Qu'est-ce que le don spirituel de direction ?


Question : « Qu'est-ce que le don spirituel de direction ? »

Réponse :
La Bible aborde les moyens par lesquels l’Église accomplit sa mission : développer l'assemblée locale, pourvoir à ses besoins et l'aider à établir une communauté de témoins. Il s'agir des dons spirituels, notamment du don de diriger l’Église locale. Ce don est mentionné dans deux passages : Romains 12.8 et 1 Corinthiens 12.28. Le terme grec traduit dans ces versets par « diriger » ou « présider » signifie être mis à part pour diriger ou présider sur les autres avec diligence et attention. En 1 Thessaloniciens 5.12, ce terme est employé pour l'ensemble des ministères exercés dans l’Église : « Nous vous demandons, frères et sœurs, de reconnaître ceux qui travaillent parmi vous, qui vous dirigent dans le Seigneur et qui vous avertissent. »

La réussite ou l'échec d'une organisation dépend de ses responsables : plus ils sont compétents et efficaces, mieux l'organisation fonctionne et plus son potentiel de croissance augmente. Le terme traduit par « préside » en Romains 12.8 renferme une notion de souci et de diligence envers l'église locale : le responsable doit constamment veiller à sa tâche de prendre soin du troupeau en étant prêt à lui sacrifier son confort personnel.

Le don spirituel de direction a plusieurs caractéristiques. D'abord, ceux qui l'exercent doivent reconnaître qu'ils l'ont reçu du Seigneur et sont sous son autorité. Ils savent qu'ils ne sont pas des despotes absolus, mais sont eux-mêmes soumis à celui qui est Seigneur de tous : Jésus, le chef de l’Église. Rester à leur place dans la hiérarchie administrative du corps de Christ les empêche de tomber dans l'orgueil ou d'avoir le sentiment que tout leur est dû. Un responsable chrétien vraiment compétent doit se considérer lui-même comme l'esclave de Christ et le serviteur de ceux qui sont sous son autorité. L'Apôtre Paul en était conscient, lui qui se décrivait lui-même comme le « serviteur de Jésus-Christ » (Romains 1.1). Un bon responsable doit suivre son exemple en reconnaissant qu'il n'a pas obtenu son poste par ses propres mérites, mais que c'est Dieu qui l'a appelé (1 Corinthiens 1.1). Il doit aussi suivre l'exemple de Jésus et vivre pour servir ceux qui sont sous son autorité, au lieu d'être servis par eux ou de dominer sur eux (Matthieu 20.25-28).

Jacques, le demi-frère du Seigneur Jésus, avait le don de direction et était à la tête de l’Église de Jérusalem. Il se décrit comme « serviteur de Dieu et du Seigneur Jésus-Christ » (Jacques 1.1). Il manifeste d'autres qualités propres à un bon responsable spirituel : l'aptitude à conduire les autres à une pensée juste et biblique, selon la volonté de Dieu, en toutes choses. Au Concile de Jérusalem, Jacques a traité le sujet brûlant des relations avec les non-Juifs ayant reçu la foi en Jésus en tant que Messie : « Lorsqu'ils eurent fini de parler, Jacques prit la parole et dit : «Mes frères, écoutez-moi ! Simon a raconté comment dès le début Dieu est intervenu pour choisir parmi les nations un peuple qui porte son nom. » (Actes 15.13-14) Par cette introduction, il appelle les délégués à une pensée biblique claire, qui leur permette de prendre la bonne décision (Actes 15.22-29).

En tant que berger du peuple de Dieu, un bon responsable exerce son ministère avec diligence et est capable de distinguer les véritables besoins spirituels des besoins apparents. Il dirige les autres sur la voie de la maturité dans la foi et les aide à grandir dans leur aptitude à discerner eux-mêmes ce qui vient de Dieu des valeurs temporelles ou culturelles. Selon l'exemple de Paul, ses paroles ne reposent pas « sur les discours persuasifs de la sagesse humaine », mais sont remplies de la puissance du Saint-Esprit pour diriger et encourager les autres à fonder leur foi sur cette puissance (1 Corinthiens 2.4-6). Son but est de préserver et de guider ceux qui se trouvent sous son autorité « jusqu'à ce que nous parvenions tous à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à la maturité de l’adulte, à la mesure de la stature parfaite de Christ » (Éphésiens 4.13).

Dieu donne le don spirituel de diriger à des hommes et femmes pour que l’Église puisse grandir et prospérer au-delà de la génération actuelle. Il ne le leur a pas donné pour leur propre exaltation, mais pour que lui-même soit glorifié quand les croyants emploient leurs dons selon sa volonté.

English
Retour à la page d'accueil en français

Qu'est-ce que le don spirituel de direction ?