôt aider tous ceux qui sont dans le besoin (Proverbes 14.21, Matthieu 5.42, Luc 10.30-37). À travers l'Histoire, la plupart des chrétiens ont assumé cette responsabilité. D'innombrables hôpitaux et orphelinats ont été créés par des chrétiens. Des chrétiens assoiffés de justice, hommes comme femmes, ont également été le fer de lance du combat en faveur d’une grande partie des plus grandes réformes humanitaires de l'histoire, notamment l'abolition de l'esclavage.

À l’heure actuelle, des chrétiens agissent toujours pour combattre les atteintes aux droits de l'homme et promouvoir le bien-être de tous les hommes. En même temps qu'ils annoncent l'Évangile dans le monde entier, ils creusent des puits, plantent des champs, distribuent des vêtements et apportent des soins médicaux et une éducation de qualité aux démunis. C'est ce à quoi nous sommes appelés.

En un sens, les chrétiens n'ont pas de « droits » propres, car ils ont abandonné leur vie à Christ et lui appartiennent : « Vous ne vous appartenez pas à vous-mêmes, car vous avez été rachetés à un grand prix. » (1 Corinthiens 6.19-20) L'autorité que Dieu a sur nous n'empêche pas que son image est toujours en nous. Notre soumission à sa volonté n'annule pas le commandement de Dieu : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » (Matthieu 22.39) C'est même quand nous servons les autres que nous servons Dieu au mieux (Matthieu 25.40).

English


Retour à la page d'accueil en français

Que dit la Bible des droits de l'homme ?